L’hygiène de la planche à découper

Mis à jour le 18/09/2017 par Bérangère Barataud

Qu’elle soit en plastique, en bois ou en tout autre matériau, la planche à découper est sujette à une controverse : son hygiène ! Découvrez comment bien l'utiliser, en toute sécurité…

planche à découper

Une utilisation optimale de la planche à découper

Afin d’éviter toute contamination, il est important de ne jamais déposer d’aliments cuits et prêts à consommer sur une planche à découper non nettoyée ayant servi à la préparation d’aliments crus, lors d’un barbecue par exemple.

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande aussi de réserver une planche pour la viande et les poissons crus, et une autre pour les produits cuits et les légumes propres.

Quel type de planche à découper préférer ?

Bois ? Plastique ? Verre ?… Les possibilités sont nombreuses et dépendent des préférences de chacun. L’important est de bien nettoyer sa planche à découper après usage.

  • Les planches en plastique sont assez hygiéniques et supportent bien le passage au lave-vaisselle. Préférez les planches en plastique en « polyéthylène haute densité », qui offrent une garantie d’hygiène supérieure (moins de bactéries dans les rainures).
  • Les planches en verre sont les plus hygiéniques, les plus faciles à entretenir et surtout les plus résistantes. Le seul inconvénient est le bruit de la lame de couteau sur le verre.
  • Les planches en bois sont recommandées pour la découpe des viandes, volailles, poissons et fruits de mer. Les bactéries présentes rentrent dans le bois qui est une surface poreuse, puis se retrouvent emprisonnées. La surface de la planche ne comporte donc que peu de bactéries. Mais à chaque utilisation, la planche à découper est rayée, plus ou moins en profondeur. Dans ces rayures s’accumulent des micro-fragments d’aliments et des bactéries. La meilleure solution consiste donc à raboter régulièrement la planche à découper, mais si elle est trop rayée ou usée, il faut s’en séparer ! Les planches en bois retiennent également les odeurs de nourriture. Un nettoyage régulier de la surface est indispensable.

Comment bien nettoyer sa planche à découper ?

De manière générale, le bon réflexe est de nettoyer sa planche à découper immédiatement après usage, à l’eau très chaude, avec une brosse ou un tampon abrasif, et un détergent.
Prenez soin aussi de bien la sécher avec un torchon propre.

Planche en plastique

Il n’est pas recommandé de laver sa planche en plastique à l’eau de javel. Certes, elle permet d’éliminer les bactéries… mais n’est pas un produit alimentaire ! Pensez plutôt à mettre la planche à découper au lave-vaisselle. Elle le supporte très bien !

Planche en bois

Plusieurs méthodes permettent de nettoyer votre planche en bois. Régulièrement, pensez à frotter la planche avec du gros sel. Pour un nettoyage plus en profondeur, plongez la planche quelques minutes dans de l’eau bouillante ou sous de l’eau chaude savonneuse, puis séchez-la à l’aide d’un torchon propre et sec.

Planche en verre

Elle se lave facilement, soit avec du produit vaisselle, ou mieux, au lave-vaisselle. Le seul point négatif de la planche en verre est sa plus grande fragilité.

Que faire si ma planche a gardé une odeur d’aliment (oignon, ail ou autres) ?

La meilleure solution est de frotter vigoureusement la surface de la planche à l’aide d’un demi-citron. Ensuite, rincer à l’eau claire et sécher à l’aide d’un torchon propre et sec.

Existe-t-il des planches à découper anti-bactériennes ?

Oui. Ces planches sont revêtues d’une protection anti-bactérienne, qui permet de lutter contre la présence des Listeria, Salmonelles et Escherichia coli (les principales bactéries responsables des toxi-infections alimentaires). Ces planches résistent également mieux aux lavages.

Quels sont les risques d’une mauvaise hygiène ?

C’est par les aliments que les micro-organismes pénètrent dans notre organisme. Si la plupart sont inoffensifs, d’autres peuvent en revanche modifier le goût des aliments, leur odeur, voire les rendre impropres à la consommation. De plus, ils peuvent favoriser l’apparition de virus ou bactéries tels que l’hépatite E, Escherichia coli, Salmonella, Listeria, Brucella, Toxoplasma, Staphylococcus aureus…. Ils peuvent en outre être responsables d’intoxications alimentaires dont les symptômes vont de troubles digestifs bénins à des maladies graves pouvant entraîner des séquelles invalidantes, voire un décès.
La destruction de tous les micro-organismes n’est pas l’objectif recherché car elle est de toute façon impossible, mais il est important de bien veiller aux règles d’hygiène dans la cuisine, notamment avec la planche à découper !

Comments

comments

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse

  1. prunet

    Super interressant bravo hygiène culinaire souvent délaissée

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*