Les antioxydants : élixir de jouvence ?!

Mis à jour le 29/03/2016 par Bérangère Barataud

Les antioxydants sont souvent présentés comme un moyen de préserver la jeunesse de notre organisme. Comment et lors de quel processus interviennent ces composés ? Sont-ils réellement bénéfiques pour la santé ? Quels sont les aliments sources d’antioxydants ? Faut-il consommer les antioxydants sous forme de compléments alimentaires ? Les réponses à vos questions…

antioxydants_95761009_web

Qu’est-ce que l’oxydation cellulaire ?

Au cours de l’activité normale des cellules de notre corps, les molécules d’oxygène transfèrent des électrons vers d’autres molécules. Les molécules instables (c’est-à-dire celles en manque d’électrons), appelées «radicaux libres», recherchent alors des électrons en oxydant d’autres molécules et déclenchent ainsi une réaction en chaîne. A terme, cette oxydation endommage les cellules et les tissus du corps.
Certains facteurs peuvent augmenter et accélérer la production de radicaux libres : le tabac, l’alcool, les rayons UV (du soleil comme ceux des cabines de bronzage), les aliments riches en graisses et/ou en sucres, les traitements médicaux par radiothérapie…
Les méfaits de l’oxydation : l’oxydation cellulaire accélère le vieillissement de la peau, provoque l’apparition de rides et de tâches sur la peau, favorise les cancers ainsi que les maladies dégénératives vasculaires, cérébrales et rétiniennes.

Quelle est l’action des antioxydants ?

Afin d’arrêter la réaction en chaîne de l’oxydation, l’antioxydant se combine avec les radicaux libres pour les neutraliser. Ainsi, selon de nombreuses études, les antioxydants ralentiraient le vieillissement des cellules de notre corps et protègeraient de certains cancers et maladies.

Bon à savoir

Les antioxydants sont également utilisés dans l’industrie alimentaire comme conservateurs. Par exemple, la vitamine C (appelée aussi E300 ou acide ascorbique) peut être ajoutée à un aliment afin de le rendre consommable plus longtemps !

Quels sont les sources d’antioxydants ?

Les antioxydants sont apportés au corps par l’alimentation et les boissons sous la forme de minéraux, vitamines ou composés végétaux.
Les minéraux : le zinc (viande, produits de la mer, volailles, œufs, lentilles…), et le sélénium (céréales complètes, produits de la mer, abats, champignons, œufs…) agissent directement comme antioxydants. Le cuivre, le manganèse, le soufre et le magnésium agissent indirectement en facilitant le travail de certaines enzymes.
Les vitamines : C (agrumes, kiwis, persil, fraises, poivrons, cassis, chou…) et E (huiles, fruits oléagineux…)
Les composés végétaux :

  • Les caroténoïdes : bêtacarotène ou provitamine A (végétaux oranges ou verts : carotte, abricot, melon, potiron, mâche…), lycopène (tomate, pamplemousse rose…), lutéine, zéaxanthine (épinards, salade verte, maïs, petits pois…)
  • Les polyphénols : acides phénoliques, stilbènes (raisin noir), flavonoïdes [anthocyanes (fruits rouges), quercétine (pomme, oignon rouge, raisin…), catéchine (thé, vin rouge, chocolat), hespéridine (agrumes), rutine (agrumes, sarrasin, raisin), tanins (thé, vin…) et isoflavones (soja, légumineuses…)

Les besoins exacts en antioxydants ne sont pas connus, mais les chercheurs estiment que 600 g de fruits et légumes par jour permettent un apport optimal en antioxydants.

Faut-il consommer des antioxydants sous forme de compléments alimentaires ?

A priori, dans le cadre d’une alimentation saine, variée et équilibrée, la prise de compléments alimentaires renfermant des antioxydants n’est pas nécessaire.

Cependant, selon plusieurs études, les apports alimentaires en antioxydants de la population française et en particuliers des hommes, sont insuffisants. Afin de mesurer les effets des antioxydants sur la santé, l’étude SUVIMAX (SUppléments en VItamines et Minéraux AntioXidants) a suivi, de 1995 à 2002, 13000 personnes qui ont absorbé quotidiennement, soit un mélange d’antioxydants (taux de vitamines et de minéraux antioxydants équivalents à ce qui pourrait être obtenu avec une alimentation équilibrée), soit un placebo. Les résultats ont montré une diminution de 31% du risque de cancer et de 37% du risque de décès chez les hommes supplémentés (les femmes étaient déjà protégées par des apports alimentaires plus élevés). Cependant, malgré l’utilisation de compléments alimentaires pendant l’étude, les conclusions de l’étude recommandent plutôt une alimentation naturellement riche en fruits et légumes plutôt que la consommation de compléments pour plusieurs raisons :

  • L’effet des compléments alimentaires est moindre que celui des sources alimentaires d’antioxydants car ces dernières apportent également d’autres éléments protecteurs,
  • Les compléments peuvent détourner le consommateur des vrais aliments dont les effets bénéfiques sont supérieurs aux compléments,
  • Les calories et l’effet de satiété ressentis après avoir mangé des fruits et légumes permet de limiter la consommation de produits gras et sucrés dont l’excès est néfaste pour la santé,
  • La consommation de compléments alimentaires à fortes doses et à long terme peut avoir des effets négatifs sur la santé,
  • Il est difficilement envisageable de consommer quotidiennement des pilules toute sa vie !

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*