Moustiques : comment bien se protéger ?

Mis à jour le 31/05/2017 par Bérangère Barataud

Comme chaque été, les moustiques font leur grand retour et s'invitent bien malgré nous dans les habitations. Mais alors, comment éviter de se faire piquer et limiter les risques d'invasion ? Suivez nos conseils pour lutter efficacement contre les moustiques.

creme anti moustiques

Agir en amont : empêcher le développement des moustiques

Il n’y a pas mieux que les eaux stagnantes pour favoriser la prolifération des moustiques. Quelques jours suffisent pour que les œufs pondus dans ces eaux évoluent en larves, puis en moustiques adultes.

Le premier réflexe est donc de repérer tous les points d’eau (dans le jardin, sur la terrasse…) susceptibles d’abriter de futurs moustiques et d’agir en conséquence :

  • Méfiez-vous des coupelles de pots de fleurs par exemple, qui retiennent l’eau et la font stagner. Mieux vaut les vider ;
  • Pensez aussi à nettoyer vos gouttières pour éviter que l’eau ne s’y accumule ;
  • Évitez de garder à l’extérieur tout objet susceptible de retenir l’eau de pluie : bâches, bidons, brouettes, pneus usagers… ;
  • Pour les puits et collecteurs d’eau de pluie, il est possible de les couvrir d’une toile type moustiquaire.

Il est aussi conseillé de :

  • Bien entretenir son jardin : tailler les herbes hautes et élaguer les arbres ;
  • Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux.

Bon à savoir

La vigilance de chacun permet de réduire les « nids » à moustiques. N’hésitez pas à signaler toutes retenues d’eau accidentelles, chantiers inondés ou tout endroit connu pour être un foyer à moustiques sur le site www.vigilance-moustiques.com. Les eaux potentiellement infestées par les œufs de moustiques doivent être traitées avec un larvicide.

Pour éviter les piqûres de moustiques

Si, malgré tout, les moustiques font leur apparition près de chez vous :

  • Portez des vêtements couvrants, amples et de couleur claire, voire imprégnés d’insecticides ;
  • Évitez les sorties au lever du jour et à la tombée de la nuit ;
  • Équipez vos portes et fenêtres de moustiquaires ;
  • Protégez les berceaux, lits et poussettes des enfants avec une moustiquaire ;
  • Dormez, vous aussi, sous une moustiquaire suspendue au-dessus du lit. Préférez les moustiquaires traitées et dont le maillage est inférieur à 1,5 mm, elles sont bien plus efficaces. Optez pour une moustiquaire allant jusqu’au sol, sinon repliez ses bords sous le matelas.
    Vous pouvez imprégner vous-même votre moustiquaire avec un kit d’imprégnation vendu en pharmacie. Le seul produit disponible est la perméthrine.
  • Vous pouvez aussi utiliser un diffuseur électrique d’insecticide (ou à pile) dans la pièce où vous vous trouvez ;
  • Appliquez sur votre peau un répulsif cutané. L’Organisation mondiale pour la santé recommande des répulsifs contenant du DEET (diethyl-toluamide), de la picaridine (icaridine ou KBR3023), de l‘IR3535 ou du citrodiol. Lisez bien la notice avant toute utilisation. Entre autre, ne pulvérisez pas sur le visage, les muqueuses, les plaies, les coups de soleil… et lavez-vous systématiquement les mains après application. A savoir aussi que le DEET est pointé du doigt pour sa possible toxicité chez l’Homme, en particulier chez les femmes enceintes et les enfants. Au vu des dernières études sur le sujet, certains prônent le principe de précaution vis-à-vis de ce produit ;
  • Quant aux insecticides et pesticides, leurs effets restent limités : les moustiques s’adaptent très vite et deviennent de plus en plus résistants à ces produits.

Bon à savoir

Dans une pièce climatisée, le risque de piqûres est diminué !
Sophie NIKLASZEWSKI

Par Sophie Niklaszewski

Rédactrice nutrition et santé
Ingénieur en alimentation et santé, accro au chocolat et toujours la banane !

Tous les articles de Sophie
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*