Sexe, hygiène et prévention

Mis à jour le 15/01/2016 par Bérangère Barataud

Après les câlins, quelques gestes simples d’hygiène peuvent permettre d’éviter certains désagréments. Quels sont les réflexes à adopter pour limiter les risques ? Pour lui, comme pour elle, des conseils utiles à connaître, et à apprendre aussi aux ados…

sexe_hygiene_40327801_web

Côté homme

Quels sont les risques ?
Les candida sont des levures naturellement présentes en petite quantité dans le vagin. Chez la femme, la flore vaginale les empêche de se développer en trop grand nombre et de provoquer des infections fongiques ou « mycoses » (candidose). Après un rapport sexuel, un certain nombre de ces bactéries sont présentes sur le pénis. Chez l’homme, sans flore pour empêcher leur développement, les germes prolifèrent. Il est donc recommandé aux hommes de pratiquer une toilette à l’eau de leur sexe, notamment au niveau du gland et du prépuce, avant un nouveau rapport, car il pourrait contaminer leur partenaire en apportant des candida en quantité trop importante.

Nos conseils

  • Utilisez de l’eau et du savon pour laver le pénis en prenant soin de décalotter le gland en ramenant le prépuce en arrière.
  • Rincez et séchez soigneusement, car les microbes se développent rapidement en milieu humide.

Côté femme

Quels sont les risques ?
Lors de relations sexuelles, des microbes peuvent pénétrer dans l’urètre, le canal de sortie de la vessie. Ces germes peuvent alors migrer jusqu’à la vessie et entraîner une infection urinaire récidivante ou une mycose.

Nos conseils

  • Urinez rapidement après un rapport sexuel. En effet, le jet d’urine nettoie efficacement l’urètre en rejetant les microbes vers l’extérieur.
  • Aux toilettes, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière pour ne pas mettre le vagin en contact avec des bactéries provenant de l’anus.

L’hygiène féminine
La flore vaginale est fragile et risque d’être perturbée si elle est nettoyée. En effet, des bactéries sont présentes à l’intérieur du vagin et assurent seules un nettoyage naturel et efficace. Ainsi, il est inutile et dangereux de procéder à des douches vaginales. Cela pourrait provoquer des démangeaisons, des rougeurs ou des infections. Lavez simplement les parties externes de l’appareil génital, en utilisant de l’eau et du savon doux, une fois par jour.

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*