Covid 19 : les différents tests de dépistage à votre disposition

Mis à jour le 28/10/2020 par Bérangère Barataud

En pleine épidémie de covid 19, se faire dépister est devenu indispensable pour casser les chaînes de transmission du virus et ainsi limiter le risque de contamination. C’est le fameux « Tester » du leitmotiv gouvernemental « Tester, alerter, protéger », répété à maintes reprises ces dernières semaines. Mais comment se faire dépister ? Quels tests aujourd’hui sont disponibles pour la population ? Réponses…

tests de dépistage covid

Les tests virologiques (RT-PCR)

Les tests virologiques, aussi appelés RT-PCR (en référence à la technique de PCR « polymerase chain reaction » utilisée) sont à ce jour les tests de référence pour établir un diagnostic de covid 19. Ils permettent de détecter la présence du virus en identifiant directement son matériel génétique. On sait alors si la personne est porteuse ou non du virus de la covid 19, le SARS-CoV-2, au moment du test.

Les tests virologiques sont réalisés en laboratoire. Ils consistent à analyser un prélèvement, effectué le plus souvent par voie nasale à l’aide d’un petit écouvillon. Ce prélèvement est fait dans un laboratoire de biologie médicale ou un centre de dépistage. Sous certaines conditions, il peut aussi être pratiqué par un infirmier, un aide-soignant, un étudiant en médecine, un sapeur-pompier ou encore un secouriste.

Où me faire dépister ?

Pour connaître tous les lieux de prélèvement pour un test RT-PCR près de chez vous, consultez l’espace DépistageCovid sur le site Sante.fr, directement accessible aussi via l’application TousAntiCovid.

 

carte lieux de prelevement depistage covid

———————————————————————————————————————————————————–

 

Si vous devez attendre plus de 48 heures pour un rendez-vous, n’hésitez pas à contacter d’autres lieux de prélèvement.
Vous êtes prioritaire si :

  • Vous présentez des symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires, courbatures, fatigue inhabituelle, perte de goût ou d’odorat, maux de gorge ou de tête). Dans ce cas, contactez également au plus vite votre médecin.
  • Vous êtes identifié comme personne contact par votre médecin ou l’Assurance maladie. Dans ce cas, si vous vivez avec la personne contaminée, le test doit être fait immédiatement. Sinon, il est demandé d’attendre 7 jours après le dernier contact avec cette personne.
  • Vous avez une prescription médicale.
  • Vous êtes un personnel soignant ou assimilé.

Il est bien sûr possible de se faire dépister en l’absence de symptômes et sans prescription médicale, néanmoins vous ne serez pas prioritaire.

Le jour J
N’oubliez pas d’apporter votre carte d’identité, votre carte Vitale et votre ordonnance si vous en avez une. Le test virologique est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Le résultat
Le résultat du test de dépistage vous sera transmis dans les meilleurs délais par le laboratoire, votre médecin ou par un système d’information national de suivi du dépistage covid 19 (SI-DEP). En attendant de le recevoir, il est recommandé de rester confiné chez soi en respectant les gestes barrières.
Si le résultat du test est positif, vous devrez communiquer à votre médecin et à l’Assurance Maladie la liste de vos contacts récents pour qu’ils soient alertés.
Il est aussi possible d’alerter toutes les personnes avec qui vous avez pu être en contact rapproché au cours des derniers jours via l’application TousAntiCovid, si ces personnes disposent elles aussi de l’application.
Vous devrez également rester isolé pendant 7 jours.

Les tests antigéniques ou « tests rapides »

Les tests antigéniques reposent sur une technique d’analyse plus rapide. Ils ne recherchent pas le matériel génétique du virus, comme le font les tests virologiques RT-PCR, mais des protéines du virus. C’est pourquoi ils sont capables de détecter, en moins de 30 minutes, la présence du virus SARS-CoV-2 ou des fragments de virus (alors qu’il faut plusieurs heures dans le cas des tests virologiques effectués en laboratoire).
Néanmoins, les tests antigéniques sont un peu moins sensibles, et donc un peu moins fiables, que les tests virologiques RT-PCR.

tests de dépistageEn pratique, les tests antigéniques consistent à analyser un prélèvement effectué de la même manière que pour les tests virologiques, à savoir par voie nasale à l’aide d’un petit écouvillon. L’avantage, ensuite, c’est qu’ils n’ont pas forcément besoin d’être réalisés en laboratoire.

Le fait de pouvoir disposer plus rapidement des résultats de dépistage permet d’agir plus vite ensuite en cas de tests positifs, avec la mise en place plus rapide de mesures d’isolement et d’identification de cas contacts pour limiter la propagation du virus.

Les établissements de santé et agences régionales de santé ont été les premiers à bénéficier de tests antigéniques. Les médecins libéraux, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes et chirurgiens-dentistes sont aussi, désormais, autorisés à réaliser ces tests, pris en charge par l’Assurance maladie.

  • Pour les personnes symptomatiques
    La Haute Autorité de santé s’est d’abord dite favorable à l’utilisation des tests antigéniques chez les personnes présentant des symptômes de covid 19 depuis moins de 4 jours ou 4 jours maximum (fièvre, toux, difficultés respiratoires, courbatures, fatigue inhabituelle, perte de goût ou d’odorat, maux de gorge ou de tête). Dans ce cas, les tests antigéniques ont une bonne performance et ne nécessitent pas d’être confirmés par un test RT-PCR si le résultat est positif. En revanche, lorsque le résultat est négatif chez une personne qui a un risque de développer une forme grave de covid 19, le recours au test RT-PCR est préconisé pour confirmer le résultat.
  • Pour les personnes asymptomatiques
    Le test antigénique rapide peut être pratiqué, depuis le 3 décembre 2020, chez des personnes contacts, détectées isolément ou au sein d’un cluster. Il doit être fait le plus tôt possible, puis à 7 jours pour les personnes contacts considérées à haut risque (quand elles habitent avec une personne contaminée) ; sinon à 7 jours après exposition.
    Dans certains cas, notamment pour confirmer un diagnostic, un professionnel de santé peut aussi utiliser un test antigénique auprès d’une personne asymptomatique.
  • Pour identifier des clusters ou en cas de clusters avérés
    L’intérêt des tests antigéniques est aussi de pouvoir tester plus rapidement un plus grand nombre de personnes. C’est pourquoi ces tests sont amenés à être utilisés dans le cadre d’opérations de dépistage à grande échelle, ciblant des personnes ne présentant pas de symptômes mais ayant un risque d’infection : les étudiants en universités, les lycéens, les personnes travaillant dans des conditions particulières comme dans des abattoirs…
    La mise en place de ces tests dans les aéroports vise en même temps à prévenir des clusters.
  • Pour le personnel asymptomatique des établissements médico-sociaux, en particulier les EHPAD
    Des campagnes de dépistage sont mises en place pour tester plus facilement le personnel asymptomatique des EHPAD et autres établissements médico-sociaux, et ce, afin d’assurer la protection des personnes fragiles résidant dans ces établissements.
  • En entreprise
    Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de covid 19, actualisé au 29 octobre 2020, accorde aux entreprises la possibilité de proposer aux salariés qui le souhaitent de se faire dépister. Cette démarche s’inscrit dans le strict respect du secret médical et implique le recours à des tests antigéniques pour un dépistage rapide. Ces tests sont à la charge de l’employeur et doivent faire partie de la liste officielle des tests validés par les autorités sanitaires. Ils peuvent être réalisés par des médecins ou des infirmiers.

Les tests salivaires

Le 25 septembre 2020, la Haute Autorité de santé s’est prononcée favorablement pour l’utilisation et le remboursement des tests virologiques (RT-PCR) à partir d’un prélèvement salivaire. Ces tests ne sont donc pas des tests dits rapides, mais ils ont l’avantage d’éviter un prélèvement nasal.

Même si le prélèvement salivaire reste moins sensible que le prélèvement nasal (nasopharyngé), il apparaît comme une bonne alternative pour tous ceux chez qui ce type de prélèvement pourrait être difficile : les jeunes enfants, personnes âgées, personnes présentant une déviation nasale, souffrant de troubles psychiatriques.

Pour l’heure, ces tests sont uniquement indiqués pour détecter la présence de virus chez des personnes présentant des symptômes de covid 19 depuis moins de 7 jours. Dans ce cas, ils ont montré leur fiabilité. En revanche, ils ne sont pas assez sensibles et donc pas assez performants pour tester des personnes asymptomatiques. Les résultats obtenus ne seraient pas fiables.

Depuis le 27 novembre 2020, un autre type de test salivaire peut être pratiqué. Il s’agit du test rapide EasyCov®, mais il n’est destiné, pour l’instant, qu’aux personnes présentant des symptômes et chez qui un test nasopharyngé est difficile, voire impossible. En cas de résultat positif, un contrôle par un test RT-PCR est nécessaire.

Les tests sérologiques

Contrairement aux tests virologiques et antigéniques, les tests sérologiques ne permettent pas de savoir si une personne est porteuse du virus de la covid 19, mais plutôt de rechercher si elle a été en contact avec le virus au cours des semaines précédentes, et donc si elle a contracté la maladie.

tests depistage, test serologique

Pour le savoir, les tests sérologiques s’intéressent à l’immunité des personnes en détectant la présence d’anticorps : des IgM (immunoglobulines M), les premiers anticorps produits lorsque l’organisme se retrouve en contact avec le virus, et/ou des IgG (immunoglobulines G), anticorps produits 14 jours après un contact avec le virus.

Ces tests peuvent être réalisés à partir du 7e jour après le début des symptômes, ou de façon plus optimale (pour détecter les IgG) à partir du 14e jour.

Il existe deux grands types de tests sérologiques :

  • Les tests automatisables (de type ELISA)
    Ils sont réalisés à partir d’une prise de sang et l’analyse est effectuée en laboratoire de biologie médicale. Elle permet non seulement de détecter la présence d’anticorps, mais aussi de doser leur quantité
  • Les tests unitaires rapides (TDR et TROD COVID)
    Les tests de diagnostic rapide (TDR)
    Ils sont effectués en laboratoire d’analyse de biologie médicale à partir d’une prise de sang. Ils permettent d’identifier rapidement la présence, ou non, d’anticorps, mais pas de les quantifier.

    Les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD COVID)
    Ils peuvent être pratiqués en ambulatoire, par les médecins, les pharmaciens ou dans le cadre de campagnes de dépistage. Ils sont réalisés à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt et déposée ensuite sur un réactif. Le résultat est disponible en moins de 15 minutes, ce qui confère à ce type de tests une plus grande rapidité d’utilisation par rapport aux tests automatisables.
    Comme leur nom l’indique, les TROD COVID peuvent être utiles pour une orientation diagnostique, confirmer l’idée qu’une personne a bien été infectée ou encore mener des actions de dépistage. Néanmoins, ils ne permettent pas d’établir un diagnostic formel de covid 19.

Bon à savoir

Même si un test sérologique est positif, cela ne signifie pas que la personne concernée est protégée contre la covid 19. La durée de l’immunité conférée par la présence des anticorps détectés n’est toujours pas connue à ce jour. C’est pourquoi il est indispensable de rester vigilant et continuer à appliquer les gestes barrières et la distanciation physique.

Attention, les autotests, utilisables par les personnes elles-mêmes, sont interdits en France du fait du manque de données sur leur fiabilité et surtout du risque d’une interprétation erronée du résultat.

Ces recommandations sont actualisées à la date du 3 décembre 2020 et peuvent être revues à tout moment selon l’évolution de la pandémie de covid 19.

Sources :

5 sur 12
%postcontent%
Bérangère Barataud

Par Bérangère Barataud

Férue de presse scientifique et d'infos santé, mais surtout maman poule !

Tous les articles de Bérangère Barataud
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?