Sport à la maison : quel appareil est fait pour vous ?

Mis à jour le 03/11/2016 par Bérangère Barataud

Vous n’êtes plus aussi motivé pour aller faire un footing ou une balade en vélo ? Équipez-vous d’un appareil de cardio-training pour ne pas perdre le rythme ! Quelles sont les questions à se poser avant de choisir ? Quelles sont les particularités de chaque appareil ? Laissez-vous coacher sur le sujet…

appareil_fitness_28774198_web

Une solution pratique

Les appareils de cardio-training sont la solution idéale pour continuer ou compléter une activité sportive au chaud dès que les jours raccourcissent et que les températures diminuent ! Ils permettent de garder la forme sans se soucier de la nuit, du froid, de la pluie, et évitent de perdre du temps pour se rendre sur le lieu de l’activité. Le sport, c’est chez vous ! Vous pouvez vous mettre à l’aise, regarder un film, écouter de la musique sans avoir de problème de vigilance sur la route, ou même lire un magazine !
Le principe des appareils de cardio-training est de proposer une activité d’endurance afin de brûler des calories, raffermir ses muscles, renforcer son système cardiovasculaire, et procurer une sensation de bien-être. La plupart de ces appareils possèdent un petit ordinateur qui, comme un coach sportif, vous proposera des programmes adaptés à votre âge, votre poids, votre fréquence cardiaque et à l’intensité et la durée des exercices. De plus, certains permettent de consulter également ses progrès, ce qui est toujours motivant !

Les bonnes questions avant d’acheter

Ne cédez pas à l’achat impulsif ! De nombreux vélos d’appartement et autres rameurs ont rapidement fini leur carrière à la cave parce qu’ils étaient trop encombrants ou trop compliqués. Avant d’acheter, posez-vous les bonnes questions. Quel est votre niveau ? Combien de temps voulez-vous consacrer à cette activité par semaine ? Quel est votre budget ? Avez-vous de la place à la maison ? N’oubliez pas que même si les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour pouvoir plier les appareils afin de les rendre logeables, vous serez davantage motivé pour votre séance de rameur s’il est prêt à l’usage plutôt que s’il est plié et rangé dans une housse sous le lit ! Interrogez-vous également sur votre objectif : simplement garder la forme, perdre du poids, compléter un entraînement sportif… Enfin, adressez-vous à un vendeur qualifié qui saura vous conseiller en prenant en compte tous ces paramètres et votre morphologie.

Le vélo d’appartement

Pour travailler : les cuisses, les fessiers, les mollets.
Les +  : L’exercice est facile et sans risque de blessure à cause d’une mauvaise position. L’appareil est stable et donc sûr. La position assise, confortable, permet de travailler longtemps et de varier facilement l’intensité. C’est un appareil idéal pour les personnes en surpoids.
Les – : la pratique du vélo d’appartement n’est pas recommandée si vous avez des problèmes de genou.
Prix : à partir de 150 €

Bon à savoir

Pensez à la présence de programme. Tenez compte de la roue d’inertie : plus elle est lourde, plus le pédalage sera fluide. Testez le confort de la selle et du guidon, ce sont des éléments à ne pas négliger quand on prévoit de passer plusieurs heures par semaine sur le vélo !

Le vélo elliptique

Pour travailler : les cuisses, les fessiers, les mollets, les biceps, les triceps, la poitrine, le dos. On pédale debout tout en actionnant des barres mobiles avec les bras. Le mouvement s’apparente à celui du ski de fond.
Les + : Tout en présentant les mêmes avantages que le vélo d’appartement, le vélo elliptique est plus complet car il permet de faire travailler les muscles de l’ensemble du corps. Il est également plus lourd et donc plus stable. Les articulations sont bien préservées car les mouvements sont fluides et sans choc.
Les – : Le vélo elliptique peut paraître idéal, mais attention, le mouvement particulier haut et bas du corps ne convient pas à tout le monde. Essayez l’appareil avant de l’acheter !
Prix : à partir de 100 €

Bon à savoir

Comme pour le vélo d’appartement, pensez aux programmes, à la roue d’inertie et au confort !

Le rameur

Pour travailler : l’ensemble des muscles du corps. Il est conseillé de faire 3 à 4 séances de 20 minutes au minimum par semaine.
Les + : Le rameur permet un travail musculaire complet et il est peu encombrant.
Les – : Cet appareil est plutôt destiné aux personnes ayant un bon niveau sportif car il réclame une certaine technicité pour adopter une bonne position. Or, une mauvaise position peut entraîner des blessures au dos et aux genoux. De plus, le travail est plus intense donc difficile à tenir sur la longueur. Enfin, le rameur n’est pas l’appareil le plus confortable !
Prix : à partir de 150 €

Le tapis de course

Pour travailler : les cuisses, les fessiers, les mollets.
Les + : le tapis de course sollicite un mouvement simple et naturel. Il est possible de moduler facilement l’intensité en jouant sur la vitesse et l’inclinaison. Le tapis amortit bien les chocs par rapport à la course en extérieur. Cet appareil convient à tous, même aux personnes à mobilité réduite, et s’avère idéal pour celles désirant perdre du poids, en association avec une alimentation équilibrée.
Les – : courir sur un tapis peut vite se révéler monotone. Le prix peut également être un frein, surtout quand on pense que cette activité est totalement gratuite si elle est pratiquée en plein air !
Prix : à partir de 500 €

Le stepper

Pour travailler : les cuisses, les fessiers, les mollets.
Les + : économique et peu encombrant.
Les – : la pratique du stepper est vite éprouvante et elle n’est pas recommandée si vous souffrez de problèmes de genoux.
Prix : à partir de 40 €

La solution la plus simple ?

Si finalement vous ne souhaitez pas y consacrer trop d’argent ni de temps, investissez simplement dans un tapis de sol ! C’est la solution de base idéale pour faire quelques exercices et rester en forme ! Vous pourrez également vous équiper par la suite d’altères et de poids (0,5 ou 1 ou 2 kg) aux poignets et aux chevilles ou encore d’élastiques pour intensifier vos efforts.

Quelques règles à respecter, à l’intérieur comme à l’extérieur !

  • Échauffez-vous toujours 10 minutes avant de pratiquer une activité sportive et étirez vos muscles après l’effort, également pendant une dizaine de minutes ;
  • Buvez régulièrement de petites gorgées d’eau pendant l’effort ;
  • Essayez de ne pas fumer une heure avant et deux heures après le sport ;
  • Ne faites pas d’exercice sportif si vous avez de la fièvre ou dans les huit jours suivant un état grippal ;
  • Si vous souhaitez reprendre une activité sportive après 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes, consultez votre médecin.

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*