Les aliments riches en vitamine D 

Mis à jour le 30/10/2017 par Bérangère Barataud

La vitamine D est indispensable pour la bonne santé des os et des dents, mais pas seulement ! Elle régule aussi le taux de calcium dans le sang, permettant à la fois son absorption intestinale et une moindre élimination urinaire. Certes, notre organisme peut produire de la vitamine D, à condition de s’exposer au soleil quelques minutes par jour. Mais il est aussi important de connaître et consommer les aliments qui en contiennent le plus pour éviter les carences...

vitamine d

Les besoins quotidiens en vitamine D

Selon l’âge, les êtres humains n’ont pas tous les mêmes besoins quotidiens en vitamine D :

AgeQuantité (µg/jour)
0 à 1 an10
A partir de 1 an15
Femmes enceintes et allaitantes15

La vitamine D joue un rôle essentiel dans l’absorption du calcium et du phosphore au niveau de l’intestin, permettant ainsi d’assurer le développement et le maintien de la minéralisation osseuse.

Le manque de vitamine D ne permet pas une fixation optimale du calcium sur les os qui deviennent alors fragiles. Chez les nourrissons et jeunes enfants, un déficit conduit au rachitisme, maladie de la croissance, et chez les adultes, il peut accélérer le phénomène d’ostéoporose touchant majoritairement les femmes.

Les meilleures sources de vitamine D

Il s’agit principalement des produits de la mer, et surtout des poissons gras : morue (foie de morue appertisé), hareng fumé, sardine grillée, saumon fumé…
Certaines viandes en comportent aussi, mais dans des proportions moindres : le porc (épaule), le veau (foie), le bœuf (rognons et cœur)…
On en trouve également dans les œufs, les produits laitiers (fromages à pâte molle, fromage blanc 3 % MG) et le beurre.

Quant aux fruits et légumes, ils en contiennent, mais dans des proportions négligeables qui ne leur permettent pas d’être dans le palmarès des aliments les plus riches.

Bon à savoir

La majeure partie de la vitamine D est fabriquée par la peau sous l’effet des rayons du soleil. Une alimentation variée et équilibrée couvre normalement les besoins restants. Dans certains cas, votre médecin peut aussi vous prescrire des compléments alimentaires pour éviter tout risque de carence.

Sources :

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse

  1. gentile

    Toutes ces infos sont bonnes a savoir. Cela nous permet de nous rappeler les bonnes pratiques souvent oubliees. Merci

    Répondre
  2. Mme Elmedkour

    Bonjour. Mon petit fils qui a presque 2 ans a des parties sans cheveux et j’ai bien peur qu’ il reste presque chauve. J’aimerais savoir s’il existe un traitement efficace. Je vous en remercie vivement. Cordialement

    Répondre
    • Bérangère Barataud

      Bérangère Barataud

      Bonjour Mme Elmedkour,
      Nous vous remercions pour votre message et comprenons parfaitement votre interrogation. Nous vous invitons à en parler directement à votre pédiatre ou au médecin traitant de votre enfant. L’avis d’un dermatologue peut aussi être nécessaire pour vous éclairer sur la question. N’hésitez pas, en tout cas, à consulter un professionnel de santé qui saura vous conseiller après avoir examiné votre fils.
      A très bientôt sur notre site !

      Répondre
  3. mekioussa

    Merci pour vos précieux conseils

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*