On a testé pour vous

J’ai testé pour vous… l’aquabike

Mis à jour le 22/12/2016 par Bérangère Barataud

L’aquabike (littéralement « vélo dans l’eau ») est le nouveau sport tendance à la piscine. Installé(e) sur un vélo immergé dans une piscine, le but est de pédaler ! Cette activité, pratiquée seul(e) ou en groupe, est une manière originale de faire de l’activité physique. Qui peut pratiquer ? Comment faut-il s’équiper ? Quels sont ses bienfaits ? On a testé !

aquabike_127860269_web

Bien se préparer

Pour la pratique de l’aquabike, l’équipement requis est très simple :

  • un maillot de bain, 1 ou 2 pièces selon ses préférences. L’important est de pouvoir bouger facilement.
  • des chaussures d’eau. Elles ne sont pas toujours obligatoires mais restent préférables pour éviter les blessures aux pieds qui pourraient être causées par les pédales. Elles permettent également aux pieds de mieux adhérer aux pédales et de ne pas glisser.

Ces chaussures en plastique sont prêtées dans certaines piscines ; si ce n’est pas le cas vous pouvez en trouver dans les magasins de sport pour moins de dix euros.

  • un aquabike (ou vélo aquatique), fourni par la piscine. Il est réglable pour assurer un confort maximal à l’utilisateur, et il est possible d’adapter le niveau de résistance selon ses capacités.

Déroulé de la séance

Je me suis aperçue en m’inscrivant que certaines piscines proposent plusieurs niveaux d’aquabike. N’en ayant jamais pratiqué et étant de condition physique moyenne, j’ai opté pour une première séance de niveau 1.
La séance dure 45 minutes et nous sommes une quinzaine de personnes (principalement des femmes). Toute la séance a lieu en musique, c’est super sympa et cela nous donne de l’entrain pour pédaler ! Dès l’échauffement je sens que mes jambes travaillent, mais pas seulement : les abdominaux sont également sollicités, et l’animateur nous fait aussi travailler les bras.
Ensuite, on enchaîne différents exercices et positions pendant toute la séance, avec phases d’accélération et de récupération.
Les exercices ne sont pas très compliqués mais demandent une bonne endurance et de bons abdominaux.

Ce que j’ai aimé :

C’est un sport qui est accessible à tous et toutes, ou chacun fait ce qu’il peut selon ses capacités.
Pas besoin de savoir nager, car l’aquabike a lieu dans le petit bassin des piscines (une fois sur le vélo, l’eau arrive environ sous la poitrine).
L’aquabike est un sport très complet, qui permet de faire travailler son corps sans se faire mal. La résistance de l’eau, qui est beaucoup plus importante que la résistance de l’air, permet d’obtenir de réels résultats rapidement.
On peut penser (à tort) que seules les jambes travaillent lors des séances d’aquabike. En réalité, cette activité physique muscle également les abdominaux et est bonne pour le cœur. De plus, certains centres proposent des accessoires comme les haltères pour les bras.

Mes recommandations

Je recommande l’aquabike à toutes les personnes qui veulent se dépenser en musique et affiner leur silhouette, qu’elles soient sportives ou moins sportives !
Il existe une variante à l’aquabike classique : le waterbike©. La différence principale réside dans le fait que la séance est réalisée en cabine individuelle (un vélo disposé dans une sorte de baignoire profonde). Lors du démarrage de la séance, l’eau est à un niveau bas (aux chevilles), puis monte progressivement jusqu’à la taille.
En revanche il n’y a pas de coach, et donc les bénéfices des séances varient selon le rythme que chacun se donne. Je recommande donc de préférence l’aquabike en groupe dans une piscine, plus stimulant.

Ma note

Intensité : 2 à 3/5 (selon la séance)
Complexité : 2/5
Convivialité : 3/5
Pour une séance, comptez environ de 10 € à 30 € selon les piscines, ce qui revient assez cher. N’hésitez pas à comparer les prix entre les piscines, car les écarts peuvent être grands !

Sophie NIKLASZEWSKI

Par Sophie Niklaszewski

Rédactrice nutrition et santé
Ingénieur en alimentation et santé, accro au chocolat et toujours la banane !

Tous les articles de Sophie
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*