Bien dormir pour mieux faire face à la covid 19*

Mis à jour le 19/03/2021 par Bérangère Barataud

La pandémie de covid 19 a mis notre sommeil à rude épreuve. Stress, confinement, incertitude… autant de facteurs qui impactent nos rythmes de vie et nos nuits. La crise sanitaire a en même temps fait émerger une donnée essentielle : l’importance de bien dormir pour mieux faire face, thème de la Journée du sommeil® le 19 mars 2021. Décryptage avec le Dr Marc REY, Président de l'INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance) et neurologue spécialiste du sommeil.

sommeil-covid

Quel est l’impact de l’épidémie de covid 19 sur notre sommeil ?

Dr Marc ReyDr Marc Rey, président de l’INSV : Depuis le début de l’épidémie, on note une aggravation des troubles du sommeil, en France et partout dans le monde. Au cours du premier confinement, il y a eu un coucher plus tardif car il n’y avait plus d’obligation à se réveiller le matin. Il s’est alors installé un décalage, une perte des rythmes veille/sommeil, avec des difficultés à s’endormir, un sommeil de moins bonne qualité, une moindre motivation pour se lever et s’habiller, une fatigue et une somnolence dans la journée. Le sommeil a été perturbé du fait d’un stress aigu et une consommation d’écrans décuplée, relayant des messages anxiogènes. Les femmes, notamment les cadres en télétravail, ont été plus touchées que les hommes car elles ont dû aussi gérer davantage les enfants et faire l’école à la maison. Les jeunes également, isolés souvent dans un petit logement, avec un défaut criant de lumière et d’activité physique, tout comme les personnes avec un faible niveau de revenu.
Le deuxième confinement a plutôt révélé un aspect anxio-dépressif plus important : une humeur triste, une fatigue plus marquée dans le temps…
Sans oublier l’effet collatéral de la covid 19. Certains malades s’en remettent difficilement, avec une fatigue qui persiste et une angoisse qui impacte leur sommeil.

Comment limiter les effets de la crise sanitaire sur notre sommeil ?

Dr Marc Rey : Il est essentiel de savoir gérer son sommeil, en ayant conscience de ses propres besoins et en sachant à quel point ils sont importants. Pour bien dormir, il faut sortir de chez soi, même un court moment, s’exposer à la lumière le matin, avoir une activité physique.
Il est important aussi d’apprendre à gérer son temps d’écrans. Rester devant un écran est fatigant et le temps d’attention est plus court, c’est pourquoi il faut prévoir des périodes de rupture : se lever, aller se dégourdir les jambes… et se déconnecter 1h à 2h avant de se coucher.
En même temps, les gens ont besoin de comprendre ou de se remémorer ce qu’est une épidémie. Cela permet de diminuer le stress lié à l’apparition brutale de la covid 19. Mais attention aux contenus alarmants en période épidémique. Mieux vaut limiter son temps devant les medias pour prendre de la distance.
Et puis il est important enfin de retrouver le rire, d’arriver à se moquer de nous, de la situation. Tout le sérieux autour de l’épidémie est très mauvais pour le sommeil.

En quoi le sommeil peut nous aider à faire face à l’épidémie de covid 19 ?

Dr Marc Rey : Le sommeil est un moment privilégié pour renforcer nos défenses immunitaires. En cas de déficit de sommeil, on a un risque augmenté d’infection, d’où l’importance de respecter ses besoins de sommeil. Bien dormir participe aussi à notre équilibre psychologique en nous aidant à combattre notre anxiété, notre déprime. Un sommeil de qualité nous permet également de mieux gérer nos émotions grâce aux rêves, qui mettent à jour notre système émotionnel. En cas de rêves étranges, on conseille de les noter, les relire et les barrer pour éviter qu’ils ne deviennent de mauvais rêves ou des cauchemars chroniques. Et comme on dit en anglais : « Regular sleep, Healthy future », un sommeil régulier pour un avenir plus sain !

 

Podcast La santé ça s'écoute

 

 

 

 

*21e Journée du sommeil®

Bérangère Barataud

Par Bérangère Barataud

Férue de presse scientifique et d'infos santé, mais surtout maman poule !

Tous les articles de Bérangère Barataud
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?