Les atouts santé du miel

Mis à jour le 04/10/2017 par Bérangère Barataud

Le miel est fabriqué et stocké dans les ruches par les abeilles pour leur permettre de survivre aux périodes climatiques défavorables. Il est devenu un produit de consommation courante, ce qui a conduit les Hommes à domestiquer les abeilles dans des ruches artificielles pour le récolter. De lavande, de tournesol, de fleurs, de tilleul, de châtaignier, d’acacia, de montagne, d’eucalyptus… il existe une multitude de miels pour lesquels chacun d’entre nous sait exprimer une préférence ! Découvrez-en plus sur le miel, ses caractéristiques nutritionnelles, ses vertus thérapeutiques…

miel

Quelles sont les caractéristiques nutritionnelles du miel ?

Le miel est composé essentiellement de sucres (78 %) et d’eau. Les trois sucres qu’il renferme sont le saccharose, le glucose et le fructose. Selon les proportions de chaque sucre, l’index glycémique du miel est variable, ce qui signifie que tous les miels ne provoquent pas une élévation similaire de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Mais d’une manière générale, le miel provoque une élévation de la glycémie plus importante qu’un simple sucre de table. Il est donc conseillé aux sportifs ayant besoin de beaucoup d’énergie mobilisable rapidement, mais ne convient pas aux personnes diabétiques.
L’apport énergétique du miel est un peu moins important que celui du sucre (316 kcal pour 100 g contre 400 kcal pour 100 g). C’est une alternative au sucre de table convenant aux personnes portant une attention particulière à leurs apports énergétiques. Egalement, la teneur en fructose confère au miel un pouvoir plus sucrant que le sucre de table : on en met donc moins dans les préparations alimentaires pour une même saveur sucrée.
Le miel renferme des vitamines et minéraux (plus que le sucre), mais ne permet pas une bonne couverture des besoins journaliers.

Quelles sont les vertus thérapeutiques du miel ?

Le miel renferme des substances végétales qui lui confèrent des vertus thérapeutiques. Il est à la fois :

  • antiseptique : autrefois, il était utilisé pour guérir les infections et soigner les verrues, les boutons et les furoncles ;
  • cicatrisant : durant la première et la seconde guerre mondiale, le miel était déposé sur les plaies pour en accélérer la cicatrisation ;
  • anti-inflammatoire : son aspect visqueux lui permet d’absorber l’eau présente autour des tissus enflammés et en réduit ainsi l’inflammation ;
  • antioxydant : il renferme des vitamines permettant de lutter contre le vieillissement cellulaire ;
  • antimicrobien : il inhibe le développement de certaines bactéries pathogènes qui se logent dans l’intestin ou dans les voies urinaires ;
  • il adoucit les maux de gorge et apaise la toux.

Doit-on préférer un miel liquide ou crémeux ?

Liquide ou crémeux, les miels ont des qualités nutritionnelles comparables. Ce qui varie, c’est uniquement la texture. Selon les miels et les années, certains miels vont fortement cristalliser. Pour éviter ce phénomène, les producteurs procèdent à un malaxage à froid. Le miel obtenu est alors très crémeux, il est particulièrement adapté aux tartines de pain avec des trous car il ne coule pas !
La plupart des miels sont liquides à la récolte. Si l’on ne souhaite pas leur donner une texture crémeuse, ils sont pasteurisés. Cela permet de conserver leur aspect liquide tout en préservant leur teneur en vitamines.

Pourquoi le miel évolue-t-il au cours du temps ?

Les proportions des trois sucres (saccharose, fructose et glucose) présents dans le miel varient au cours du temps. Le miel renferme en effet une enzyme qui dégrade chaque molécule de saccharose en une molécule de fructose et une molécule de glucose. Ainsi, avec les années, la proportion de saccharose diminue et celle de glucose et de fructose augmente.
Ces changements de proportions entre les sucres modifient la texture mais aussi le goût du miel. Il devient plus granuleux (il faut le faire chauffer au bain-marie pour lui faire retrouver un aspect initial… mais sa teneur en vitamines diminue) et sa saveur est plus fade. C’est pour cela qu’il est recommandé de le consommer dans les 2 à 3 mois suivant l’ouverture du pot pour bénéficier au mieux de ses qualités gustatives. Egalement, stockez-le dans un endroit sec.

Bon à savoir

Le miel de sapin et le miel d’acacia sont deux miels qui mettent beaucoup de temps à cristalliser car ils ont une teneur importante en fructose.

 

Sources :

  • Le Guide de la santé dans votre assiette, Que choisir, 2010

Comments

comments

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse

  1. jojo

    Sur un emballage il est écrit:
    Glucides 5grs
    Dont sucre 2 grs
    Ces 2 grs sont ils des rapides ou des lents
    Je dois surveiller mes triglycérides
    Pouvez vous me dire ces sucres doivent être en quantité faible et quelle proportion idéale retenir par rapport au montant des glucides indiqué
    % ou chiffre minimale pour 100 grs merci

    Répondre
  2. Claire Velghe

    Claire Velghe

    Bonjour Madame,

    Je vous remercie de l’intérêt que vous portez pour notre site internet mgc-prevention.fr

    Sur une étiquette, la mention « sucres totaux » ou « glucides totaux » ou « glucides » correspond à l’ensemble des sucres présents dans le produit à savoir les sucres simples, les sucres complexes (dits sucres lents) et les polyols.
    La mention « sucre » (dans glucides dont sucres) correspond à des sucres rapides.

    Il n’y a pas de proportion idéale, mais en revanche, nous pouvons vous conseiller de choisir des produits dont la teneur en « sucre » est la plus basse possible. Il en est de même pour les lipides, choisissez ceux dont la teneur en « acides gras saturés » est la plus faible possible.

    N’hésitez pas à revenir vers moi si besoin.
    Bien cordialement,
    Claire Velghe

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*