Pas d’impasse sur le petit-déjeuner !

Mis à jour le 03/09/2015 par Bérangère Barataud

Après une nuit de sommeil, notre corps est à jeun entre 8 à 12 heures et il a besoin d’énergie pour pouvoir tenir toute la matinée ! Le petit déjeuner est donc un repas important qui doit couvrir 25% de nos besoins journaliers. De quoi se compose un petit-déjeuner équilibré ? Comment tordre le coup à vos mauvaises excuses ? Voici des conseils malins qui réveillent !

petit_dejeuner_45888850_web

Un p’tit déj bien composé !

Un petit-déjeuner équilibré doit comporter :

  • Une boisson. De l’eau, du café, du thé ou du lait pour : réhydrater le corps après la nuit.
  • Un produit céréalier. Du pain (de préférence complet ou aux céréales), avec un peu de beurre et de confiture si vous le souhaitez, ou des céréales peu sucrées pour : les glucides complexes (sucres lents) qui dispenseront de l’énergie tout au long de la matinée.
  • Un produit laitier. Un fromage blanc, un yaourt ou du lait pour : le calcium et les protéines.
  • Un fruit, un jus de fruits pressés ou un jus de fruits sans sucres ajoutés pour : les vitamines, les minéraux, les fibres et les glucides.

Nos conseils

  • Préférez les « 100% pur jus ». En effet, les nectars, les boissons à base de fruits, les sodas ou les boissons aromatisées aux fruits ne remplacent pas les fruits, car ils n’ont pas les mêmes qualités nutritionnelles et sont souvent très sucrés.
  • Méfiez-vous des céréales du petit déjeuner (chocolatées, au miel ou fourrées par exemple) : elles sont souvent trop sucrées et trop grasses ! Elles ne doivent être consommées qu’occasionnellement / Et pour les enfants, proposez-leur plutôt des tartines de pain !
  • Attention aux viennoiseries et aux pâtes à tartiner. Leur consommation doit rester exceptionnelle car elles sont riches en matières grasses et en sucre. Réservez ces petits plaisirs aux dimanches de temps en temps !
  • Si vous aimez les petits-déjeuners salés avec œuf, jambon ou même poisson, ne prévoyez qu’une seule autre portion de protéines (œuf, jambon ou poisson) à l’un des deux autres repas.

Un moment important

Le petit déjeuner présente un ensemble d’avantages à ne pas négliger :

  • C’est l’occasion de partager un moment agréable en famille.
  • Il évite le grignotage dans la matinée et donc la consommation des aliments sucrés et gras sur lesquels on se jette au distributeur quand on ne tient plus à 11h !
  • Pour les enfants et les adolescents, il contribue à apporter la dose journalière de calcium, indispensable à cette période où l’on fabrique le capital osseux de toute une vie.
  • Partir le ventre plein facilite le processus de mémorisation et évite le manque de concentration qui peut survenir quand on a faim !

Il n’y a pas de « Oui mais » !

« Je n’ai pas le temps » :

  • Préparez la table du petit-déjeuner la veille au soir, c’est déjà quelques minutes de gagnées !
  • Avancez le réveil d’un quart d’heure, une matinée réussie en vaut la peine !

« Je n’ai pas faim en me levant » :

  • Essayez de vous ouvrir l’appétit avec un jus de fruit.
  • Ne prenez pas votre petit-déjeuner au saut du lit mais plutôt juste avant de partir au travail.
  • Si vous commencez le travail très tôt ou si vraiment vous ne pouvez rien avaler au réveil, emportez quelque chose que vous mangerez en buvant votre café une fois arrivé au bureau ou plus tard dans la matinée.

« Je veux perdre du poids » :

  • Sauter un repas n’est pas une bonne solution pour perdre du poids. Au contraire, en ne prenant pas de petit déjeuner vous risquez d’avoir faim dans la matinée et de grignoter, ce qui, à la longue, fait grossir. De plus, pour compenser le repas sauté, votre corps stockera d’avantage au prochain repas !
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*