La somnolence, une histoire à dormir debout !

Mis à jour le 07/03/2011 par Bérangère Barataud

En France, 5 à 10 % de la population est concernée par des épisodes de somnolence diurne (pendant la journée). Qu’est-ce que la somnolence ? Quelles en sont les causes ? Quand consulter ? Pour retrouver des nuits réparatrices et des journées actives, ouvrez l’œil sur nos conseils !

somnolence_sommeil_5970052_web

Les risques de la somnolence

La somnolence est l’état que l’on ressent lorsque l’on a besoin de dormir. Elle est normale le soir quand l’heure du coucher approche, après un repas, ou quand on a un déficit de sommeil, après une nuit blanche par exemple. Mais si elle survient dans un autre contexte, la somnolence est anormale et doit amener à consulter un médecin.
Le plus souvent, les symptômes de la somnolence sont :

  •  Une augmentation du temps de réaction
  • Une modification du champ visuel
  • Des troubles du jugement

Par conséquent, la somnolence augmente considérablement les risques en voiture et elle est la première cause d’accident sur autoroute ! Elle peut également avoir des conséquences néfastes sur la vie professionnelle, scolaire, sociale et familiale, en entraînant absentéisme, maladies, accidents du travail ou domestique, et repli sur soi.

Des causes multiples

La principale cause de somnolence est la diminution du temps de sommeil. A cela, plusieurs explications :

  • l’augmentation du temps de transport,
  • le travail en horaires décalés ou de nuit,
  • l’utilisation tardive de l’ordinateur ou du téléphone portable,
  • l’usage de médicaments.

Les personnes les plus exposées au risque de somnolence diurne sont également les étudiants, les jeunes parents, les personnes travaillant en horaires décalés…
Mais la somnolence peut également être induite par des pathologies telles le syndrome de l’apnée du sommeil (SAS)l’hypersomnie ou l’insomnie.
Cette dernière est beaucoup plus fréquente puisque 75% des Français en souffriraient ! L’insomnie se caractérise par des difficultés d’endormissement et un sommeil de mauvaise qualité avec plusieurs réveils pendant la nuit ou très tôt le matin. Elle entraîne aussi fatigue, irritabilité, troubles de l’humeur, de la mémoire et de la concentration.
Le plus souvent, la somnolence est un état ponctuel, dû à un évènement particulier ou à un environnement perturbant. Lorsque celle-ci dure plusieurs mois, les causes sont généralement psychologiques. Anxiété et stress provoquent des difficultés d’endormissement et une somnolence vers 4 ou 5h du matin, alors que la dépression entraîne le plus souvent un réveil précoce en milieu ou fin de nuit.

Quand consulter ?

Afin de déterminer si votre somnolence diurne est due à un manque de sommeil passager, ou si elle est liée à une pathologie plus sérieuse, faites un test pendant les vacances ! Ne programmez pas le réveil et faites des nuits aussi longues que vous le souhaitez. Si votre somnolence persiste pendant la journée, vérifiez que les traitements médicamenteux que vous prenez régulièrement n’indiquent pas un risque de somnolence. Enfin, que vos médicaments soient en cause ou pas, consultez votre médecin et parlez-en avec lui. Il vous adressera à un centre du sommeil pour des examens supplémentaires ou un traitement particulier s’il le juge nécessaire.

Pour plus d’info :
Article « Conseils pratiques pour bien dormir »
– « Sommeil et baisse de vigilance… attention danger !» dans notre dossier « Bien vivre en horaires décalés »

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse

  1. grimaldi

    très intéressant mais le médecin ne règle pas ce problème il s’en fout complètement ça coute cher (déficit) sécurité sociale sa solution lexomil ou autre poison merci pour ces conseils

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*