Prévenir la DMLA et la cataracte grâce à une bonne hygiène de vie !

Mis à jour le 05/03/2017 par Alexie Colson

Les problèmes de vue surviennent souvent avec l’âge. Dans les années à venir, le vieillissement de la population, ainsi que l’augmentation des maladies chroniques non transmissibles, laissent augurer une multiplication des cas. Et si nous pouvions agir dès maintenant pour retarder l’apparition de deux des maladies des yeux les plus fréquentes : la cataracte et la DMLA ?! Zoom et mise au point sur la prévention pour une bonne vision…

DMLA et cataracte

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age)

Définition : La DMLA est une atteinte de la macula, c’est-à-dire de la zone centrale de la rétine qui permet une vision nette. Elle affecte le centre du champ de vision et se révèle donc handicapante.

Les causes : Les principales causes de la maladie sont :

  • L’âge : la fréquence de la maladie augmente avec l’âge à partir de 50 ans. Plus de 25% des plus de 75 ans sont concernés.
  • L’hérédité : le risque de développer la maladie est presque 4 fois plus important chez une personne dont un parent est atteint.
  • Le tabac : fumer multiplie par 4 à 6 le risque de développer une DMLA.

Les symptômes : Les signes apparaissent progressivement : besoin de plus de lumière pour lire, sensation de taches au centre du champ visuel, déformation d’images et de lignes droites, baisse rapide de la vision. Ces signes doivent vous pousser à consulter un ophtalmologue en urgence.

Le dépistage : Le diagnostic est posé par un ophtalmologiste qui réalise divers examens (mesures de l’acuité visuelle, fond d’œil, angiographie). A partir de 50 ans, consultez régulièrement un ophtalmologue. Il est important de dépister la maladie au plus tôt, car il est possible de limiter son évolution par une bonne hygiène de vie.

Les traitements : La photocoagulation au laser, la photothérapie dynamique et le traitement par injection sont d’autant plus efficaces qu’ils sont entrepris dans une phase précoce de la maladie.

Nos conseils

Comment agir ?

  • Plusieurs études scientifiques ont démontré que l’alimentation avait une réelle influence sur le développement de la maladie. L’alimentation doit être riche en :
    • Oméga-3. Contenus dans les poissons gras (saumon, hareng, thon, maquereau), ils permettent le renouvellement et le bon fonctionnement des photorécepteurs de la rétine.
    • Pigments caroténoïdes. Apportés exclusivement par l’alimentation, ils sont contenus dans les légumes verts (épinards, brocolis, choux frisés…) et le jaune d’œuf. Ces pigments se fondent à la macula et agissent comme un filtre solaire.
    • Antioxydants : vitamine E, vitamine C, sélénium, zinc, béta-carotène, polyphénols et caroténoïdes. Ils se trouvent dans les fruits et légumes frais, le thé, le cacao, le vin, les noix…
  • Pratiquez une activité physique régulière.
  • Surveillez votre poids, car le surpoids est un facteur de risque de la maladie.
  • Supprimez le tabac !
  • Des compléments alimentaires peuvent également être prescrits par le médecin s’il le juge nécessaire : antioxydants, lutéine et oméga-3.

La cataracte

Définition : La cataracte est une opacification partielle ou complète du cristallin (normalement transparent), la lentille de l’œil. Selon la taille et la localisation de l’opacité, la vue est plus ou moins diminuée. La cataracte peut toucher un œil ou les deux yeux.

Les causes : La cataracte est essentiellement due au vieillissement. En France, plus de 60% des personnes de plus de 85 ans sont concernées. Mais elle peut aussi apparaître à la suite d’un traumatisme à l’œil ou être présente dès la naissance, on parle alors de cataracte congénitale. Certaines maladies peuvent également favoriser l’apparition de la cataracte, en particulier le diabète s’il est mal contrôlé, un glaucome ou un décollement de la rétine, certains médicaments (cortisone par exemple) ou une forte myopie.

Les symptômes : La vision devient floue ou voilée, la vue baisse, de petites taches ou des points apparaissent dans le champ de vision, on perçoit moins bien les contrastes, les couleurs et le relief, des sensations d’éblouissement sont également possibles.

Le dépistage : Il s’effectue chez l’ophtalmologue avec un ophtalmoscope. A partir de la cinquantaine, il faut faire surveiller sa vue régulièrement pour détecter la cataracte à un stade précoce.

Le traitement : Le seul traitement possible de la cataracte est la chirurgie, mais celle-ci est réalisée chez les personnes qui présentent une gêne au quotidien. La cataracte débutante ne nécessite pas d’intervention. La chirurgie pratiquée sous anesthésie locale dure en moyenne 15 à 30 minutes. Généralement, la vue s’améliore immédiatement après l’intervention, mais dans certains cas, il peut s’écouler quelque temps pour obtenir le résultat escompté.

Nos conseils

Comment agir ?

  • Protégez vos yeux du soleil. Choisissez des lunettes de soleil dont les verres filtrent les UVA et les UVB et veillez à la catégorie de protection : indice 3 pour un ensoleillement important et 4 pour un ensoleillement intense (en mer ou à la montagne, où la réverbération est très forte). De plus, assurez-vous toujours qu’elles portent le sigle CE,
  • Si vous êtes enceinte, protégez-vous des infections et vérifiez que vous êtes bien immunisée contre la rubéole,
  • Limitez votre consommation d’alcool,
  • Arrêtez de fumer,
  • Si vous êtes diabétique, contrôlez de près votre glycémie !
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*