Dossier

Le syndrome d’apnée du sommeil

Mis à jour le 27/08/2018 par Bérangère Barataud

L'apnée du sommeil est un trouble qui se caractérise par un arrêt ou une réduction de la respiration durant la phase de sommeil. Quels sont les moyens de prévenir ce syndrome ? Réponse...

Apnée du sommeil

L’apnée du sommeil, de quoi s’agit-il ?

Survenant chez les ronfleurs et les ronfleuses – les femmes après 60 ans ayant les mêmes risques que les hommes – le syndrome d’apnée du sommeil se manifeste par des arrêts respiratoires nocturnes. Il est fréquemment associé à un poids trop élevé, une hypertension artérielle et un diabète.

Les conséquences de ce syndrome sont une déstructuration du sommeil et une souffrance cérébrale. Il entraîne une somnolence au cours de la journée, des maux de tête matinaux, un manque d’énergie et des troubles de la concentration et de la mémoire.

Outre l’altération de la qualité de vie, le syndrome d’apnée du sommeil présente des risques graves pour la santé, augmentant le risque d’accidents cardiaques, vasculaires cérébraux et d’accidents de la route.

Prévenir l’apnée du sommeil

Pour limiter l’apparition d’une apnée du sommeil, il est conseillé de :

  • Perdre du poids en cas de surpoids notable ;
  • Eviter de consommer de l’alcool le soir ;
  • Eviter la prise de tranquillisants hypnotiques le soir.

Quel traitement possible ?

En cas d’apnée du sommeil, votre médecin vous orientera vers un spécialiste afin qu’une prise en charge adaptée et efficace puisse avoir lieu.

Si le syndrome d’apnée est sévère, un traitement par le port nocturne d’un appareil à ventilation à pression positive continue est le traitement de choix. Il supprime tous les risques liés à ce syndrome et améliore parfois spectaculairement la qualité de vie.

Nos conseils

Consultez votre médecin traitant si :

  • Votre conjoint remarque que vous vous arrêtez de respirer en dormant ;
  • Vous êtes fatigué le matin et ressentez des maux de tête, même après avoir dormi 8 heures ;
  • Vous vous endormez facilement pendant la journée ;
  • Vous vous sentez irritable, avec des difficultés à vous concentrer.
5 sur 7
%postcontent%
Hélène Pitti-Ferrandi

Rédigé le 28 août 2014

Par Hélène Pitti-Ferrandi

Le docteur Hélène Pitti-Ferrandi est médecin gériatre à la Clinique de la Porte Verte à Versailles.

Tous les articles de Hélène Pitti-Ferrandi
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*