Dossier

Horaires décalés – Le saviez-vous ?

Mis à jour le 25/08/2014 par Sophie NIKLASZEWSKI

Cet article fait partie du dossier : Bien vivre en horaires décalés

Voir le sommaire du dossier

HD_lesaviezvous_web_46375870

Environ 20 % des français travaillent en horaires décalés ou irréguliers.
Travail posté de nuit ou tôt le matin, gardes nocturnes, vacations exceptionnelles… Cela concerne 5 à 6 millions de personnes.

Le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie.
A l’âge adulte, nous avons en moyenne besoin de 7h30 à 8h de sommeil pour être en forme le lendemain.

Les travailleurs en horaires décalés se plaignent de troubles du sommeil et de l’éveil.
Ils sont 35% à souffrir d’insomnie. En moyenne, le travailleur de nuit dort 1 à 2 heures de moins que la normale.

La somnolence est en cause dans 30 % des accidents de la route.
La baisse de vigilance entraîne aussi de nombreux accidents du travail.

Attention aux « grignotages » intempestifs.
Lors du poste de nuit ou du matin, les salariés ont tendance à prendre une collation qui correspond à 20 % de leurs besoins en apports alimentaires journaliers. Le risque ? Surajouter cet apport à leur besoin total de la journée.

Baisse de vigilance.
Ne pas dormir pendant 24 heures diminue grandement la vigilance et les réflexes. Ils deviennent aussi perturbés que si vous aviez l’équivalent d’1 g/l d’alcool dans le sang (soit deux fois le taux légal maximum pour prendre le volant).

9 sur 9
%postcontent%
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*