Activité physique et diabète

Mis à jour le 11/05/2018 par Bérangère Barataud

Qu’il soit de type 1 ou 2, le diabète est une maladie qui nécessite de porter au quotidien une attention particulière à son alimentation et son activité physique, car ces deux paramètres influent grandement sur le taux de sucre dans le sang (glycémie).

sport et diabete

Les bienfaits de l’activité physique et sportive chez une personne diabétique

  • Maintien d’une bonne sensibilité à l’insuline ;
  • Diminution de la pression artérielle réduisant les risques d’hypertension ;
  • Diminution de la masse graisseuse ;
  • Augmentation de la masse maigre (muscles) ;
  • Régulation de la glycémie limitant les pics d’hyperglycémie ou d’hypoglycémie ;
  • Atténuation du stress et de l’anxiété ;
  • Amélioration de la confiance en soi et du bien-être.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de pratiquer au moins 2 heures et demi d’activité physique d’intensité modérée par semaine, soit l’équivalent de 30 minutes de marche rapide au moins 5 fois par semaine.

Pour toute reprise sportive, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui saura vous indiquer les activités adaptées à votre diabète.

Quelques conseils pour pratiquer une activité en toute sécurité

  • Avant l’effort : prenez dans votre sac des produits sucrés (barres de céréales, pâtes de fruits, gâteaux secs…). En tant que sucres rapides, ils vous seront utiles en cas d’hypoglycémie.
  • Pour un effort de courte durée : consommez 15 à 20 g de sucre de plus que d’habitude au repas précédent. De préférence, ajoutez cette quantité de sucre à de l’eau et ne buvez pas trop vite : 200 ml par demi-heure.
  • Pour un effort de longue durée (randonnée à pied, en vélo, en roller…) : veillez à augmenter votre consommation de sucres lents (pain, pâtes, riz, pommes de terre…) au cours des deux repas précédant l’effort. Pensez aussi à consommer du sucre régulièrement pendant l’effort et n’oubliez pas de boire un demi-litre d’eau minimum toutes les heures.

En situation de pré-diabète (glycémie supérieure à 1,1 g/l à jeun, mais inférieure à 1,25 g/l définissant le diabète), l’activité physique est primordiale. Pratiquée régulièrement, à raison d’au moins 3 séances de 30 minutes par semaine, elle est une bonne alternative aux solutions médicamenteuses.

Sources :

La rédaction

Rédigé le 2 janvier 2015

Par La rédaction

Une équipe de passionnés à votre service.

Tous les articles de La rédaction
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*