Vrai / Faux

Idées-reçues sur les féculents

Mis à jour le 13/03/2015 par Géraldine Colleu

« Il est recommandé de consommer 3 portions de féculents par jour », « Il n’y a pas beaucoup de choix dans les féculents », « Le pain blanc est plus calorique que le pain complet »… qui n’a jamais entendu ces idées-reçues sur les féculents ?! Certaines sont vraies, d’autres un peu moins… Démêlez le vrai du faux parmi toutes ces affirmations !

feculents_139486589_web

Il est conseillé de manger des féculents à chaque repas.

VRAI. C’est facile à retenir ! Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il est conseillé de consommer au moins une source de féculent par repas. Cela se traduit par exemple par du pain au petit déjeuner, des pâtes au déjeuner et des pommes de terre au dîner. Bien sûr, si vous mangez une collation légère durant la journée, elle peut comporter également un féculent (ex : pain + 2 carrés de chocolat) qui vous aidera à ne pas avoir le « petit creux » avant le repas suivant.

Pommes de terre, pain, riz, et pâtes. Il n’y a pas beaucoup de choix dans les féculents.

FAUX. Les féculents sont une grande famille regroupant les céréales ou aliments d’origine céréalière (riz, maïs, semoule, blé entier ou concassé, pâtes, farines, pain, céréales du petit-déjeuner), les légumes secs ou assimilés (lentilles, pois chiches, flageolets, haricots rouges, haricots blancs, fèves…) ainsi que les pommes de terre, la patate douce, la châtaigne, le manioc et le tapioca. Il est vraiment possible de varier les sources de féculents au quotidien !

Les féculents ont un grand intérêt nutritionnel.

VRAI. A tort, on entend encore trop souvent que les féculents font grossir car ils contiennent des glucides (sucres). Certes, ils en referment, mais ils sont communément appelés « sucres lents » (ou glucides complexes) et diffusent leur énergie progressivement jusqu’au repas suivant. Ils évitent ainsi les fringales et « coups de pompe » entre deux repas.
Les intérêts nutritionnels des féculents sont grands. Ils fournissent à notre organisme :

  • De l’énergie pour le fonctionnement des muscles, du cerveau, des organes.
  • Des protéines végétales, indispensables en particulier aux personnes suivant un régime végétarien. Il leur est conseillé d’associer un produit céréalier et une source de légumes secs pour compenser le manque en protéines animales.
  • Des vitamines du groupe B. Elles aident, entre autres, à l’amélioration des systèmes nerveux et immunitaire, à la croissance et la division des cellules, et au maintien d’une peau saine et des muscles en bonne santé.
  • Des fibres, en particulier les céréales complètes. Les fibres favorisent la satiété et stimulent le transit intestinal.

A savoir que les féculents ne comportent pas de lipides ! Ce sont les sauces qui les accompagnent qui en renferment… et qui, consommées en excès, peuvent être responsables d’une prise de poids.

Le pain blanc est plus calorique que le pain complet.

FAUX. A quantités égales, le pain blanc et le pain complet (tout comme le pain aux céréales) sont aussi caloriques l’un que l’autre. Cependant, le pain complet est plus intéressant d’un point de vue nutritionnel que le pain blanc. Il renferme des céréales complètes, c’est-à-dire des céréales qui comportent encore le germe, l’amidon et l’enveloppe. La présence du germe et de l’enveloppe apporte à notre organisme une plus grande quantité de fibres, de minéraux et vitamines qu’une céréale raffinée utilisée pour la fabrication du pain blanc.
De manière générale, les aliments complets sont à préférer aux aliments raffinés chez les personnes diabétiques car ils provoquent une moindre augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Les légumes secs sont difficiles à digérer.

VRAI et FAUX. La digestion des légumes secs peut être difficile pour certaines personnes, mais ce n’est pas un cas général. Cela est dû à la forte teneur en fibres qu’ils contiennent qui peut irriter la muqueuse intestinale.
Si vous souffrez de troubles digestifs suite à la consommation de légumes secs, ne les éliminez pas de votre alimentation mais suivez ces quelques conseils :

  • Consommez-les en petites quantités, vous bénéficierez tout de même de leurs qualités nutritionnelles,
  • Introduisez d’abord les lentilles dans votre alimentation, puis par la suite d’autres légumes secs plus riches en fibres,
  • Mélangez les légumes secs à d’autres féculents (ex : purée de pomme de terre et lentilles corail / riz et pois chiches…),
  • N’hésitez pas à ajouter des légumes secs dans vos « soupes maison »,
  • Mâchez bien pour « casser » les fibres,
  • Si vous préparez vous-même les légumes secs, faites-les tremper au moins une nuit dans de l’eau (enlevez la peau des fèves) et cuisez-les deux fois dans des bains différents,
  • Limitez les apports en matières grasses pour leur cuisson.
Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
A lire aussi
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*