Les bienfaits de l’activité physique pendant et après un cancer

Mis à jour le 24/03/2017 par Bérangère Barataud

Pratiquer une activité physique pendant et après un traitement contre le cancer est bénéfique pour la santé physique et mentale. Quel type d’activité physique pratiquer ? A quel rythme ? On vous guide…

activite physique adaptee cancer

Les effets bénéfiques de l’activité physique pendant et après un cancer

Les traitements anti-cancer peuvent affecter la condition physique et psychologique des personnes malades. Pratiquer une activité physique dès le début des traitements améliore la qualité de vie des patients.

Pour tous types de cancers

  • Réduction de 20 % du niveau de fatigue pendant le traitement et de 40 % après la fin des traitements
  • Amélioration des aptitudes cardiorespiratoires, de la qualité de vie et du sommeil
  • Diminution de la masse grasse chez les personnes en surpoids ou obèses, avec une meilleure régulation des hormones impliquées dans ce mécanisme
  • Meilleure régulation de la glycémie avec une amélioration à la résistance à l’insuline
  • Diminution des effets secondaires (nausées, modification du goût…)
  • Amélioration de l’image de soi et de l’auto-gestion de la maladie

Pour le cancer du sein

  • Diminution de 34 % du risque de décès
  • Réduction de 24 % du taux de rechute
  • Réduction de près de 50 % du risque de décès chez les femmes pratiquant une activité physique d’intensité élevée (natation, course à pied, aérobic…)
Plus le niveau d’activité physique est élevé, plus le taux de rechute est faible. On parle d’ « effet dose ».

Pour le cancer du côlon

  • Réduction de 50 % du risque de décès chez les personnes pratiquant une activité physique d’intensité élevée (effet dose)
  • Amélioration de la motilité intestinale : l’activité physique accélère le transit intestinal, réduisant le temps d’exposition de la muqueuse digestive aux substances potentiellement cancérigènes issues de l’alimentation (alcool, additifs…)
Ce bénéfice n’est pas retrouvé pour le cancer du rectum.

Pour le cancer de la prostate

  • Diminution de 30 à 50 % du risque de rechute et de décès, ce taux étant plus élevé chez les hommes pratiquant une activité physique d’intensité élevée (effet dose)

Une activité physique adaptée pour une approche personnalisée

Dès le diagnostic du cancer, l’activité physique devrait faire partie intégrante des traitements tout au long du parcours de soin et après le cancer.

L’activité physique proposée aux patients est une « activité physique adaptée » (APA). Lors d’un entretien individuel, un professionnel spécialisé en APA (enseignant STAPS, kinésithérapeute, éducateur sportif) met en place un programme personnalisé qui prend en compte les capacités physiques, les préférences en matière d’exercices, l’état psychologique, la maladie et les attentes du patient.
Généralement, l’activité physique adaptée se déroule en petit groupe.

Un certificat médical d’aptitude à l’activité physique adaptée doit être prescrit par le médecin ou l’oncologue avant de pratiquer une APA.

Quelques règles à respecter pour un effet bénéfique de l’activité physique sur la santé

  • L’activité physique doit être d’intensité modérée à élevée (marche rapide, gymnastique, aérobic, vélo, course à pied…)
  • La fréquence doit être de 2 à 5 séances par semaine, avec une continuité une fois les traitements terminés
  • La durée des séances doit être de 10 à 20 minutes au départ, puis de 40 à 60 minutes en fonction de l’état physique du patient, sans compter le temps d’échauffement et les étirements après l’exercice
La recommandation est de 2 heures et demie par semaine à raison de trois séances, pour une diminution du risque de récidive et de décès d’environ 50 %.

Nos conseils

Débuter une activité physique adaptée n’est pas toujours chose facile. Les proches, l’entourage, les collègues, la famille et le personnel soignant sont invités à soutenir et encourager le patient à pratiquer ce type d’activité.
Alexie Colson

Par Alexie Colson

Rédactrice nutrition et santé
Chargée de prévention en santé, adepte du body attack et surtout experte en salades composées !

Tous les articles de Alexie
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*