Dossier

La nutrition, votre alliée pour une meilleure régulation du corps en horaires décalés

Mis à jour le 22/11/2017 par Bérangère Barataud

Des repas équilibrés et réguliers aident à compenser les décalages.

horaires décalés

En horaires décalés, comment organiser ses repas ?

Chaque situation de travail en horaires décalés est différente. Essayez néanmoins de conserver 3 repas variés et équilibrés par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner). Intégrez si besoin une collation et faites une pause repas d’au moins 20 minutes, de préférence assis et au calme. Pensez aussi aux fruits et légumes à chaque repas, vos alliés pour un bon équilibre alimentaire.

Bon à savoir

Certains aliments favorisent l’activité et la vigilance, il s’agit des aliments riches en protéines (poisson, viande, œufs…).
D’autres, au contraire, favorisent l’endormissement comme les aliments riches en sucres lents (pâtes, riz, semoule…).
La consommation de produits gras (charcuterie, chips…) et sucrés (pâtisseries, confiseries, barres chocolatées, sodas) est à éviter car ils accentuent la somnolence et favorisent la prise de poids. Tout comme le grignotage !

Je perds mes repères. Quels conseils me donnez-vous ?

C’est normal. Tandis que votre famille continue de suivre des horaires classiques pour ses repas, vous-même devez manger en décalé. Pour autant, faire votre propre emploi du temps nutritionnel est important : cela aide à maintenir les mécanismes synchroniseurs de votre corps en bon état et participe à une meilleure récupération à la fois physique et morale.

Est-il bon de fractionner ses repas en horaires décalés ?

La plupart des travailleurs de nuit fractionnent le dîner, ce qui correspond pour leur métabolisme au déjeuner. Une prise alimentaire une heure avant le travail, complétée d’une collation « renforcée » à base de protéines (jambon, poulet, viande froide) et produits céréaliers (pain, biscottes…) en milieu de nuit est tout à fait possible, à condition de veiller à respecter son équilibre nutritionnel global.

La collation du salarié en horaires décalés ne doit surtout pas devenir un « quatrième » repas. Le meilleur moyen de réguler la faim n’est pas de céder à la « pulsion immédiate », mais de créer un équilibre alimentaire régulier tout au long de la journée. Même avec une vie en horaires décalés, les 3 repas par jour restent votre meilleur allié pour retrouver votre équilibre.

Nos conseils

Oui pour un petit café. Non pour plusieurs tout au long de la période travaillée. Pas plus de 4 tasses de café par jour !
Oui pour une pomme ou des fruits secs. Non pour des barres chocolatées.
Oui pour un en-cas très léger. Non pour un repas de substitution qui se surajoute à votre journée.

Sources :

Brochure MGC Prévention « Horaires décalés : sommeil, alimentation… mieux gérer mes rythmes de vie »
3 sur 9
%postcontent%
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*