Vos questions sur le syndrome d’apnée du sommeil

Mis à jour le 03/08/2016 par Bérangère Barataud

Le syndrome d’apnée du sommeil est un trouble qui touche près de 8 % de la population, le plus souvent les hommes de plus de 40 ans. Quel est le mécanisme de ce trouble du sommeil ? Quels sont les risques pour la santé ? Quels en sont les symptômes et comment réagir ? Suivez nos conseils pour dormir à nouveau sur vos deux oreilles !

apnee_sommeil_web_126153608

Quel est le mécanisme des apnées du sommeil ?

Les apnées du sommeil sont des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil en raison d’une obstruction du pharynx, une zone de la gorge. Pendant le sommeil, les muscles des parois du pharynx se relâchent et obstruent le passage de l’air. Si cette obstruction est partielle, l’air circule difficilement et provoque une vibration, c’est le ronflement ! Si l’obstruction est totale, elle empêche la respiration et provoque une apnée du sommeil. Cette gêne peut durer 10 secondes ou plus, et entraîne un réveil qui recontracte les muscles de la gorge et permet à nouveau le passage de l’air.
Le syndrome d’apnée du sommeil provoque des dizaines, voire des centaines d’apnées par nuit et autant de micro-réveils empêchant ainsi un sommeil réparateur de bonne qualité. Habituellement, les réveils sont très brefs et le dormeur les oublie au réveil. Il ne soupçonne donc pas son trouble du sommeil, mais plusieurs symptômes peuvent mettre la puce à l’oreille.

apnee1apnee2

Quels sont les symptômes ?

Le syndrome d’apnée du sommeil s’installe progressivement. Les premiers endormissements peuvent être interprétés comme les signes d’une simple fatigue, mais la combinaison de plusieurs signes doit vous amener à consulter un médecin :

  • Si votre ronflement est particulièrement bruyant et dure toute la nuit ou presque ;
  • Si vous avez la sensation de ne pas être reposé au réveil ;
  • Si vous vous assoupissez dès que votre activité n’est plus stimulante : regarder la télévision, lire un livre, être assis au calme après un repas sans alcool, être assis au théâtre, au cinéma, dans une voiture en tant que passager, ou même en tant que conducteur après quelques minutes dans les embouteillages ;
  • Si vous êtes en surpoids ;
  • Si vous êtes sujet à l’hypertension artérielle ;
  • Si vous avez des troubles de la mémoire ou de l’attention ;
  • Si vous avez des sautes d’humeur ou êtes particulièrement irritable ;
  • Si vous ressentez une baisse du désir sexuel ;
  • Si vous ressentez le besoin d’aller uriner plusieurs fois par nuit.

Quels sont les risques pour la santé ?

Progressivement, les apnées et les réveils répétés provoquent une hypertension artérielle et à long terme impactent le système cardiovasculaire. Ainsi, le syndrome d’apnée du sommeil augmente le risque d’infarctus et d’attaque cérébrale et diminue l’espérance de vie.

Comment réagir face à l’apnée du sommeil ?

Les symptômes du syndrome d’apnée du sommeil peuvent constituer un handicap tant pour la vie personnelle que professionnelle et peuvent également représenter un danger pour les conducteurs automobiles. Ainsi, il est important de suivre un traitement dès que le syndrome est diagnostiqué. Il existe plusieurs approches de traitements.

  • Supprimez les facteurs aggravants d’apnée du sommeil : la consommation d’alcool le soir, certains médicaments (tranquillisants, somnifères…) et le surpoids. Dans certains cas, une perte de poids permet d’améliorer le syndrome, voire de supprimer le traitement par pression positive continue (voir ci-dessous).
  • Le traitement par pression positive continue est destiné aux apnées sévères ou relativement sévères. Il s’agit de porter, pendant le sommeil, un masque nasal diffusant un souffle d’air en continu qui permet de maintenir les voies aériennes ouvertes et ainsi de laisser l’air circuler normalement. Ce traitement est contraignant mais très efficace, sans risque et sans chirurgie !
  • La chirurgie ou le port d’un appareil dentaire pendant le sommeil permettent de supprimer le ronflement et sont efficaces si les apnées sont peu nombreuses.
  • Si les apnées apparaissent lorsque vous dormez sur le dos, il existe des traitements pour éviter de dormir sur le dos.

Nos conseils

Conseil aux proches : les apnées s’interrompent spontanément, il est donc inutile de réveiller le dormeur !

Si vous présentez plusieurs symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Un traitement adapté vous permettra de retrouver un sommeil réparateur et une meilleure qualité de vie !

Sources :

  • INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance).
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*