Ail, oignon, échalote… quels bénéfices santé ?

Mis à jour le 05/12/2015 par Bérangère Barataud

L’ail, l’oignon et l’échalote sont trois condiments faisant partie de la famille des alliacées, autrement appelée « famille des liliacées ou des amaryllidacées ». Ils sont traditionnellement utilisés dans les plats cuisinés ou dans les sauces pour en relever la saveur. Quels sont leurs bénéfices santé ? Dans quelles situations vaut-il mieux en réduire leur consommation ? Découvrez-en plus sur l’ail, l’oignon et l’échalote…

ail_oignons_echalote_50933179_web

Présentation de l’ail

L’ail est composé d’un bulbe renfermant différentes gousses, nommées « caïeux ». Il est généralement vendu dans le commerce sous forme fraîche, déshydratée (poudre ou lamelles), mais aussi sous forme d’extrait, d’huile ou de teinture. Frais, l’ail se conserve pendant plusieurs mois à température ambiante, dans un endroit sec. Dans d’autres conditions, il germe et devient rapidement inconsommable.

Pour 1 gousse d’ail (6 g) :

Calories (kcal)Protéines (g)Glucides (g)Lipides (g)
Ail frais80,51,30


Les propriétés santé de l’ail

L’ail possède de nombreuses propriétés santé, il mérite d’être mis au menu ! Il protège des maladies cardiovasculaires par une diminution des taux de mauvais cholestérol et de triglycérides et prévient l’apparition de certains cancers, tels que ceux de l’estomac et de l’intestin (réductions respectives des risques de 50,% et 30,%). L’ail possède également des propriétés antioxydantes (lutte contre le vieillissement cellulaire), antibactériennes et antifongiques (lutte contre les champignons). Cependant, des consommations importantes d’ail sont nécessaires pour obtenir l’ensemble de ces bénéfices santé : au moins 6 gousses par semaine !

Des situations où la consommation d’ail doit être réduite

Il existe plusieurs situations pour lesquelles la consommation d’ail doit être réduite ou arrêtée :

  • En cas de traitement par des anticoagulants, car il peut inhiber leur effet ;
  • Avant une opération chirurgicale ;
  • Au cours de la période d’allaitement, car l’ail modifie le goût du lait maternel ;
  • En début de repas, lorsqu’il est cru et que votre estomac est vide. Cette situation est peu courante mais peut vous exposer à des troubles gastro-intestinaux importants.

Présentation de l’échalote

L’échalote est un petit légume de la même taille qu’un bulbe d’ail. Il en existe trois types : l’échalote grise, l’échalote de Jersey (rose) et l’échalote « cuisse de poulet ». Contrairement aux idées reçues, l’échalote n’est pas une espèce à part entière mais une sous-espèce de l’oignon. Elle est généralement vendue fraîche ou déshydratée. Fraîche, elle doit être ferme et dénuée de germe. Elle se conserve plusieurs mois dans un endroit sec, à température ambiante, excepté l’échalote grise qui ne se conserve que quelques semaines après récolte.

Pour une échalote (20 g) :

Calories (kcal)Protéines (g)Glucides (g)Lipides (g)
Échalote fraîche50,110


Les propriétés santé de l’échalote

L’échalote a un effet protecteur de certains cancers, en particulier ceux du système digestif (estomac, intestin). Elle possède une forte activité antioxydante par la présence des flavonoïdes et du béta-carotène, ainsi qu’une activité antibactérienne et antifongique.
L’échalote renferme également des vitamines et minéraux :

  • La vitamine B6 (pyridoxine) : elle participe, entre autres, à la formation des neurotransmetteurs (messages nerveux du cerveau), à la production des globules rouges, au transport de l’oxygène dans le sang et aide au fonctionnement immunitaire ;
  • La vitamine B9 (folates) : elle facilite la synthèse des globules rouges et de l’ADN ;
  • Le fer : il contribue à la synthèse des globules rouges, au transport de l’oxygène des poumons vers les autres organes et au bon fonctionnement du cerveau ;
  • Le potassium : il est nécessaire pour l’hydratation cellulaire, la contraction musculaire et la synthèse des protéines ;
  • Le manganèse : il participe à la lutte contre le vieillissement cellulaire ;
  • Le cuivre : il est antioxydant et participe à de nombreuses réactions cellulaires telles que la synthèse de l’hémoglobine (molécule renfermée dans les globules rouges qui permet le transport de l’oxygène) et du collagène (protéine présente dans les tissus).

Présentation de l’oignon

L’oignon est un aromate très largement utilisé dans les cuisines du monde. Il en existe trois principales couleurs : blanc, jaune ou rouge. Les petits oignons sont généralement plus odorants et plus goûteux que les gros oignons.
L’oignon est vendu frais ou déshydraté sous forme de poudre. Frais, il se conserve pendant plusieurs mois dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. A défaut, il germe et devient inconsommable.

Bon à savoir

Pour peler et préparer des recettes à base d’oignon sans pleurer, il vous suffit de le faire sous un filet d’eau, car la molécule responsable des larmes est soluble dans l’eau et donc éliminée !

Pour un oignon (100 g) :

Calories (kcal)Protéines (g)Glucides (g)Lipides (g)
Oignon frais431,37,40,6


Les propriétés santé de l’oignon

L’oignon est riche en antioxydants, mais toutes les variétés n’en renferment pas dans les mêmes proportions : l’oignon blanc en comporte moins que les oignons jaunes et rouges. Tout comme l’ail et l’échalote, l’oignon a un effet protecteur des cancers du système digestif et contribuerait également à la prévention des cancers des ovaires et de la prostate.
L’oignon améliore la santé cardiovasculaire par une diminution des taux de mauvais cholestérol et de triglycérides, et une diminution du risque de thrombose par réduction du phénomène d’agrégation des plaquettes dans le sang. Ce dernier effet est cependant amoindri lorsque l’oignon est cuit. Enfin, l’oignon renferme de la vitamine B6 et du manganèse en quantités intéressantes.

Des situations où la consommation d’oignon doit être réduite

Il existe plusieurs situations pour lesquelles la consommation d’oignon doit être réduite ou arrêtée :

  • En cas de syndrome du côlon irritable ;
  • En cas de douleurs à l’estomac et/ou de reflux gastro-œsophagien.

Nos conseils

Si vous souffrez de brûlures d’estomac, remplacez l’oignon par l’échalote car elle est peu sujette à la fermentation !

Sources :

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*