Velouté de patate douce au curry et à la coriandre

Critère santéSource de fer
Type de platEntrée Plat
CatégorieVégétarien
Prix
Économique
Préparation

15 min

Cuisson

30 min

Saison

Automne

Hiver

Plat à emporterGamelle chaude

Ingrédients

Pour 6 personnes :

  • 1 kg de patates douces
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de curry en poudre
  • 1 bouillon cube de légumes
  • 1 demi botte de coriandre

Préparation

  • Epluchez les patates douces et coupez-les en gros dés.
  • Diluez un bouillon cube de légumes dans 1 l d’eau chaude.
  • Dans une casserole, faites revenir quelques minutes l’oignon dans l’huile d’olive.
  • Ajoutez l’ail et les morceaux de patates douces, puis le bouillon de légumes.
  • Portez à ébullition puis laissez cuire 20 minutes environ (vérifiez avec la pointe d’un couteau, qui doit entrer facilement dans les morceaux de patate douce).
  • Otez la casserole du feu et mixez le tout.
  • Ajoutez la crème fraîche et la coriandre ciselée et servez.

Bon appétit !

L'astuce

  • Attention, les patates douces, une fois épluchées, noircissent rapidement à l’air. Si vous ne les utilisez pas immédiatement, laissez-les dans un saladier d’eau froide.
  • Vous pouvez remplacer la crème fraîche par du lait de coco pour davantage de saveurs.

L'analyse nutritionnelle MGC Prévention

Apports pour
une portion
% des RNJ
Calories (kcal)1899 %
Protéines (g)47 %
Glucides (g)3011 %
Lipides (g)57 %

*Calculé sur la base des Repères Nutritionnels Journaliers pour un homme ou une femme consommant 2 000 kcal par jour et pratiquant une activité modérée.

Idée de menu équilibré :

  • en entrée : un filet de maquereau
  • en plat : velouté de patate douce au curry et à la coriandre
  • en dessert : un yaourt et un fruit de saison

Les points forts et les points faibles de la recette

  • La patate douce est un aliment très riche en bêtacarotène, un antioxydant puissant.
  • Cet aliment s’apparente plus à un féculent qu’à un légume ; n’hésitez donc pas à compléter votre repas par un légume et/ou un fruit.
Sophie NIKLASZEWSKI

Par Sophie Niklaszewski

Rédactrice nutrition et santé
Ingénieur en alimentation et santé, accro au chocolat et toujours la banane !

Tous les articles de Sophie

Les aliments de la recette

Autres idées de recettes

Blé aux épices
Recette de saison
Blé aux épices
02 juin 2010 - Entrée, Plat +
Soupe de potiron et chorizo
Recette de saison
Soupe de potiron et chorizo
27 octobre 2010 - Entrée, Plat +
Crevettes au lait de coco
Recette de saison
Crevettes au lait de coco
06 novembre 2010 - Plat +
Votre avis nous intéresse

  1. Volbart

    Bonjour,
    Ce plat est catégorisé végétarien mais un cube de bouillon de volaille est préconisé! Pas très végétarien! De plus il n’y jamais de de recette végétaLIENNE. Pourtant la consommation de graisse animale est très mauvaise pour la santé. 1) les risques d’accidents cardio et cérébro-vasculaires sont quasiment à 0% avec un régime végétalien. 2) les antibiotiques dont sont saturés les animaux élevés pour la viande, le lait ou les oeufs provoque une antibio résistance de plus en plus préoccupante chez les humains. Pourquoi une newsletter traitant de la santé ne promeut pas le végétalisme mais en plus donne des recettes avec des produits animaux???

    Répondre
  2. Bérangère Barataud

    Bérangère Barataud

    Bonjour Madame,
    Nous vous remercions pour cette remarque. Effectivement, il ne s’agit pas d’un cube de bouillon de volaille, mais d’un cube de bouillon de légumes (nous allons corriger ce point dans la recette). Nous prenons note également de votre suggestion de recette végétalienne, dans la mesure où ce type de recette peut s’inscrire dans notre cadre éditorial, à savoir proposer des recettes variées, mais surtout équilibrées, à l’ensemble de nos lecteurs.
    Notre maître mot : la diversité alimentaire. Les graisses animales, en quantités limitées, peuvent ainsi s’inscrire dans une alimentation équilibrée. D’autant que les aliments d’origine animale apportent aussi des nutriments intéressants. C’est le cas par exemple des protéines présentes dans les œufs, viande, poisson, fruits de mer, lait, fromage n’ont pas la même composition que les protéines d’origine végétale, souvent qualifiées d’incomplètes. Le corps a besoin de 20 acides aminés différents, dont 8 sont dits « essentiels » car l’organisme ne sait pas les produire. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation via les protéines. Or les protéines végétales apportent une moins grande variété et moins d’acides aminés essentiels que les protéines animales. Autre exemple, la vitamine B12, qui n’est présente que dans les aliments d’origine animale, et qui est nécessaire à la formation des globules rouges et au renouvellement cellulaire.
    A très bientôt sur notre site MGC Prévention !

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*