Les réponses à vos questions sur l’arthrose

Mis à jour le 27/08/2015 par Bérangère Barataud

L’arthrose est la maladie des articulations la plus fréquente. Près de 10 millions de Français sont concernés, particulièrement les plus de 65 ans. Comment se manifeste l’arthrose ? Quels sont les causes et les facteurs de risque ? Quels sont les traitements et comment agir en prévention ? Réponses...

arthrose

Qu’est-ce que l’arthrose ?

Les extrémités des os sont recouvertes de cartilage permettant aux os de s’articuler et sont aussi enveloppées dans une sorte de sac dit « capsule synoviale » contenant un liquide qui permet la lubrification de cette articulation. Les muscles et tendons attachés sur l’os-périarticulaire (autour de l’articulation) et la capsule participent également à la mobilité de l’articulation.
L’arthrose commence par une dégénérescence du cartilage, puis atteint toutes les structures de l’articulation en particulier l’os situé sous le cartilage. Des fragments de cartilage se diffusent alors dans la cavité articulaire et provoquent une inflammation. C’est cette inflammation qui va entraîner des douleurs.
Les zones les plus touchées par l’arthrose sont : la colonne vertébrale, les mains, les genoux, les hanches et les pieds.

arthrose

Quels sont les symptômes ?

La douleur est le symptôme essentiel de l’arthrose, même si elle n’est pas ressentie par toutes les personnes souffrant de cette maladie. Généralement, la douleur s’intensifie à l’effort et se calme dès que l’on est au repos et la nuit.
En cas d’arthrose de la hanche, il est possible d’avoir une sensation de raideur au réveil ou d’être amené à boîter.
Enfin, l’arthrose peut limiter ou gêner certains mouvements.

Quels sont les causes et facteurs de risque de l’arthrose ?

Les causes peuvent être mécaniques ou structurales :

  • Une pression trop importante sur une articulation ;
  • Une maladie du cartilage le rendant moins résistant à une pression même normale ;
  • Une maladie touchant les os, les tissus de l’articulation ou la membrane synoviale ;
  • Une anomalie morphologique de naissance qui ne permet pas le bon fonctionnement d’une articulation.

Les facteurs de risque sont multiples :

  • L’hérédité est un facteur de risque possible, mais seule l’hérédité de l’arthrose des mains a pour le moment été démontrée ;
  • Le sexe : les femmes souffrent plus fréquemment que les hommes de l’arthrose de la hanche, particulièrement après la ménopause ;
  • L’âge : les cas d’arthrose augmentent avec l’âge, mais contrairement aux idées reçues, l’arthrose n’est pas un mécanisme normal de vieillissement, c’est une maladie ;
  • La surcharge pondérale et l’obésité induisent une pression excessive sur les articulations qui peut provoquer de l’arthrose et accélérer son développement ;
  • Un traumatisme (fracture, entorses, luxation) qui entraîne une mauvaise répartition de la pression au sein de l’articulation ;
  • L’hypersollicitation des articulations lors d’activités sportives. Certains sports sont plus susceptibles de provoquer de l’arthrose : le football et le rugby pour les genoux, la danse pour les hanches…
  • Les activités professionnelles impliquant le port répété de charges lourdes ou des flexions récurrentes d’une articulation. Les agriculteurs, par exemple, sont plus souvent sujets à la coxarthrose, l’arthrose de la hanche.

Quels sont les traitements et comment agir en prévention ?

Les traitements possibles de l’arthrose sont :

  • Les traitements médicamenteux ;
  • L’aménagement de sa maison et de ses activités ;
  • La chirurgie. Elle peut être conservatrice (butée placée sur l’os pour protéger l’articulation) ou sous forme de prothèse totale de l’articulation.

Deux éléments essentiels pour prévenir l’arthrose :

  • L’arthrose étant due à une pression excessive sur l’articulation, perdre du poids constitue une solution efficace pour soulager ses articulations ;
  • L’activité sportive joue un rôle très important dans la prise en charge des maladies chroniques et dégénératives car elle est efficace contre les effets négatifs des rhumatismes sur le squelette. Elle permet de dérouiller les articulations, d’entretenir la musculature et de stimuler la réparation du cartilage. L’arrêt de l’activité physique peut provoquer une arthrose rapide.

Avec quelques conditions cependant :

  • Adoptez une pratique modérée, progressive et adaptée à vos possibilités ;
  • Ne négligez surtout pas l’échauffement et les étirements avant et après l’activité ;
  • Arrêtez dès que la douleur se fait sentir, en période de crise par exemple
  • Privilégiez les sports qui limitent les changements d’appui brutaux et les réceptions violentes, les sports mettant les articulations portantes (hanche, genou, cheville) sous pression permanente. Les activités à favoriser sont : le cyclisme, la natation, la marche, la randonnée, la gym au sol, le yoga, le tai-chi, et même le jogging si l’on est bien chaussé et si l’on pratique sur terrain souple. Le plus important reste de choisir une ou plusieurs activités que vous aurez plaisir à pratiquer tout au long de l’année !

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*