Cancer de la peau : cap sur le dépistage du mélanome

Mis à jour le 02/04/2019 par Bérangère Barataud

S'exposer au soleil sans prudence augmente le risque de cancer de la peau : le mélanome cutané. Comment prévenir l'apparition d'un mélanome et bien surveiller ses grains de beauté ? On vous guide...

cancer de la peau

Qu’est-ce qu’un mélanome ?

Le mélanome est une dégénérescence des cellules responsables de la coloration de la peau, les mélanocytes.
C’est le cancer de la peau le plus grave, même s’il ne représente que 10 % des cancers cutanés.

Les symptômes

Dans la plupart des cas, le mélanome est indolore et ne provoque ni démangeaisons, ni saignements. Il apparaît généralement après 50 ans sur les parties découvertes du corps, sous forme d’une tache irrégulière brune ou noire.
Dans 20 % des cas, le mélanome se développe à partir d’un naevus, c’est-à-dire un grain de beauté.

Les causes du mélanome

  • Une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, surtout chez les personnes ayant la peau claire.
  • Des coups de soleil attrapés pendant l’enfance.

Les personnes à risque

Tout le monde peut être touché par un cancer de la peau, mais vous êtes plus sujet à risque si :

  • vous avez plus d’une cinquantaine de grains de beauté sur l’ensemble du corps ;
  • vous avez des grains de beauté de formes et couleurs variées ;
  • vous présentez des antécédents personnels ou familiaux de mélanome ;
  • vous avez les cheveux, les yeux et la peau clairs ;
  • vous prenez facilement des coups de soleil et/ou avez présenté des brûlures solaires intenses dans votre enfance ou adolescence ;
  • vous souffrez d’une maladie ou prenez un traitement médicamenteux qui diminue l’activité du système immunitaire ;
  • vous pratiquez ou avez pratiqué de nombreuses séances d’UV en cabine ;
  • vous vivez ou travaillez à l’extérieur dans une région fortement exposée aux rayons UV du soleil (altitude, tropiques…).

Comment prévenir les mélanomes ?

  • Se protéger lors d’expositions au soleil avec une crème solaire adaptée à son type de peau.
  • Eviter les séances en cabines UV. L’exposition aux UV artificiels colore mais ne prépare pas la peau au soleil et augmente les risques de cancer de la peau dès la première séance.
  • Faire surveiller ses grains de beauté une fois par an par un dermatologue. Entre deux rendez-vous, vous pouvez auto-examiner l’ensemble de votre corps, y compris le cuir chevelu, en vous aidant d’un miroir. Si un grain de beauté est apparu ou s’est modifié, vous devez rapidement consulter votre dermatologue, même si votre dernier rendez-vous est récent.

Application « Soleilrisk » : des conseils de prévention solaire sur votre téléphone
Créée par le Syndicat national des dermatologues vénérologues, l’application « Soleilrisk » vous permet de :

  • Connaître l’indice UV de l’endroit où vous vous trouvez, en temps réel et n’importe où en France ;
  • Calculer votre risque UV ;
  • Retrouver les règles de base de la protection solaire ;
  • Consulter l’annuaire des dermatologues.[/do]

Surveiller ses grains de beauté : la méthode ABCDE

Lors de l’examen de votre peau, il existe cinq critères pour déterminer si vous avez affaire à un grain de beauté normal ou suspect. C’est la méthode ABCDE, qui reprend les caractéristiques d’un grain de beauté suspect :

  • l’Asymétrie du grain de beauté ;
  • des Bords irréguliers et festonnés ;
  • des Couleurs non homogènes : nuance de brun, noir, bleu, rouge ;
  • le Diamètre souvent supérieur à 6 millimètres ;
  • l’Évolution : le mélanome change de couleurs, de taille, d’épaisseur, de forme.

cancer de la peaugrains de beauté

L’un de ces signes doit vous alerter et vous encourager à consulter un dermatologue rapidement.

Bon à savoir

Faites-vous dépister gratuitement !
La Semaine de prévention et de dépistage des cancers de la peau se déroule du 20 au 24 mai 2019.
Inscrivez-vous en ligne sur la plateforme de prise de rendez-vous pour bénéficier d’un dépistage gratuit, anonyme et indolore.

Plus d’infos :

Géraldine Colleu

Rédigé le 15 avril 2015

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine Colleu
Votre avis nous intéresse

  1. MULASI Marie Jeanne

    J’ai la KAPOSI sur mes deux pieds, est-ce que je peux aussi être dépistée ? Merci de votre compréhension

    Répondre
  2. Bérangère Barataud

    Bérangère Barataud

    Bonjour Madame Mulasi,
    Nous vous remercions pour votre message. La Journée nationale de prévention et dépistage des cancers de la peau est normalement ouverte à tous. Nous vous invitons néanmoins à prendre conseil directement auprès de votre médecin.
    Bien cordialement,

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*