Les grands principes de la diététique chinoise pendant la grossesse

Mis à jour le 06/09/2017 par Bérangère Barataud

En diététique chinoise, les 9 mois de grossesse correspondent à 10 mois lunaires, chacun caractérisé par une énergie particulière liée au stade de développement du fœtus. Les aliments conseillés varient en fonction des besoins du bébé, tout comme les précautions à prendre.

diététique chinoise

Diététique chinoise : 6000 ans et tellement moderne !

En diététique chinoise, les aliments vivants (riches en vitamines et oligo-éléments), les produits frais, locaux et de saison sont à privilégier. Tout comme les aliments de nature tiède, fraîche ou neutre, pour leur impact plus doux sur l’organisme.
Il convient de varier les repas, favoriser les sucres lents, les céréales et légumineuses, mais ne pas abuser des produits sucrés.

Dans la vision chinoise : un aliment, 4 aspects

Le JING : le principe vital ou vitalité

Il est lié à l’espace et au temps. Sa qualité dépend :

  • de celle de l’aliment (de saison, fraîchement cueilli, récolté) ;
  • du lieu de croissance qui doit être proche du lieu de vie du consommateur ;
  • de la période de production cohérente avec la nature de l’aliment ;
  • du mode de conservation.

Le WEI : les saveurs

Elles sont directement liées aux 5 éléments et agissent sur les organes en correspondance, de manière nourrissante et bénéfique en quantité modérée. Elles seront toxiques en cas d’excès. A chaque organe correspond aussi une émotion sur le plan psychique :

  • Acide, en correspondance avec le bois / foie et la vésicule biliaire / colère
  • Amère, en correspondance avec le feu / cœur et l’intestin grêle / joie
  • Doux, en correspondance avec la terre / rate et le pancréas / soucis
  • Piquant, en correspondance avec le métal / poumon et le gros intestin / tristesse
  • Salé, en correspondance avec l’eau / rein et la vessie / peur

Un aliment peut être caractérisé par une ou plusieurs saveurs.

Le QI : l’énergie qui se manifeste notamment par la nature de l’aliment

Il s’agit de la capacité d’activation énergétique de l’aliment qui s’exprime en influence thermique :

  • aliments froids (eau) et frais (métal) de nature Yin qui sont utilisés pour rafraîchir ;
  • aliments chauds (feu) et tièdes (bois) de nature Yang qui stimulent la circulation énergétique et réchauffent ;
  • aliments de nature neutre qui harmonisent.

La cuisson peut modifier la nature de l’aliment :

  • le cru, la fermenté sont très yin ;
  • les aliments blanchis, bouillis sont yin ;
  • la cuisson à la vapeur, à l’étouffé, en papillote est neutre ;
  • le braisé, grillé, mijoté, sauté, fumé est yang ;
  • le frit, gratiné, rôti est très yang et assèche, de fait, beaucoup.

Le XING : la forme

Elle comprend plusieurs aspects :

  • la présentation avec la forme et la couleur (correspondance avec les 5 éléments comme les odeurs et les saveurs)
    • bleu/vert au bois
    • rouge au feu
    • jaune à la terre
    • blanc au métal
    • noir à l’eau
  • la consistance de l’aliment est importante et toujours en correspondance avec les 5 éléments :
    • texture dure et ligneuse : bois
    • texture fibreuse : feu
    • texture charnue et pulpeuse : terre
    • texture croquante/croustillante : métal
    • texture juteuse/onctueuse : eau
  • le degré d’hydratation de l’aliment conditionne son impact sur l’équilibre des liquides organiques.

Ainsi, l’alimentation constitue dans la médecine chinoise une action thérapeutique à part entière et le choix de ce qui compose l’assiette se doit d’être rigoureux pour entretenir le bon fonctionnement du corps.

Nos conseils

Dans une journée, les 5 saveurs, consistances et couleurs doivent être toutes retrouvées dans l’assiette, en quantité modérée pour leur action bénéfique sur les organes.
La femme enceinte privilégiera les natures tièdes, fraîches ou neutres pour leur impact plus doux sur le fonctionnement du corps.

Exemples d’aliments en correspondance avec les éléments et les saveurs

ElémentSaveurExemple d’aliments de cette saveur
BOISAcideOseille, poireau, tomate, citron, pamplemousse, abricot, pêche, poire, raisin, cheval, faisan
FEUAmèreArtichaut, asperge, chou rave, laitue, origan, persil, romarin, cacao, café, rhubarbe, verveine
TERREDouxArachide, haricots rouges, lentilles, maïs, riz, aubergine, carotte, avocat, citrouille, concombre, banane, abricot, cerise, figue, litchi, mangue, melon, noix, pomme, poire, hareng, maquereau, agneau, bœuf, lapin, cheval, sanglier, porc, canard, produits laitiers, œuf, miel
METALPiquantFenouil, cresson, aneth, anis, basilic, clou de girofle, ail, ciboulette, gingembre, écorce de cannelle
EAUSaléOlive, algues, avoine, orge, calamar, crabe, escargot, canard, sanglier

 

Sources :

  • Collège National des Sages-Femmes de France (CNSF)
  • Nourrir la vie, Patricia Duchateau, Ed. CENTON, 2013
  • Diététique énergétique & médecine chinoise, Dr Jean-Marc Eyssalet – Dr Gérard Guillaume – Dr Mach-Chieu, Ed. DésIris, 2005

 

 

Comments

comments

Bérangère Barataud

Par Bérangère Barataud

Férue de presse scientifique et d'infos santé, mais surtout maman poule !

Tous les articles de Bérangère
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*