L’évolution de la vue chez les enfants

Mis à jour le 05/07/2015 par Bérangère Barataud

La vue est le dernier sens à s’éveiller avant la naissance ! A partir du 6e-7e mois, le fœtus commence à entrevoir dans le ventre maternel la lumière extérieure lorsque celle-ci est de forte intensité. De la naissance, où l’enfant voit très mal, à sa 6e année, sa vue va encore se développer. Quels sont les différents paramètres de la vue ? Comment évolue-t-elle chez l’enfant ? Quels sont les principaux défauts de vision ? Quelques conseils… en un clin d’œil !

evolution_vue_enfant_95675869_web

L’évolution de la vue chez les enfants

Différents paramètres jouent sur la vue des bébés et des enfants :

  • Le champ visuel : C’est la zone totale dans laquelle la perception visuelle est possible lorsque la personne regarde devant elle. Très étroit à la naissance, le champ visuel s’agrandit au fil des mois pour être à sa valeur maximale de 180° à l’âge d’un an. Pour permettre aux plus petits de bien détecter les mouvements, il est recommandé aux adultes de faire des mouvements lents au cours des premières semaines de vie des enfants.
  • L’acuité visuelle : C’est la qualité de la vision d’une personne. Elle s’améliore au fil des mois ce qui permet aux enfants de voir de plus en plus les détails. A la naissance, un bébé perçoit l’équivalent d’un petit doigt. A 18 mois, il voit un cheveu fin.
  • La vision des couleurs : A la naissance, un bébé ne perçoit que le noir et le blanc. La vision des couleurs se fait en plusieurs étapes : le rouge, le vert puis les autres couleurs, à condition qu’elles soient franches. Les pastels ne sont vus que vers l’âge d’un an.
AgeChamp VisuelAcuité visuelleVision des couleurs
1 mois55°1/30Noir et blanc
3 mois70°1/20Noir, blanc et rouge
6 mois120°2/10Noir, blanc, rouge, vert
9 mois150°3/10Noir, blanc et toutes les couleurs vives
1 an180°4/10Toutes les couleurs + pastels
2 ans180°6/10Toutes les couleurs + pastels
3 ans180°7/10Toutes les couleurs + pastels

Ce n’est qu’à 6 ans que l’acuité des enfants est de 10/10, c’est donc à cet âge qu’ils commencent à apprendre à lire et écrire ! Afin d’être sûr que ces apprentissages se déroulent dans les meilleures conditions possibles, il est recommandé d’effectuer des tests de dépistage de la vue dès l’entrée des enfants à l’école primaire.

Bon à savoir

Il existe le « champ visuel » et le « champ d’attention », il ne faut pas les confondre. Le champ d’attention est beaucoup plus étroit chez l’enfant que chez l’adulte, et ce, jusqu’à l’âge de 8 ans. Ce qui explique que la perception des dangers environnants par les enfants est moins importante.

Les défauts de vision de l’enfant

Les défauts de vision de l’enfant sont à prendre très au sérieux car ils peuvent engendrer fatigue, inconfort, difficultés et échecs scolaires. Leur correction doit être prise en charge le plus tôt possible.
Voici les plus connus :

  • Le strabisme : défaut de parallélisme des axes visuels. Il peut être convergent, divergent ou vertical. Chez l’enfant, le strabisme est généralement convergent, c’est-à-dire que l’enfant « louche » et peut voir double. Une rééducation orthoptique, effectué par un orthoptiste, peut être proposée. Si le strabisme est trop important et que les résultats de la rééducation ne sont pas probants, le strabisme peut être opéré.
  • L’amblyopie : défaut de vision d’un ou des deux yeux. L’un des deux yeux de l’enfant travaille plus que l’autre. Pour corriger ce défaut, l’œil qui travaille le plus est masqué par un adhésif opaque sur une paire de lunettes afin de forcer l’autre œil à travailler. L’amblyopie est difficile à détecter, elle se repère le plus souvent par un port de tête inhabituel.
  • Le daltonisme : mauvaise perception du bleu, du vert et du rouge. Ce trouble, souvent héréditaire, touche plus généralement les garçons. Il est difficilement détectable et conduit à un apprentissage plus difficile des couleurs par les enfants.
  • La myopie : mauvaise vision de loin. Elle se corrige par le port de lunettes ou de lentilles de contact.
  • L’hypermétropie : mauvaise vision de près. Si l’hypermétropie est trop forte, elle se corrige par le port de lunettes ou de lentilles de contact.
  • L’astigmatisme : mauvaise vision de près comme de loin, les formes des objets sont déformées. Au cours de la scolarité, les enfants peuvent confondre certaines lettres qui sont proches (ex : le H et le M). L’astigmatisme se corrige par le port de lunettes ou de lentilles de contact.

Sources :

  • SNOF, Syndicat national des ophtalmologistes de France
  • ASNAV, Association nationale pour l’amélioration de la vue
Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*