Quand le sexe devient une addiction…

Mis à jour le 13/09/2017 par Bérangère Barataud

Si, à première vue, l’addiction sexuelle peut faire sourire, il s’agit en réalité d’un trouble sérieux, qui présente les mêmes caractéristiques que les addictions à des produits et entraîne les mêmes conséquences négatives. Comment se manifeste l’addiction sexuelle ? Quels sont les signes qui doivent alerter et comment réagir face à ce problème ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’addiction sexuelle…

addiction sexuelle

Qu’est-ce qu’une addiction sexuelle ?

Une addiction sexuelle est une classification de troubles qui regroupe à la fois les comportements sexuels compulsifs et l’hypersexualité. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes et se manifeste par :

  • Des rapports sexuels fréquents ;
  • Une masturbation compulsive. Les spécialistes rapportent une moyenne de 5 à 15 actes par jour ;
  • Une instabilité relationnelle ;
  • Un recours à la pornographie (magazines érotiques, fréquentation des boutiques spécialisées, consultation des sites Internet pornographiques et salles cinématographiques spécialisées, le sexe payant, le sexe par téléphone) ;
  • Une séduction compulsive avec partenaires multiples ;
  • Une fixation compulsive, sur un ou des partenaires inaccessibles ;
  • Des rapports compulsifs amoureux multiples, avec une insatisfaction des relations amoureuses et la quête perpétuelle de l’amour idéal ;
  • Un besoin interminable d’actes sexuels, d’expression amoureuse et d’attention ;
  • Une baisse des relations affectives de longue durée et relations émotionnelles (culpabilité concernant la ou le partenaire, sentiment de dévalorisation, d’impuissance face à l’acte sexuel, honte).

L’addiction sexuelle répond souvent à une souffrance morale, elle représente chez certaines personnes une façon d’apaiser le stress ou l’anxiété.

L’addiction sexuelle doit être différenciée des troubles des fonctions sexuelles, des perversions sexuelles et déviations sexuelles.

Une addiction sexuelle comme les autres ?

Il existe deux types d’addictions : avec produit (alcool, tabac, drogues) et sans produit, dites aussi « comportementales ».
L’addiction sexuelle est une addiction comportementale, dont les caractéristiques se rapprochent des critères des addictions définis par l’INRS :

  • Une envie irrépressible du comportement ;
  • Un abandon d’autres activités au profit du comportement ;
  • Des conséquences individuelles, familiales, sociales, professionnelles ;
  • Une sensation de manque ou de malaise en cas d’interruption du comportement ;
  • Une exécution répétitive et « obligatoire » du comportement.

De même, l’addiction sexuelle présente une relation avec les dépendances à un produit :

  • La répétition d’une conduite ;
  • La codépendance à plusieurs addictions ;
  • Le passage d’une addiction à l’autre ;
  • Une parenté dans les traitements, notamment les groupes d’entraide.

Comment réagir face à ce problème ?

La solution thérapeutique la plus adoptée repose aujourd’hui sur les groupes d’entraide, inspirée de traitement utilisé par les personnes dépendantes à l’alcool dans les réunions d’Alcooliques Anonymes.
De plus, l’addiction sexuelle est souvent liée à des troubles plus profonds qui peuvent nécessiter un traitement en psychothérapie ou psychanalyse.
Comme pour toute addiction, il est recommandé de se faire aider et d’en parler avec un professionnel de santé.

Il existe également un Test de dépistage de l’addiction sexuelle (TDAS) en 25 questions, mis au point par le Dr. J.P. Carnes, médecin américain qui a publié l’un des premiers livres sur le sujet en 1980.

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*