Soupes, potages, bouillons… que choisir ?

Mis à jour le 05/03/2013 par Sophie NIKLASZEWSKI

La soupe est un plat qui a toujours eu une place importante dans notre alimentation. Elle peut être servie en entrée pour ouvrir l’appétit (petit bouillon de légumes) ou bien en plat si elle est assez complète (légumes, féculents, protéines…). Quelles sont les différences entre soupes, potages, bisques… ? Faut-il préférer la soupe maison ou la soupe du commerce ? Quels sont les bénéfices nutritionnels des soupes ? Une cuillère à soupe d’informations !

soupe_158294582_web

Soupes, potages, bisques… quelles sont les différences ?

Les potages sont réalisés à partir de légumes cuits, coupés en morceaux plus ou moins fins, passés ou mixés. Les soupes sont des potages dans lesquels sont ajoutés des croûtons, des légumineuses… afin d’en épaissir la consistance. Les crèmes et veloutés sont des potages lisses et onctueux comportant de la crème fraîche, et généralement constitués d’un ingrédient majoritaire (légumes, viande) qui donne son nom au plat (ex : crème de volaille, velouté de poireau…). Enfin, les minestrones sont des soupes comportant de gros morceaux de légumes ainsi que des céréales, des légumineuses, des féculents…
Ces différents types de soupes ont des profils nutritionnels bien différents en raison des aliments que l’on ajoute aux légumes (viande, féculents, crème…).

Soupe maison ou soupe du commerce ?

Chaque type de soupe comporte ses avantages :

  • Soupe maison : possibilité de bien connaître les produits qu’elle contient, de doser les quantités de sel, de faire à son goût… et plus économique que la soupe du commerce.
  • Soupe du commerce : possibilité de varier les saveurs, d’avoir de la soupe toute l’année, de préparer très rapidement le repas…

Contrairement aux idées-reçues, préparer une soupe maison ne prend pas beaucoup de temps ! Il suffit de laver les légumes, les couper, les mettre à cuire (favorisez l’autocuiseur pour cuire rapidement les aliments et minimiser la perte de minéraux) et de les mixer. Vous pouvez préparer une plus grande quantité de soupe que nécessaire et congeler les restes pour un ou plusieurs futurs repas !

La soupe du commerce est souvent réputée pour être riche en sel. C’est vrai ! Mais depuis plusieurs années, les industriels tendent à réduire la teneur en sel des soupes. Actuellement, une assiette de soupe du commerce (250 ml) apporte entre 1,5 et 2 g de sel soit 1/3 des apports journaliers en sel à ne pas dépasser (environ 5 g).

Bénéfices nutritionnels des soupes et potages

Les soupes et potages étant élaborés à partir de légumes, ils sont riches en minéraux (le potassium qui est nécessaire pour l’hydratation cellulaire, la contraction musculaire, la synthèse des protéines, et le magnésium qui participe à la régulation du rythme cardiaque et à la transmission de l’influx nerveux) et en fibres (utile au transit intestinal). Ils ne comportent que peu de vitamines car celles-ci sont détruites lors de la cuisson des légumes. Certains industriels ajoutent des vitamines dans les soupes et potages afin de compenser les pertes dues à la cuisson des légumes et à la préparation de la soupe. Egalement, les soupes favorisent la bonne hydratation du corps et peuvent aider à équilibrer les apports énergétiques des repas.

Bon à savoir

D’une manière générale, manger une assiette de soupe ou de potage (250 ml) revient à consommer une des cinq portions recommandées en fruits et légumes par jour. Si la soupe comporte plus de 30% de légumes, ce qui est souvent le cas des soupes « maison », il est possible d’atteindre deux portions sur cinq !

Sources :

  • Le guide de la santé dans votre assiette, Que choisir, 2010
Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*