Les bénéfices partagés de l’allaitement

Mis à jour le 14/08/2015 par Bérangère Barataud

En France, seule une femme sur deux choisit d’allaiter son enfant et nombreuses sont celles qui y renoncent rapidement par manque d’information ou de soutien.Chaque année a lieu la semaine mondiale de l’allaitement maternel. C’est l’occasion de revenir sur tous les bienfaits de l’allaitement, aussi bien pour le bébé que pour sa maman, et de rappeler quelques précautions à prendre…

benefices_allaitement_35039104_web

Les + pour le bébé

  • Le lait maternel apporte tous les nutriments nécessaires au bon développement de votre enfant. Il contient des vitamines, des sels minéraux, des oligoéléments, des sucres, des graisses et des protéines. De plus, il évolue régulièrement pour s’adapter à ses besoins : au cours de la tétée (il devient plus riche en graisse au fur et à mesure que le sein se vide ou lorsque les tétées se rapprochent), mais aussi au cours de la journée et mois après mois.
  • Le lait maternel facilite la digestion. Il ne fatigue ni les reins, ni le foie et diminue les gaz.
  • Les aliments que vous mangez peuvent parfumer votre lait, ainsi, petit à petit, l’allaitement participe à l’apprentissage du goût de votre bébé !
  • Votre lait contient des anticorps qui protègent votre enfant des microbes en attendant qu’il développe son propre système immunitaire.
  • Si votre famille présente des dispositions aux allergies, allaiter votre enfant participe à réduire les risques qu’il le devienne également.
  • Les enfants allaités seraient par la suite moins sujets à l’obésité pendant l’enfance et l’adolescence.

Les + pour la maman

  • L’allaitement provoque des contractions utérines qui aident l’utérus à reprendre sa place plus rapidement après l’accouchement.
  • Pas de biberon à préparer et à nettoyer ! Le lait est toujours prêt au bon moment, à la bonne température et gratuit !
  • L’allaitement puise dans les graisses stockées pendant la grossesse, il peut donc vous aider à retrouver votre poids initial après quelques mois à un an !
  • L’allaitement diminue les risques de certaines maladies : cancer du sein et de l’ovaire, et ostéoporose.
  • Profitez d’un moment privilégié de contact et d’échange avec votre bébé !

L’allaitement pour toutes !

Les contre-indications, les impossibilités physiologiques et le manque de lait sont rares, même si vous avez une petite poitrine ! A partir du moment où votre enfant adopte une bonne position et tète efficacement, il n’y aura pas de problème ! Car, en effet, ce sont des succions efficaces et fréquentes qui entretiennent la fabrication du lait.
Si vous devez reprendre le travail rapidement après l’accouchement ou vous absenter, n’hésitez pas à allaiter même pour quelques jours, votre enfant en retirera toujours un bénéfice et vous aussi ! Vous pouvez également continuer d’allaiter simplement le matin ou le soir si votre emploi du temps ne vous permet pas de le faire en journée.

Quelques mesures de précautions…

  • L’alimentation. Inutile d’avoir un régime alimentaire particulier pendant l’allaitement. Conservez une alimentation saine, variée et équilibrée et limitez votre consommation de thé et de café. Vous pouvez occasionnellement vous accorder une boisson alcoolisée.
  • La cigarette. Évidemment, il est déconseillé de fumer pendant l’allaitement et de manière générale ! Si vous ne pouvez pas résister, diminuez votre consommation au maximum, essayez de fumer après les tétées et attendez deux heures avant la prochaine, le temps de diminuer la concentration de nicotine dans votre lait. Fumez de préférence à l’extérieur, loin de votre enfant. Dans tous les cas, sachez qu’il est toujours préférable d’allaiter votre bébé plutôt que de le priver de votre lait mais c’est peut-être une bonne occasion d’essayer d’arrêter !
  • Les médicaments. Tout ce que vous avalez passe dans votre lait, y compris les médicaments ! Alors ne pratiquez pas l’automédication pendant l’allaitement et demandez systématiquement un avis médical si vous avez besoin de vous soigner.

Deux exceptions :

  • Vous êtes végétalienne (vous ne mangez pas d’aliments d’origine animale, ni œuf, ni lait). Ce régime est dangereux pendant la grossesse et l’allaitement, car il provoque des carences en vitamine B12, vitamine D, fer, iode et calcium chez la mère et l’enfant. Si vous êtes végétalienne, consultez obligatoirement votre médecin, il vous conseillera.
  • Vous, ou les proches (père, frères et sœurs) du bébé, êtes allergiques. Vous devez vous abstenir de consommer des aliments contenant de l’arachide pendant la durée de l’allaitement. Votre médecin pourra éventuellement vous recommander de supprimer d’autres aliments.

Comments

comments

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse

  1. AUBEL

    Bon article, en revanche, il est scandaleux que la MGC soit une des rares mutuelles à ne pas rembourser la part mutuelle afférente à la location du tire-lait!! comment dans ces conditions concilier travail et allaitement long??

    Répondre
  2. Sophie NIKLASZEWSKI

    Sophie NIKLASZEWSKI

    Bonjour Madame, nous vous remercions pour votre commentaire et ferons part de votre remarque au service concerné de la mutuelle.
    Bien cordialement,
    Sophie – MGC Prévention

    Répondre
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*