Les probiotiques : bons pour la santé ?

Mis à jour le 13/04/2016 par Bérangère Barataud

Ces micro-organismes, ajoutés à notre alimentation, seraient sources de nombreux bienfaits sur la santé. Mais que sont réellement les probiotiques ? Comment agissent-ils sur la flore intestinale ? Et quelles sont leurs promesses santé ? Enquête…

Probiotiques

Petite histoire des probiotiques

Le rôle positif joué par certains microbes de la flore intestinale est observé pour la première fois au début du XXe siècle par Eli Metchnikoff, prix Nobel de médecine d’origine russe. Il en déduit qu’il serait possible d’améliorer sa santé en ingérant certaines bactéries. C’est la naissance du concept de « probiotique », signifiant étymologiquement « pour la vie », même si le terme ne sera réellement créé que dans les années 1960.
Aujourd’hui, selon la définition établie par la FAO (Food and Agriculture Organization des Nations Unis) et l’OMS, les probiotiques utilisés dans l’alimentation humaine sont définis comme des « micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte ».

Probiotiques et flore intestinale

Le système digestif de l’adulte contient de nombreuses bactéries qui sont des micro-organismes vivants. La colonisation de l’intestin par les bactéries n’existe pas chez le fœtus, qui est maintenu dans un milieu stérile, mais elle se développe dès l’accouchement, puis évolue tout au long de la vie, notamment selon l’âge. Cette flore bactérienne est bénéfique pour la santé de son hôte dans la mesure où elle « occupe le terrain » et prévient l’établissement d’autres bactéries ingérées qui pourraient être pathogènes (source de maladies). De plus, ces bactéries jouent un rôle lors de la digestion.
La flore intestinale est propre à chaque individu. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises bactéries, l’important est de maintenir un bon équilibre !

Les probiotiques sont des éléments vivants au moment de l’ingestion qui agiraient de façon bénéfique sur la santé en modifiant la flore intestinale. Ainsi, l’industrie alimentaire tente de proposer des aliments qui favoriseraient une bonne santé en incorporant des probiotiques dans certains de leur produits. Deux types de bactéries sont utilisés pour l’alimentation humaine : Lactobacillus et Bifidobacterium. Le plus souvent, les aliments contenant des probiotiques sont des produits laitiers : lait, lait infantile et préparations lactées.

De nombreux bienfaits…

De nombreuses vertus sont prêtées aux probiotiques :

  • Lors de la prise de médicaments antibiotiques. Les antibiotiques détruisent les bactéries pathogènes mais aussi les bactéries de la flore intestinale. Ainsi, des troubles digestifs peuvent être ressentis pendant le traitement. La consommation de probiotiques favoriserait alors la reconstitution de la flore intestinale ;
  • Les probiotiques faciliteraient la digestion ;
  • Certains probiotiques favorisent la digestion du lactose. Cette action serait renforcée quand les probiotiques sont ingérés dans du lait gélifié qui est vidangé plus lentement que le lait liquide et reste donc plus longtemps dans l’intestin ;
  • Les probiotiques auraient un effet bénéfique sur le système immunitaire,
  • La consommation de certains probiotiques pourrait améliorer les symptômes d’infections non gastro-intestinales (urogénitales, respiratoires, etc.) chez l’adulte,
  • Les probiotiques agiraient sur les infections gastro-intestinales, les troubles de la vessie, les allergies, les diarrhées infectieuses

…qui restent à démontrer

Le potentiel santé des probiotiques est prometteur et même si aujourd’hui de plus en plus de preuves laissent à penser qu’ils pourraient soigner, prévenir des maladies chez les personnes en bonne santé et renforcer l’immunité, des études restent à mener pour le démontrer scientifiquement.

Probiotiques et allégations santé des aliments

Les allégations santé indiquent une relation entre un aliment, ou l’un de ses composants, et la santé. Pour une meilleure protection des consommateurs, les allégations santé sont soumises à une réglementation. Concernant les probiotiques, la réglementation impose que soient précisées la dose et la durée de la consommation du produit qui sont nécessaires pour obtenir le bénéfice avancé. Cela doit être basé sur des preuves scientifiques et validé par le pays de commercialisation du produit.
A titre d’exemple, en 2010, Danone a dû renoncer à vanter l’action bénéfique de son produit Actimel sur les défenses immunitaires car ces allégations santé ont été jugées douteuses par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments).

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse

  1. DUFOUR

    Bonjour,
    Merci pour cet article. J’ai pris l’habitude de prendre chaque matin des probiotiques/vitamines et huile de foie de morue en capsules (j’ai une diverticulose, et je veux éviter par tous les moyens la diverticulite…) mais je grossis sans vraiment savoir pouquoi… les probiotiques seraient ils en cause ? J’ai 70 ans et suis hypothyroïdique sous lévothyrox.

    Répondre
    • Bérangère Barataud

      Bérangère Barataud

      Bonjour Madame,
      Nous vous remercions pour votre message. Nous vous conseillons d’en discuter directement avec le médecin qui vous suit. Il connaît votre dossier médical et saura vous apporter les conseils adaptés à votre situation.
      A très bientôt sur notre site !

      Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*