10 épices pour sublimer vos plats !

Mis à jour le 10/10/2016 par Bérangère Barataud

Depuis l’Antiquité, les épices sont utilisées dans les préparations culinaires pour leur couleur, leur goût et leur capacité à mettre en valeur les saveurs. Elles ont de nombreuses qualités et vertus thérapeutiques, mais sont encore souvent ignorées. Partez vite à la (re)découverte des épices !

epices_63329143

Comment obtient-on des épices ?

Les épices sont toutes d’origine végétale. Elles proviennent de tout ou partie d’une plante : bulbes, tiges, feuilles, fleurs, fruits, baies, graines… Les épices sont généralement obtenues par le séchage de la plante ou par sa transformation. Elles peuvent être directement utilisées en l’état pour entrer dans la composition des plats.

Quelles sont les épices et leurs vertus thérapeutiques ?

  • L’ail : il est très utilisé dans les plats à base de tomate, de pomme de terre, de viande ou dans les sauces, soupes et marinades. Il diminue le risque de cancers (colorectal, estomac), prévient les maladies cardiovasculaires par une baisse du taux de cholestérol et de triglycérides et lutte contre les infections par ses propriétés antimicrobiennes.
  • L’anis étoilé : également appelé badiane, l’anis étoilé est très utilisé dans les soupes chinoises ou orientales et dans les gâteaux et vins chauds occidentaux. Il facilite la digestion : utilisé en infusion, il supprime les ballonnements et diminue les gaz.
  • La cannelle : elle entre dans la composition des desserts (pâtisseries, gâteaux secs, crumbles…) ou des boissons chaudes. Elle facilite la digestion et permet de lutter contre les infections.
  • La cardamome : très utilisée dans la cuisine indienne, méditerranéenne et parfois anglo-saxonne, la cardamome sert à la préparation des plats tant sucrés que salés et des boissons chaudes. Elle a des propriétés digestives et carminatives .
  • Le clou de girofle : il entre dans la composition des marinades, plats de viande et desserts sucrés. Le clou de girofle aide à la digestion, est analgésique et désinfectant. Le clou de girofle peut être utilisé par exemple en cas de rage de dents, en attendant d’avoir un rendez-vous chez le dentiste. A forte dose, il est irritant.
  • La coriandre : on en utilise les feuilles et les graines, qui entrent dans la composition des salades, sauces, marinades et du curry. La coriandre a des propriétés digestives. Elle joue également un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires (diminution du taux de « mauvais cholestérol » et augmentation du taux de « bon cholestérol ») et de certains cancers. Elle a également des propriétés antioxydantes (lutte contre le vieillissement cellulaire) et antibactériennes (lutte contre les infections).

Bon à savoir

Le curry est un mélange d’épices et non une épice ! Il s’agit en général d’une composition à base de graines de fenouil, d’anis étoilé, de cannelle, de clou de girofle et de poivre du Sichuan… mais il peut aussi comporter de la cardamome, du gingembre, des graines du cumin, de la noix de muscade ou du curcuma. C’est la variété des épices qui le rend plus ou moins fort. Il est très utilisé dans les cuisines d’Asie, d’Afrique et des Antilles.
  • Le curcuma : d’un goût proche de celui de la muscade, le curcuma est utilisé pour la préparation de plats de poisson ou de sauces. Il joue un rôle dans la prévention de certains cancers et il semblerait qu’il intervienne également dans le traitement de cancers (pancréas, colon) et de l’arthrose. Enfin, le curcuma a des propriétés digestives : il facilite la digestion, réduit les nausées et atténue le syndrome du côlon irritable.
  • La noix de muscade : elle s’utilise râpée, dans les préparations salées (béchamel, purée…) ou sucrées (biscuits, cakes…). La noix de muscade est connue pour ses propriétés digestives et antiseptiques. On lui prête également des vertus aphrodisiaques.
  • Le paprika : ce piment doux est utilisé dans les plats à base de crème, de yaourt ou encore de pommes de terre. Il est antiseptique et aide à la digestion. Attention, il est irritant à forte dose.
  • Le safran : c’est une épice rare et donc chère ! Le safran provient en effet du pistil de fleurs (150 à 200 pistils sont nécessaires pour obtenir 1 g de safran). Il est principalement utilisé dans des plats à base de poisson (paëlla, bouillabaisse…) et des desserts. Il aide à la digestion, est antispasmodique et sédatif .

Nos conseils

Les vertus thérapeutiques des épices ne doivent en aucun cas vous dispenser d’une consultation chez un professionnel (médecin, dentiste, nutritionniste…) en cas de soucis de santé.

Sources :

  • Le guide de la santé dans votre assiette, Que choisir, 2010
  • Lexiguide des épices et aromates, Florence Lecanu, 2007

Mots clefs

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*