Préserver sa santé osseuse grâce à l’activité physique

Mis à jour le 08/04/2016 par Bérangère Barataud

La santé osseuse fait référence à la résistance des os et à leur aptitude à éviter les fractures en cas de chute, de torsion ou de tout autre stress mécanique. Pour garder une bonne santé osseuse le plus longtemps possible, l’activité physique est indispensable à tout âge !

sport_osteoporose_71317249_web

Les bénéfices de l’activité physique à chaque âge

Durant toutes les périodes de la vie, l’activité physique a un impact positif sur la santé osseuse. Elle permet de :

  • Renforcer les os en améliorant leur contenu minéral et leur architecture ;
  • Freiner la diminution de la résistance des os liée au vieillissement ;
  • Améliorer la posture et la mobilité ;
  • Développer et entretenir l’équilibre, la flexibilité, la souplesse, l’agilité… et par conséquent réduire le risque de chute et de fracture (diminution du risque de 20 à 35 %).

Il est recommandé de pratiquer une activité physique au moins 30 minutes par jour (marche, vélo, gymnastique…). Pensez également à pratiquer une activité sportive à raison de 30 à 60 minutes, 3 fois par semaine. La combinaison d’activités physiques et sportives contribue activement à diminuer le risque d’ostéoporose.

Bon à savoir

Tous les os sont susceptibles d’être fracturés, mais certains sont moins fragiles que d’autres : la rotule, les os du crâne, de la main, des pieds et les cervicales. En fonction de l’âge, certains os sont plus touchés que d’autres : les os du poignet chez les femmes entre 30 et 40 ans, les vertèbres chez les hommes et femmes de 60 ans, les hanches chez les plus de 80 ans…

Sédentarité et ostéoporose

Le manque d’activité physique, autrement appelé sédentarité, contribue au développement de l’ostéoporose. Il s’agit d’une affection pouvant toucher un ou plusieurs os, qui entraîne une diminution de la masse osseuse et par conséquent une fragilité osseuse pouvant conduire à des fractures. Souvent, la hanche est touchée, entraînant une réduction prolongée de la mobilité et de l’autonomie.

Bon à savoir

Les mauvaises habitudes de vie, telles qu’une alimentation pauvre en produits laitiers, la consommation de tabac, d’alcool ou encore la sédentarité, favorisent le développement de l’ostéoporose.

Sources :

  • Kino-Québec, American College of Sports Medicine position stand. Osteoporosis and exercise, Rutherford OM. Is there a role for exercise in the prevention of osteoporoticfractures.
Sophie NIKLASZEWSKI

Par Sophie Niklaszewski

Rédactrice nutrition et santé
Ingénieur en alimentation et santé, accro au chocolat et toujours la banane !

Tous les articles de Sophie
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*