Le vrai du faux des produits de fêtes

Mis à jour le 17/11/2018 par Bérangère Barataud

Foie gras, saumon fumé, huîtres, champagne, chocolats… il est temps de s’accorder des petits plaisirs pour les fêtes ! Découvrez ce vrai-faux et étonnez vos convives autour de la table en bousculant quelques idées reçues...

produits de fêtes

Le foie gras est déconseillé aux femmes enceintes.

fois gras

VRAI
Le foie gras est l’un des aliments les plus riches en vitamine A (rétinol) : 5400 μg pour 100 g, soit 8 fois plus que dans le beurre qui est l’une des principales sources. Si cette vitamine est indispensable à la vision nocturne, à la formation de la peau et des muqueuses, au système immunitaire et à la croissance cellulaire, en excès, elle peut être préjudiciable à la santé du fœtus.

Le saumon fumé présente les mêmes qualités nutritionnelles que le saumon frais.

saumon

FAUX
Le saumon fumé présente une teneur en oméga-3 légèrement plus faible que le saumon frais (0,25 g/100 g contre 0,32 g). Néanmoins, il n’en reste pas moins une excellente source de vitamines D (5,45 µg/100 g) et B12 (3,35 µg/100 g), indispensables à la santé osseuse et au renouvellement cellulaire. Il est légèrement moins calorique que le saumon frais (178 kcal/100 g contre 194 kcal), mais la part de lipides varie grandement d’un poisson à l’autre, de 10 à 17 %. De plus, le saumon fumé, comme tous les poissons fumés, présente une forte teneur en sel : 3,5 g pour 100 g. Or il est déconseillé d’en consommer plus de 5 g par jour. Veillez à rester raisonnable si vous souffrez d’hypertension artérielle.

Il faut placer une petite cuillère en argent dans le goulot de la bouteille de champagne pour conserver les bulles.

champagne

FAUX
Une expérience scientifique, menée en 1995 par l’équipe physico-chimiste du Centre interprofessionnel des vins de Champagne, a prouvé que placer une petite cuillère dans le goulot ou laisser la bouteille à l’air libre revient quasiment au même. La seule façon de bien conserver les bulles du champagne est d’utiliser un bouchon hermétique qui empêchera le gaz carbonique de s’échapper. Enfin, sachez savourer le champagne, comme tous les autres alcools, avec modération. Il est recommandé de ne pas consommer plus de 10 verres d’alcool par semaine, et d’avoir 2 jours sans consommation dans la semaine.

Il faut vider l’eau des huîtres après ouverture.

huitres_237238837

VRAI
Cette eau dite « première eau », trop abondante et trop salée, doit être jetée dès l’ouverture. Elle peut également contenir du sable, de l’eau de lavage légèrement chlorée ou des micro-algues vivantes pouvant causer des troubles digestifs. En l’éliminant, l’huître sécrétera une « seconde eau » bien meilleure en quelques minutes !

Les œufs de lump rouges ont un goût plus fin que les noirs.

oeufs de lompe

FAUX
Rouges ou noirs, les œufs de lump sont identiques puisqu’ils ne se distinguent que par leur couleur… qui est artificielle ! En effet, à l’état naturel, ces œufs sont beiges. Sachez aussi qu’ils sont bien moins caloriques que les œufs de saumon : 111 kcal/100 g contre 224 kcal/100 g, même si les quantités mangées ne prêtent généralement pas trop à conséquence.

Le chocolat noir est moins calorique que le chocolat au lait.

chocolat

FAUX
Ne vous donnez pas bonne conscience en mangeant du chocolat noir à 70 % minimum en pensant qu’il est moins calorique que le chocolat au lait à 40 %. S’il est effectivement deux fois plus pauvre en glucides (sucres) : 35 g/100 g contre 52,9 g/100 g, il est bien plus riche en lipides (graisses) : 41,6 g/100 g contre 34,3 g/100 g, et il est aussi plus calorique : 572 kcal/100 g contre 555 kcal/100 g. A noter également, au-delà de 80 % de cacao, le chocolat peut avoir un effet constipant.

Le chocolat blanc ne contient pas de poudre de cacao.

chocolat blanc

VRAI
Le chocolat blanc ne contient pas de poudre de cacao, mais uniquement du beurre de cacao, voilà pourquoi il n’a pas une belle couleur brune comme les chocolats noirs et au lait ! Pour information, 100 g de chocolat blanc apporte 563 kcal, 57,1 g de glucides et 34,2 g de lipides.

Sources :

Géraldine Colleu

Rédigé le 22 décembre 2015

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine Colleu
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*