Moyens de contraception : vous avez le choix !

Mis à jour le 03/08/2010 par Claire Velghe

Et non, les contraceptifs ne se limitent pas à la pilule pour les jeunes femmes et au stérilet pour celles qui ont déjà des enfants ! Il existe une dizaine de méthodes contraceptives, du patch à l’implant en passant par l’anneau vaginal ! Avec tout ce choix, vous êtes sûre de trouver celle qui vous convient pour attendre sereinement le bon moment de concevoir junior !

contraception_vous_avez_choix_140332081_web

Le patch

A travers la peau, le patch diffuse dans le sang les mêmes hormones qu’une pilule combinée. (1)
Utilisation : Il se colle sur la peau au niveau du ventre, des épaules ou au bas du dos. Vous devez le changer chaque semaine pendant trois semaines, puis ne pas en mettre pendant une semaine (pendant laquelle apparaissent les règles). Vous êtes protégée pendant les quatre semaines.
Les plus : Aussi efficace que la pilule, mais vous n’y pensez qu’une fois par semaine !
Les moins : Il est visible et peut se décoller. Le patch provoque les mêmes effets secondaires que la pilule (nausées, gonflement douloureux des seins, saignements…).
Le prix : 15 € par mois. Il n’est pas remboursé.

L’implant

C’est un bâtonnet en plastique de 4 centimètres de longueur et 2 millimètres de diamètre. Il contient les mêmes hormones qu’une pilule progestative* et supprime l’ovulation.
Utilisation : L’implant est positionné sous la peau, par un médecin, au niveau du bras, à l’aide d’une aiguille spéciale. Il est efficace trois ans, mais il est possible de le retirer plus tôt si vous le souhaitez.
Les plus : L’implant est invisible et indolore. Pas de problème d’oubli pendant 3 ans ! L’implant ne nécessite pas de surveillance particulière.
Les moins : Il peut provoquer de l’acné et une prise de poids. Votre cycle peut être modifié : 20 à 30 % des utilisatrices n’ont plus de règle ; 50 à 60 % des utilisatrices ont des règles moins fréquentes, très courtes (un jour) ou plus longues (10 jours) ; enfin 10 à 20 % des utilisatrices ont des saignements très fréquents qui à la longue peuvent être gênants et fatigants.
Le prix : 125 €, remboursé à 65 % par la Sécurité Sociale.

L’anneau vaginal

C’est un anneau flexible en plastique poreux. A travers la paroi vaginale, il diffuse dans le sang les mêmes hormones qu’une pilule combinée*.
Utilisation : L’anneau se place dans le vagin. Insérez-le le plus profondément possible de la même manière qu’un tampon, de façon à ce que vous ne le sentiez plus. Il reste en place trois semaines puis se retire. Les règles surviennent pendant la semaine sans anneau. Puis on place un nouvel anneau.
Les plus : Pas de risque d’oubli pendant trois semaines ! Il est utile aux femmes qui voyagent et subissent le décalage horaire.
Les moins : Il peut être gênant lors des rapports sexuels et peut également être expulsé à cette occasion. S’il est expulsé pendant plus de 3 h vous devez agir comme après un oubli de pilule. L’anneau provoque les mêmes effets secondaires que la pilule (nausées, gonflement douloureux des seins, saignements…).
Le prix : 15 € par mois. Il n’est pas remboursé.

La cape cervicale et le diaphragme

Ce sont des coupelles, en latex ou en silicone, qui se placent dans le vagin, au contact du col de l’utérus et qui empêchent le passage des spermatozoïdes vers l’utérus.
Utilisation : La cape cervicale et le diaphragme peuvent être placés 2 heures avant ou au moment du rapport sexuel. Ils sont plus efficaces associés à un spermicide. Tous deux doivent être retirés entre 8 et 24 heures après le rapport sexuel : pas avant, pas après ! La cape et le diaphragme peuvent être utilisés plusieurs fois.
Les plus : Ils peuvent être placés jusqu’à deux heures à l’avance. Ils sont réutilisables.
Les moins : Une mise en place délicate. La cape est moins efficace pour les femmes ayant déjà eu un enfant.
Le prix : un diaphragme coûte environ 33 € en latex et 42 € en silicone. Une cape cervicale coûte environ 52 €.

N’oubliez pas non plus qu’en plus de protéger des IST (Infections Sexuellement Transmissibles), les préservatifs, masculin ou féminin, sont également de bons moyens de contraception ! Relisez notre article sur le préservatif féminin !

Pour trouvez la contraception idéale, parlez-en avec votre partenaire et n’hésitez pas à questionner votre médecin ou votre gynécologue.
(1) Les pilules combinées contiennent deux hormones œstrogènes + progestérone dont l’effet supprime automatiquement l’ovulation de sorte que les règles n’interviennent qu’à l’arrêt de la pilule (semaine d’arrêt de la prise).
(2) Les pilules progestatives ne suppriment pas toutes l’ovulation. Dans les cas où elles ne suppriment pas l’ovulation, les règles continuent d’intervenir à leur rythme, même si la pilule est prise en continu.

Plus d’infos sur la pilule :
Tout savoir sur les différentes pilules contraceptives

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*