Les interactions entre médicaments et aliments

Mis à jour le 07/11/2016 par Bérangère Barataud

Médicaments et aliments utilisent tous deux les mêmes voies pour circuler dans le corps, les interactions sont donc nombreuses ! Certains aliments peuvent augmenter, diminuer ou retarder l’effet d’un médicament. A l'inverse, les médicaments peuvent limiter ou empêcher l’assimilation de certains sels minéraux ou vitamines des aliments. Petite revue des aliments et boissons à surveiller de près si vous suivez un traitement !

Médicaments

Recommandations : Dans tous les cas, lorsque vous suivez un traitement médicamenteux, respectez les consignes de votre médecin et ne le modifiez pas sans son avis. Avant de débuter votre traitement, lisez attentivement la notice qui précise :
– le moment de la prise : avant, pendant ou après le repas ;
– les interactions possibles avec les aliments.

Les aliments pouvant interagir avec les médicaments

Agrumes et anti-inflammatoires :
Risques : brûlures gastriques et reflux gastriques.
Aliments concernés : citron, pamplemousse, orange…
Bon à savoir ! Pour éviter une irritation de l’estomac, il est recommandé de prendre les anti-inflammatoires au milieu du repas.
Le cas du jus de pamplemousse : il augmente l’absorption intestinale de certains médicaments (statines pour le cholestérol, antiviraux, immunodépresseurs, antiépileptiques, traitement de l’érection…) jusqu’à 15 fois ! Il peut aussi provoquer de graves atteintes musculaires ou endommager un rein greffé. Ainsi, le pamplemousse provoque des effets équivalents à un surdosage de médicaments. L’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) conseille « d’éviter de prendre un jus de pamplemousse dans les deux heures qui précèdent la prise de ces médicaments, et de limiter la consommation à moins d’un quart de litre par jour ».

Vitamine K et anticoagulants :
Risques : la vitamine K limite l’action des médicaments destinés à fluidifier le sang, pouvant rendre le traitement inefficace et provoquer une thrombose.
Aliments à éviter : chou, brocoli, avocat, épinard, persil, laitue, abats…
Bon à savoir ! Si vous prenez des anticoagulants, il est recommandé de ne pas consommer plus d’une portion de légumes par jour (80 à 100 g) et de ne pas modifier brutalement, à la hausse ou la baisse, votre consommation habituelle de légumes.

Calcium et antibiotiques :
Risque : le calcium diminue l’action du médicament.
Aliments à éviter : lait, yaourt, fromage, fromage blanc…
Bon à savoir ! Il est parfois conseillé de manger des yaourts pour rétablir la flore intestinale mise à mal par des antibiotiques. Pour ne pas interagir avec les médicaments, adoptez cette astuce après la fin de votre traitement !

Pain complet et minéraux :
Risque : l’acide phytique contenu dans le pain complet réduit l’absorption des minéraux dont le calcium et le zinc.
Bon à savoir ! Si une supplémentation en minéraux vous a été prescrite, veillez à prendre vos cachets à distance d’au moins deux heures d’une consommation de pain complet.

Réglisse et hypertension :
Risque : la réglisse provoque une augmentation de la pression artérielle qui peut être dangereuse en cas d’hypertension artérielle.
Aliments à éviter : bonbons contenant de la réglisse et boissons anisées sans alcool.

Les boissons pouvant interagir avec les médicaments

Thé et supplémentation en fer :
Risques : le thé diminue l’assimilation du fer par l’organisme, qu’il soit d’origine alimentaire ou médicamenteuse. Au cours d’un repas, une tasse de thé peut ainsi diviser par quatre l’absorption de fer !
Aliments à éviter : le thé (et le café, mais dans une moindre mesure).
Bon à savoir ! Vous pouvez consommer du thé parallèlement à une supplémentation de fer si vous le buvez au moins à deux heures de distance de la prise de votre traitement.

Alcool et médicaments :
Risques : ils varient selon les médicaments : bouffées de chaleur, nausées, vomissements, accélération du rythme cardiaque, malaises, baisse de la vigilance et des réflexes… Ces deux derniers peuvent être particulièrement dangereux en cas de conduite de véhicules ou d’utilisation de machines.
Médicaments concernés : hypnotiques, anxiolytiques, antidépresseurs, aspirine, antidiabétiques, antibiotiques, paracétamol.
Bon à savoir ! Les interactions entre alcool et médicaments sont si fréquentes que le plus sage est de ne pas consommer d’alcool pendant un traitement.

Caféine et médicaments :
Risques : selon les médicaments, la caféine peut diminuer leur action (tranquillisants, hypnotiques) ou augmenter les effets indésirables (médicaments contre l’asthme…).
Médicaments concernés : antibiotiques, antiasthmatiques…
Aliments à éviter : café, thé (dont la théine a le même effet que la caféine), les sodas caféinés et les boissons énergisantes contenant de la caféine.
Bon à savoir ! Certains médicaments contiennent eux-mêmes de la caféine. Limitez alors votre consommation de boissons caféinées pour éviter troubles du sommeil ou palpitations !

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*