Faut-il décrocher du téléphone mobile ?!

Mis à jour le 05/02/2016 par Bérangère Barataud

Près de 90 % des Français possèdent un téléphone portable, pourtant cet appareil suscite encore interrogations et inquiétudes. Quels sont les effets des radiofréquences sur notre organisme ? Comment limiter notre exposition aux ondes ? Pour plus d’informations, ne quittez pas… nous vous répondons tout de suite !

télephone_mobile_50545681_web

Les effets des radiofréquences

Les ondes électromagnétiques ne sont pas apparues avec les téléphones mobiles et leurs antennes relais, elles sont déjà utilisées depuis des dizaines d’années pour la radio et la télévision sur d’autres fréquences. Compte tenu des faibles niveaux de puissances auxquels nous sommes exposés, l’état actuel des connaissances n’a jamais démontré un quelconque effet sur la santé.

A un niveau très élevé, les ondes provoquent un échauffement, c’est comme cela que fonctionne votre four à micro-ondes ! Mais il n’existe pas de risque d’échauffement avec les téléphones portables et les antennes relais car leur niveau de fréquences est trop faible.
Les études réalisées jusqu’à présent ont montré que les téléphones portables ne pouvaient provoquer de cancers selon leur puissance actuelle (même les études sur les animaux menées avec des expositions à long terme et des niveaux de puissance bien supérieure à ceux des antennes relais n’ont révélé aucun effet).

Vivre ou travailler à proximité d’une antenne relai ne présente pas de dangers non plus. Le niveau du champ électromagnétique qui nous entoure, même en ville, reste très inférieur aux valeurs limites d’exposition admises au plan international, et qui comportent déjà des mesures de sécurité très importantes.
Il y a peu de risque également pour les porteurs de pacemaker ou stimulateur cardiaque car le corps absorbe la plus grande partie du rayonnement en surface. Il est simplement recommandé d’utiliser le téléphone du côté opposé à l’implant.

Le rapport de l’AFSSE

L’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement a publié en juin 2005 un avis sur la téléphonie mobile, établi à partir d’un rapport d’experts sur les téléphones mobiles, les stations de bases et les besoins de la recherche. Par mesure de précaution, il préconise, entre autre, de réduire son exposition et recommande aux parents de ne pas confier de téléphone portable à leurs enfants.

Comment limiter son exposition ?

  • Évitez de téléphoner dans une zone où la réception est mauvaise (véhicule, ascenseur, parking souterrain, zone mal couverte par le réseau) car le téléphone augmente alors sa puissance et donc le niveau d’exposition. Vérifiez l’écran de votre téléphone avant d’appeler, au moins trois barrettes sont nécessaires pour un réseau de bonne qualité.
  • Évitez de vous déplacer en téléphonant car à chaque fois que vous changez de zone, le téléphone doit trouver un nouveau relai et donc augmenter sa puissance.
  • Au moment de la connexion et dans les premières secondes, le téléphone émet à sa puissance maximale. Vous pouvez donc attendre de voir sur l’écran que la communication est établie avant de coller le téléphone à votre oreille.
  • Éloignez le téléphone des zones sensibles du corps : zone génitale chez les adolescents, zone périombilicale chez les femmes enceintes, et utilisez un kit mains libres pour éloigner le téléphone de votre crâne.
  • Préférez les sms, car le téléphone est alors plus loin de la tête que pendant un appel et il ne se connecte à l’antenne que le temps d’envoyer le message.
  • Ne téléphonez pas trop longtemps.
  • Enfin, contrairement aux idées reçues, supprimer des antennes relais ne diminuerait pas notre niveau d’exposition aux ondes ! En effet, avec moins d’antennes relais, les téléphones devraient augmenter leur puissance pour assurer la qualité des conversations. De plus, l’intensité des ondes est plus faible à 50/100 mètres des antennes qu’à plus grande distance !

Bon à savoir

Les terminaux de 3ème génération émettent des niveaux d’ondes beaucoup plus faibles qu’auparavant.

En conclusion

Jusqu’à présent, le seul danger avéré du téléphone portable est son utilisation lors de la conduite de véhicules. Des études scientifiques sont en cours pour évaluer ses effets à long terme sur la santé.

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*