L’alcool pendant les fêtes… avec modération !

Mis à jour le 20/12/2017 par Bérangère Barataud

Pendant les fêtes, la consommation d’alcool a tendance à augmenter. Que l’on soit en famille ou entre amis, chez soi ou à l’extérieur, pour votre sécurité et celle des autres, il est recommandé de boire de l’alcool avec modération. L’Organisation mondiale de la santé préconise de ne pas consommer plus de 4 unités d’alcool lors des occasions festives.

alcool

A quoi correspond 1 unité d’alcool ?

Une unité d’alcool correspond à 10 g d’alcool pur, mais plus concrètement à :

  • 1 verre de 10 cl de vin à 12°
  • 1 verre d’apéritif de 7 cl à 18°
  • 1 coupe de champagne de 10 cl à 12°
  • 1 verre de bière de 25 cl à 5°
  • 1 verre de pastis de 2,5 cl à 45°
  • 1 verre de spiritueux de 2,5 cl à 40°
  • 1 verre de spiritueux de 2,5 cl à 40° coupé avec un soft (soda, limonade…)

verres-alcool-montageweb

Au quotidien, combien d’unités pouvons-nous consommer ?

Il est conseillé de ne pas boire plus de 10 verres standards par semaine et pas plus de 2 par jour ! Il est aussi recommandé d’être abstinent au moins 2 jours par semaine.

Pour rappel, un « verre standard » contient 10 grammes d’alcool pur, quel que soit le type d’alcool (vin, bière, spiritueux).

Au cours des soirées, j’ai tendance à trop boire. Comment connaître mon taux d’alcoolémie ?

Le taux d’alcoolémie se mesure facilement à l’aide d’un alcootest ou éthylotest.
Lorsque l’alcool est consommé à jeun, son absorption est plus rapide que lorsqu’il est consommé au cours d’un repas. Elle atteint son maximum en 1/2 heure contre 1 h. Le temps d’élimination de l’alcool dépend de la quantité ingérée, mais sachez qu’il faut 1 h pour éliminer 0,15 g d’alcool.

Existe-t-il des solutions pour faire baisser son taux d’alcool plus rapidement ?

Non. Seul le temps permet d’éliminer l’alcool ingéré. Contrairement aux idées reçues, ni le café, le thé ou le sport ne contribuent à faire diminuer le taux d’alcoolémie plus rapidement.

Bon à savoir

Chaque verre consommé provoque une augmentation du taux d’alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l. Mais ce taux peut varier en fonction de l’état de santé, du degré de fatigue, de stress ou de la corpulence de la personne. Par exemple, chez les personnes minces ou les personnes âgées, la consommation d’un verre peut monter ce taux à 0,30 g/l. Notons que le taux maximum autorisé pour un conducteur de véhicule est de 0,50 g/l (soit un maximum d’un à deux verres). Pour les jeunes conducteurs, ce taux est de 0,20 g/l, soit 0 verre d’alcool !
Exemple : si au cours d’une soirée vous consommez 4 verres, votre taux d’alcoolémie sera de 0,80 g/l environ et il vous faudra entre 5 et 6 heures pour éliminer tout l’alcool de votre corps.

Attention, pour certaines situations à risque, il est recommandé de ne pas consommer d’alcool :

  • pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement ;
  • pendant l’enfance, l’adolescence et toute la période de la croissance ;
  • avant de conduire un véhicule ou une machine ;
  • si l’on prend certains médicaments ;
  • si l’on pratique des sports à risque ;
  • en cas de maladies aiguës ou chroniques.
La rédaction

Rédigé le 12 décembre 2014

Par La rédaction

Une équipe de passionnés à votre service.

Tous les articles de La rédaction
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*