Reconnaître et soigner l’eczéma

Mis à jour le 17/10/2016 par Bérangère Barataud

L’eczéma de contact est la maladie de peau la plus fréquente, représentant un tiers des raisons de consultation chez le dermatologue. S’il est sans gravité, l’eczéma de contact peut s’avérer gênant car il provoque de fortes démangeaisons. Quels sont les symptômes et les causes de l’eczéma de contact ? Comment réagir et prévenir ? Des infos qui peuvent vous sauver la peau !

eczema_116096818_web

Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma est une réaction immunitaire à un allergène (substance qui provoque une réaction allergique) qui se manifeste par une inflammation de la peau. Seule la zone de peau qui a été en contact avec l’allergène réagit par plusieurs symptômes :

  • Plaques rouges et sèches sur la peau
  • Apparition de vésicules purulentes et de croûtes
  • Démangeaisons

Dans le cas d’un photo-allergène (certains médicaments ou cosmétiques), seule la zone de peau qui a été en contact à la fois avec l’allergène et exposée à des UV (exposition au soleil) réagit avec un eczéma.
L’eczéma de contact se manifeste par poussées de durées variables et touche essentiellement les adultes.
Il se distingue de l’eczéma atopique qui est d’origine génétique. Ce dernier concerne surtout les enfants (1 enfant sur 5, jusqu’à l’adolescence) dont les membres de la famille sont sujets à l’asthme, au rhume des foins…

Quels sont les allergènes déclenchant un eczéma de contact ?

On recense quatre sources principales de produits allergènes :

  • Les vêtements et bijoux : teintures, cuir, colle, caoutchouc, nickel…
  • Les cosmétiques : parfum, gel douche, crème, teinture, maquillage…
  • Les médicaments à application cutanée
  • Les allergènes professionnels, surtout dans les métiers du bâtiment, de la coiffure, de la santé et de l’horticulture. L’eczéma lié à l’activité professionnelle se caractérise par une apparition pendant les périodes de travail et une disparition pendant les périodes de congés.

Comment réagir en cas d’eczéma de contact ?

Avant tout, il est important de ne pas avoir recours à l’automédication qui pourrait empirer les choses !
Il est conseillé de consulter un médecin rapidement dès la première réaction d’eczéma, en cas de surinfection (vésicule et croûtes) ou si le traitement local aggrave l’eczéma.
Votre médecin identifiera la substance allergène et la cause de votre eczéma de contact. En général, la localisation de l’eczéma aide à l’identification de la source :

  • Sur les poignets, les oreilles, le nombril : bijoux, montres ou boucles de ceinture
  • Sur les pieds : composant des chaussures
  • Sur le visage : cosmétiques

Votre médecin peut aussi vous proposer un test cutané afin de préciser le diagnostic.

Quel traitement ?

Vous pouvez utiliser une crème hydratante pour apaiser votre peau.
Pour soigner une poussée, votre médecin peut vous prescrire un anti-inflammatoire, notamment des dermocorticoïdes sous forme de crème en application locale jusqu’à disparition des lésions, et également des antibiotiques en cas de surinfection.

Comment agir en prévention ?

Si l’allergène déclencheur de votre eczéma est bien identifié, le premier et meilleur moyen d’éviter une poussée est tout simplement de faire en sorte d’éviter cet allergène ! Pensez à bien lire les étiquettes des produits que vous utilisez.
Portez des protections (gants, crèmes écrans…) si l’allergène en question est difficile à éviter ou qu’il n’est pas encore précisément identifié.
Enfin, si votre eczéma de contact est lié à votre activité professionnelle, consultez votre médecin du travail pour adapter votre poste de travail, le matériel, un équipement de protection…

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*