Et si on faisait la sieste ?!

Mis à jour le 08/08/2012 par Claire Velghe

La sieste n’est pas réservée aux enfants et aux personnes âgées ! Pour preuve, les 25-45 ans la pratiquent à 30% deux fois par semaine en moyenne, et à 45% le week-end ! Quels sont ses effets bénéfiques sur notre santé ? Quelles sont les astuces pour en profiter au mieux ? Comment peut-elle devenir l’alliée des travailleurs en horaires décalés ?

sieste_188837951_web

Les bénéfices santé de la sieste

La sieste est un excellent moyen de récupérer un manque de sommeil : après un coucher tardif, une nuit agitée ou en cas de travail en horaires décalés. Certaines études ont démontré qu’elle permettrait de réduire les risques d’accidents cardiaques, les accidents de la circulation et du travail. Elle améliorerait la mémoire et la digestion, développerait la créativité, diminuerait le stress et rééquilibrerait le fonctionnement du système nerveux.

Notre vigilance est au plus bas entre 12h et 14h et, lors du travail de nuit, à partir de 4h du matin jusqu’à la fin de service, vers 7h. Faire une sieste permet de rester vigilant tout au long de la journée. Les Japonais l’ont bien compris puisque la sieste nocturne formalisée est très répandue au Japon pour les travailleurs de nuit, particulièrement dans l’industrie. De même, certaines entreprises françaises ont choisi d’aménager une pièce de repos pour leurs salariés, mais ces initiatives restent encore marginales dans notre pays.
Enfin, sachez qu’il préférable de faire une petite sieste plutôt que de faire la grasse matinée le week-end. En effet, se lever plus tard peut dérégler notre horloge interne, entraînant un endormissement plus tardif le dimanche soir et donc un réveil difficile le lundi matin.

La sieste idéale

La période de 12h à 15h est un moment naturel de baisse de vigilance. C’est le fameux petit coup de barre post-déjeuner ! C’est le moment idéal pour faire la sieste si vous en avez la possibilité ! Isolez-vous dans un endroit calme, pas nécessairement un lit, et fermez les yeux. Si le besoin est réel, le sommeil ne tardera pas !

3 types de siestes s’offrent à vous :

  • La micro sieste : de 5 à 10 minutes, elle ne permet pas vraiment de dormir mais de se relaxer. Somnoler est déjà réparateur…!
  • La sieste de récupération : de 20 à 30 minutes, elle permet de faire un cycle de sommeil en raccourci. Mais attention, pas plus de 30 minutes pour ne pas retarder votre heure d’endormissement le soir. N’hésitez pas à utiliser un réveil !
  • La sieste compensatrice : d’une durée d’environ 1h30, elle permet de faire un cycle de sommeil complet pour compenser une dette de sommeil.

En cas de travail en horaires décalés

Les personnes travaillant en horaires décalés dorment en moyenne 1 à 2 heures de moins par jour que les autres travailleurs. Cette accumulation de fatigue est appelée « dette de sommeil ». Une sieste compensatrice d’une à deux heures pendant la journée permet de compléter la nuit et de palier à ces « dettes de sommeil ».

Nos conseils

Afin d’optimiser le temps de vos siestes compensatrices, mettez toutes les chances de votre côté :

  • Ne surchargez pas votre emploi du temps, réservez-vous du temps pour dormir.
  • Installez-vous au calme, idéalement dans votre chambre.
  • Faites le noir : fermez les volets, tirez les rideaux et éliminez au maximum les sources de lumière, même faibles : radio réveil, veilleuse… De même, évitez la lumière lors de votre retour à la maison pour favoriser votre endormissement. En effet, l’obscurité entraîne la production de mélatonine, l’hormone qui provoque l’endormissement et favorise un sommeil de bonne qualité.
  • N’hésitez pas à prendre une douche fraîche pour faire baisser la température du corps avant de vous coucher, cela favorise l’endormissement.
  • Prenez un repas riche en glucides complexes (pâtes, riz, pommes de terre… ou toute autre source de féculents) avant de vous coucher.

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*