Les condiments, pour donner plus de saveur à vos plats !

Mis à jour le 10/01/2018 par Bérangère Barataud

Cornichons, pickles, câpres, raifort… ces condiments permettent de relever la saveur des plats ! Quels sont les principaux condiments ? Quelles sont leurs caractéristiques nutritionnelles ? Comment les préparer soi-même ? Découvrez-en plus sur les condiments !

condiments

Mieux connaître les principaux condiments

shutterstock_cornichons_45020596Le cornichon : il s’agit d’une plante de la famille des Cucurbitaceae (même famille que le concombre, la courgette…), originaire d’Inde. La variété la plus connue est le cornichon « Vert de Paris », mais il en existe d’autres tels que le « Vert fin de Meaux » et le « Vert de Massy ». Le cornichon est cueilli avant maturité pour préserver son croquant, et marine ensuite dans du vinaigre, jusqu’à consommation. Il se consomme croquant, en accompagnement d’une viande, d’une charcuterie, d’une salade ou d’un pot-au-feu.

petits oignons Les petits oignons : appelés aussi oignons grelots, sont de tout petits oignons blancs ou jaunes séchés. Comme les cornichons, on peut trouver des petits oignons marinés dans du vinaigre aromatisé. Généralement, ils présentent une saveur piquante. Ils peuvent être ajoutés aussi bien en garnitures de rôtis ou de plats mijotés, qu’être utilisés en condiment.
shutterstock_câpres_152271125La câpre : il s’agit du bouton floral du câprier, une plante méditerranéenne. Après récolte, les câpres sont confites au sel puis marinent dans du vinaigre, ce qui leur confère un goût légèrement acide et piquant. La câpre ne se cuit pas et elle est ajoutée au dernier moment sur les plats, les pizzas, dans les sauces… pour la réchauffer sans la cuire. Elle entre également dans la composition des tapenades. Plus la câpre est petite, plus son goût est développé.

Bon à savoir

Dans le commerce, on peut trouver des « fausses câpres ». Ce sont en fait des boutons de capucine, préparés de la même façon que les câpres, et vendus sous cette dénomination. En général, leur coût est inférieur à celui des câpres.

shutterstock_pickles_84006064Les pickles : il s’agit de petits morceaux de légumes (carotte, chou-fleur…) ou de fruits (mangue, citron vert…) plongés dans du vinaigre à la saveur aigre-douce. Ils sont d’origine indienne et sont très consommés dans les pays anglo-saxons.

shutterstock_raifort_65686114(1)Le raifort : il est élaboré à partir d’une plante vivace de la famille des Brassicaceae, tout comme le chou, le radis et le navet. Sa racine est utilisée râpée ou sous forme de moutarde (pâte blanchâtre vendue en bocaux). Il accompagne très bien les sauces, les plats de viande ou de charcuterie.

Caractéristiques nutritionnelles

Le cornichon : il est très peu calorique (27 kcal pour 100 g) car il est composé de 92 % d’eau ! Il renferme des vitamines C et B9, et différents minéraux (phosphore, potassium, calcium). La portion habituelle pour un repas où l’on consomme des cornichons est généralement de 10 à 20 g par personne, soit environ 4 cornichons.

La câpre : elle est principalement constituée d’eau, à hauteur de 85 %. Elle renferme très peu de matières grasses, de sucres ou de protéines. Elle est source de vitamines K1, C et B9, mais aussi de minéraux (calcium, magnésium, potassium). Il est intéressant de remplacer quelques olives par des câpres dans certaines préparations pour alléger les recettes.

Le raifort : il est riche en vitamine C (152 mg pour 100 g), bien plus que l’orange (57 mg pour 100 g). Il renferme des minéraux (potassium, calcium, phosphore) et des fibres (7,5 g pour 100 g).

Les petits oignons : ils sont très riches en eau, contenant 93 % d’eau. Ils sont pauvres en matières grasses, en sucres et en protéines.

De manière générale, les condiments stimulent l’appétit, favorisent les sécrétions digestives et facilitent la digestion.

Bon à savoir

Les condiments sont souvent riches en sel et leur consommation est à limiter pour les personnes astreintes à un régime sans sel ou souffrant d’hypertension artérielle. Ils peuvent également renfermer des conservateurs (sulfites) à l’origine de certaines allergies. Enfin, par la présence de vinaigre, ils peuvent agresser la muqueuse intestinale et être à l’origine de désagréments intestinaux.

Préparer ses condiments

Vous souhaitez préparer vos condiments vous-même ? Rien n’est plus simple ! Choisissez des condiments (câpres, cornichons, petits oignons, légumes…) très frais et lavez-les à l’eau claire. Stérilisez les bocaux dans lesquels seront déposés les condiments avec un stérilisateur ou à l’eau bouillante. Déposez les condiments et recouvrez-les d’un vinaigre à 6 ou 7 degrés d’acide acétique. Une fois les bocaux remplis, déposez-les dans votre réfrigérateur afin de conserver leur contenu le plus longtemps possible. La consommation s’effectue idéalement dans les semaines suivant la mise en bocaux.

Bon à savoir

Pour varier les saveurs et les plaisirs, n’hésitez pas à ajouter des graines de moutarde et/ou de poivre, du laurier, de l’estragon, de l’ail et d’autres épices… dans le vinaigre.

Sources :

Alexie Colson

Rédigé le 12 décembre 2014

Par Alexie Colson

Chargée de prévention en santé, adepte du body attack et surtout experte en salades composées !

Tous les articles de Alexie Colson
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*