Etiquetage nutritionnel simplifié : 4 systèmes à l’étude

Mis à jour le 17/09/2016 par Bérangère Barataud

A partir du 26 septembre et pendant 10 semaines, quatre systèmes d’étiquetage nutritionnel simplifié – Nutri-Score, repère alimentaire SENS, Nutri Couleurs et Nutri Repère – vont être testés en magasins dans quatre régions de France. On parle d’une première mondiale ! L’objectif : choisir le système capable de rendre l’information nutritionnelle la plus lisible possible sur les produits, et ainsi donner aux consommateurs les moyens de décider au moment de l’achat.

Etiquetage nutritionnel

Vous habitez dans les Hauts de France, en Normandie, en région parisienne (grande couronne) ou en Auvergne-Rhône-Alpes ? Dès le 26 septembre, si vous faites vos courses dans les enseignes Carrefour Market, Simply Market (Auchan) ou Casino, vous participerez peut-être à une expérimentation de grande envergure qui consiste à évaluer quatre systèmes d’étiquetage nutritionnel simplifié. Pas moins de 60 magasins collaborent à cette étude en conditions réelles d’achat.

Tout est parti de l’article 14 de la loi de modernisation de notre système de santé, promulguée le 26 janvier 2016. Il prévoit la mise en place d’un dispositif pour améliorer l’information nutritionnelle figurant sur les produits. L’idée : mieux guider les consommateurs dans leur acte d’achat et faire en sorte qu’ils possèdent, en quelques secondes, toutes les clés pour choisir les meilleurs aliments pour leur santé (en écartant, autant que possible, les produits gras, riches en sel et en sucres). Il s’agit là d’un véritable enjeu de santé publique, visant notamment à réduire l’obésité en France. Près de 7 millions de personnes sont concernées, dont 450 000 enfants. Il y a urgence !

4 systèmes en compétition

D’apparence visuelle très différente, deux systèmes dits synthétiques (Nutri-Score et repère alimentaire SENS) et deux systèmes dits analytiques (Nutri Couleurs et Nutri Repère, présentant des données chiffrées) vont être testés.

  • Le Nutri-Score

Il est proposé par l’INSERM et l’équipe de Recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN). Ce logo informe sur la qualité nutritionnelle d’un produit grâce à une lettre associée à une couleur sur une échelle à 5 niveaux : de A (le plus favorable sur le plan nutritionnel) à E.
Le Nutri-Score prend en compte la teneur des éléments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et des éléments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres et sel).

Logo Nutri-Score

  • Le repère alimentaire SENS (Système d’étiquetage nutritionnel simplifié)

Il est proposé par la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) et par un groupement d’industriels. Il a été mis au point par un comité d’experts à partir des travaux de l’équipe de l’INRA/INSERM de Marseille UMR NORT (Nutrition, obésité et risque thrombotique).
Le repère alimentaire SENS est fondé sur le système de classement des aliments « SAIN-LIM ». Le score « SAIN » représentant les nutriments dont la consommation est à favoriser (fibres, calcium, oméga-3…) et le score « LIM » représentant les nutriments dont la consommation est à modérer (acides gras saturés, sucre, sel…). Selon ces scores, les aliments sont répartis dans quatre classes donnant un repère de fréquence de consommation.

Logo SENS

  • Le Nutri Couleurs

Créé au Royaume-Uni par des chercheurs nutritionnistes, il est plus connu sous le nom de « Multiple Traffic Lights ». C’est un groupement d’industriels qui propose de le tester en France.
Le Nutri Couleurs permet de connaître l’apport en nutriments à limiter et la contribution de ces nutriments aux apports quotidiens de référence. Une couleur est aussi associée à chacun de ces nutriments en fonction de leurs apports par portion.

Logo Nutri Couleurs

  • Le Nutri Repère

Créé par des experts en nutrition, il est proposé par l’Allianz 7 (Fédération des produits de l’épicerie et de la nutrition spécialisée) et la FICT avec d’autres fédérations d’industriels.
Le Nutri Repère permet de visualiser en % la contribution d’une portion d’aliment aux apports quotidiens de référence (énergie, matières grasses, acides gras saturés, sucres, sel) pour un adulte.

Logo Nutri Repère

Concrètement, en magasins…

Plus de 1200 références vont être étiquetées (soit près de 2 millions d’étiquettes) dans quatre rayons définis par le comité scientifique de l’évaluation :

  • Le traiteur frais (salades, tartes, plats cuisinés… hors snacking, charcuterie, produits de la mer) ;
  • Les viennoiseries industrielles (brioches, croissants, madeleines…) ;
  • Les pains et pâtisseries industriels (pains de mie, pains spéciaux…) ;
  • Les plats cuisinés en conserve (cassoulet, paëlla, taboulé…).

Des brochures d’information seront distribuées à l’entrée des points de vente pour expliquer aux consommateurs l’objectif de l’expérimentation et le fonctionnement du système graphique testé dans leur magasin. Des totems et des présentoirs indiqueront également les rayons où se fait l’expérimentation.
A savoir : il est possible de trouver des produits non étiquetés par l’un des systèmes en compétition. Dans ce cas, la marque n’a pas souhaité participer à l’évaluation…

Par ailleurs, des enquêteurs seront présents en magasins pour évaluer précisément cinq critères définis dans l’étude : la visibilité du logo testé, sa compréhension, son apport en connaissances, mais aussi la satisfaction et l’intention d’achat.
Un questionnaire en ligne, plus détaillé, sera également adressé aux personnes possédant la carte des magasins participant à l’évaluation.

Bon à savoir

Le protocole de l’évaluation, construit par un comité scientifique d’experts en santé et consommation, repose sur trois principes forts : le respect des délais courts demandés par les pouvoirs publics, l’égalité de concurrence entre les 4 systèmes étudiés et l’assurance que le résultat constitue une véritable aide à la décision.

Choix final du logo : début 2017

Cette expérimentation prendra fin le 4 décembre 2016. Après l’exploitation des données recueillies, un rapport final faisant ressortir le logo qui aura eu le plus d’effet sur le comportement d’achat des consommateurs sera rendu à l’Anses*. Dans l’idéal, décembre 2016 – début 2017. A son tour, l’Anses rendra son avis. L’ensemble des données réunies permettront d’apporter des éléments de décision au gouvernement quant au choix final du logo (susceptible d’être aménagé en fonction des résultats de l’expérimentation).

« Grâce aux résultats de ces travaux, la France sera force de proposition pour une harmonisation du système graphique sur le marché européen », souligne Benoît Vallet, directeur général de la Santé. De son côté, Christian Babusiaux, président du FFAS (Fonds français pour l’alimentation & la santé) se félicite que « cette évaluation soit un véritable élément de prévention ». Précisant, malgré tout, « qu’il y a aussi des progrès à faire sur d’autres sujets, comme la composition même des produits. L’étiquetage, c’est bien, mais ce n’est pas tout. »

Bon à savoir

La déclaration nutritionnelle, rendue obligatoire le 13 décembre 2016, doit faire figurer les mentions : valeur énergétique, teneurs en protéines, glucides dont sucres simples, matières grasses dont acides gras saturés et sel.
L’apposition future d’un logo supplémentaire sur les produits emballés ne restera qu’une recommandation et non une obligation pour les marques. La réglementation européenne (règlement INCO 1169.2011) faisant foi.
MGC Prévention n’a pas attendu l’étiquetage nutritionnel simplifié pour vous guider dans vos choix et vous aider à bien consommer. Consultez sans attendre la rubrique « On a testé pour vous ! » qui analyse et décortique un grand nombre de produits de consommation.

*Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Sources :

  • Conférence de presse, ministère des Affaires sociales et de la Santé, 16/09/16
  • Entretien avec Christian Babusiaux, Président du Fonds français pour l’alimentation & la santé, 16/09/16
  • Fonds français pour l’alimentation & la santé (FFAS)
Bérangère Barataud

Par Bérangère Barataud

Férue de presse scientifique et d'infos santé, mais surtout maman poule !

Tous les articles de Bérangère
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*