Dossier spécial

Zoom sur la solution hydro-alcoolique

Mis à jour le 26/05/2020 par Bérangère Barataud

Initialement réservé au milieu hospitalier, l'usage d'une solution hydro-alcoolique est aujourd'hui recommandé au grand public pour se désinfecter les mains en absence de point d'eau et ainsi se protéger du coronavirus. On vous livre ici toutes les réponses aux questions les plus fréquentes que vous vous posez sur ce produit…

solution hydro-alcoolique

Qu’est-ce qu’une solution hydro-alcoolique ?

Une solution hydro-alcoolique est un mélange d’eau et d’alcool qui permet la destruction des bactéries, virus et champignons. Plusieurs formes sont possibles : gel, mousse, spray ou lingettes.

Une solution hydro-alcoolique ne nettoie pas les mains. Elle doit être utilisée en complément d’un lavage des mains à l’eau et au savon.

Un lavage des mains efficace se déroule en trois étapes :

  1. Lavez-vous les mains à l’eau et au savon, liquide de préférence, pendant 40 à 60 secondes pour éliminer les souillures.
  2. Séchez-vous les mains avec une serviette propre et sèche ou, de préférence, avec un papier absorbant à usage unique. N’utilisez pas un sèche-mains à air car il re-contamine les mains.
  3. Si vous utilisez ensuite une solution hydro-alcoolique : déposez une noix de gel au creux de votre main et frottez pendant 20 à 30 secondes, jusqu’à ce que le gel soit sec. N’oubliez pas certaines zones : le dos de la main, les espaces entre les doigts, le dessus des doigts, mais aussi les ongles !

Quand utiliser une solution hydro-alcoolique ?

Certaines situations doivent inciter à employer une solution hydro-alcoolique :

  • partout où il n’y a pas de point d’eau pour se laver les mains à l’eau et au savon ;
  • après un contact avec une personne malade ou avec son environnement ;
  • après avoir fréquenté un espace collectif (transports en commun, lieux de rassemblement, cantine ou restaurant d’entreprise, salle de réunion…) ;
  • en voyage ;
  • avant et après manger ;
  • après avoir touché une surface ou un objet potentiellement contaminé.

Bien choisir sa solution hydro-alcoolique

Pour lutter contre les virus, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) recommande de privilégier les solutions hydro-alcooliques répondant à la norme NF EN 14476 (dans ce cas, les produits ont été testés et sont efficaces contre les virus, dont le Covid-19).
Pour une action plus globale sur toutes sortes de micro-organismes, optez pour une solution ayant aussi une action bactéricide (norme NF EN 1040) et fongicide (norme NF EN 1275).

En l’absence de référence à ces normes, sont également recommandés les produits à base d’alcool éthylique (ou éthanol) ou d’alcool propylique (propane-1-ol ou n-propanol) ou d’alcool isopropylique (propane-2-ol ou isopropanol) dont la concentration optimale est comprise entre 60 % et 70 %.

De plus, il est préférable d’éviter les versions parfumées et/ou colorées, car elles peuvent contenir des allergènes.

Précautions particulières

  • L’œil ne doit pas être en contact avec une solution hydro-alcoolique. Les porteurs de lentilles éviteront d’y recourir avant de mettre leurs lentilles. En cas de contact avec les yeux, rincez immédiatement et abondamment à l’eau claire.
  • Pour les enfants, favorisez un lavage systématique des mains à l’eau et au savon, dans la mesure du possible.
  • Mieux vaut limiter l’usage d’une solution hydro-alcoolique si votre peau est irritée, abîmée ou comporte une plaie.
  • Si vous avez les mains mouillées, la solution hydro-alcoolique est alors diluée et son effet est diminué.
  • Le délai de conservation des gels et solutions hydro-alcooliques est de deux ans à partir de la date de fabrication, à température ambiante et récipient fermé (pour éviter une diminution du titre alcoolique par évaporation).

Bon à savoir

La lavage des mains avec de l’eau et au savon reste le premier réflexe à avoir pour se nettoyer correctement les mains.
Si vous avez les mains sales, l’usage d’une solution hydro-alcoolique permet de désinfecter les mains, mais pas de les nettoyer.

Des effets secondaires ?

L’alcool (éthanol) contenu dans la solution hydro-alcoolique peut entraîner un dessèchement et une irritation de la peau.
Par ailleurs, les études sur l’exposition à l’éthanol contenu dans les produits hydro-alcooliques sont rassurantes : elles montrent qu’il n’y a pas de risque cancérigène avéré suite à l’utilisation de ces produits et que le passage de l’éthanol dans le sang est quasi nul.

Sources :

3 sur 16
%postcontent%
La rédaction

Rédigé le 14 janvier 2015

Par La rédaction

Une équipe de passionnés à votre service.

Tous les articles de La rédaction
Votre avis nous intéresse

  1. Greffier

    Je suis malade alcoolique dépend abstinent, abstinent depuis 3 ans, en formation d’Ash. Je voudrais savoir si j’ai un danger de rechute en utilisant un gel hydroalcoolique en suivant les protocoles, soit avant et après mon entrée dans la chambre d’un patient.

    Répondre
  2. Bérangère Barataud

    Bérangère Barataud

    Bonjour,
    Nous vous remercions pour votre message et cette question pertinente. Nous vous conseillons d’en discuter directement avec votre médecin traitant. Il connaît vos antécédents, votre dossier médical et pourra ainsi vous conseiller au mieux.
    A très bientôt sur notre site !

    Répondre
  3. mr porpre

    Peut on utiliser le gel hydro alcoolique pour désinfecter la cuvette des toilettes ?

    Répondre
  4. LOMPO

    Bonjour on dit souvent qu’après deux utilisations du gel Hydro-alcoolique dans la journée, le reste de fois utiliser est très peu efficace. En d’autres termes pour une bonne efficacité des gels, ne pas dépasser deux utilisations par jour.

    Répondre
    • Bérangère Barataud

      Bérangère Barataud

      Bonjour,
      Nous vous remercions pour votre commentaire. En l’absence de point d’eau pour se laver les mains avec du savon, le recours aux gels ou solutions hydro-alcooliques fait partie des gestes barrières indispensables pour se protéger du coronavirus. L’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) préconise la désinfection des mains « plusieurs fois par jour et notamment dans les cas suivants : après s’être mouché, avoir éternué ou toussé, après un passage par un environnement collectif (transport en commun…), après avoir été en contact avec des surfaces ou des objets potentiellement contaminés. » Bien sûr, lorsqu’un point d’eau est disponible, le lavage des mains avec de l’eau et du savon est à privilégier.
      Prenez soin de vous et à très bientôt sur notre site !

      Répondre
  5. Borras

    La solution hydro alcoolique semble s’évaporer rapidement même dans les bidons de 5l ou plus. Pourquoi ne sont elles pas mises dans des poches sous vide avec un robinet qui permet un usage sans qu’il y ait d’air au contact du produit ?

    Répondre
  6. Alex

    Bonjour,
    Peut-on utiliser un gel hydroalcoolique pour désinfecter des objet par contact ?(par ex. téléphone mobile, poignées de portes, etc…).
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    • Bérangère Barataud

      Bérangère Barataud

      Bonjour,
      Nous vous remercions pour votre question. Pour désinfecter les téléphones portables, mais aussi les coques, tablettes, télécommandes, claviers et souris d’ordinateur, il est possible d’utiliser des lingettes désinfectantes compatibles avec le nettoyage des écrans tactiles ou un essuie-tout imbibé d’alcool à 70°. Par contre, l’usage d’une solution hydro-alcoolique est déconseillé car elle contient de l’eau oxygénée et de la glycérine, tout comme le recours à l’eau de Javel.
      Le nettoyage doit bien sûr se faire lorsque les appareils sont débranchés. Et après le nettoyage, il est aussi indispensable de bien se laver les mains. Pour encore plus d’informations sur les précautions d’hygiène face au Covid-19, nous vous invitons à lire notre article à l’adresse suivante :
      https://bit.ly/3bN8tj3
      A très bientôt sur notre site !

      Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*