Epilation au laser : quels risques pour votre santé ?

Mis à jour le 27/05/2016 par Bérangère Barataud

La pratique de l'épilation remonte à la nuit des temps. Cependant, elle s’est intensifiée au début du XXème siècle. Plusieurs méthodes et techniques existent, plus ou moins efficaces et plus ou moins durables. La recherche d’une épilation définitive est aujourd’hui prisée. L’épilation laser, qui se positionne sur ce créneau, semble la technique la plus efficace pour arriver à ce résultat. Pourtant, il existe certaines limites et certains risques à cette méthode d’épilation…

epilation_laser_75641611_web

Qu’est-ce que l’épilation au laser ?

schema_laser

L’épilation au laser fait partie des techniques dites « d’épilation définitive », tout comme l’épilation à la lumière pulsée et l’épilation électrique (électrolyse). Le laser, qui signifie « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation », est une source de lumière ayant une longueur d’onde unique.
Cette lumière (énergie) est spécialement adaptée pour que la mélanine présente dans le bulbe pileux (pigment noir, responsable de la coloration de la peau et des poils) l’absorbe. Cela a pour effet de chauffer le poil et de détruire le bulbe, qui ne pourra donc plus fabriquer de nouveau poil par la suite. On appelle cela la photothermolyse sélective.

Quelle est l’efficacité de l’épilation laser ?

Cette méthode d’épilation est principalement efficace sur les personnes qui ont des poils bruns ou blonds foncés (qui contiennent donc beaucoup de mélanine) et une peau blanche, du fait de l’important contraste de coloration entre les poils et la peau. Il existe cependant certains lasers qui, grâce à une longueur d’onde adaptée, permettent une épilation sur des peaux plus foncées où le contraste est moins prononcé.
Il est nécessaire de réaliser plusieurs séances pour que tous les poils d’une même zone soient détruits (5 à 12 séances). Ensuite, pour juger de l’efficacité à long terme de l’épilation laser, il est conseillé d’attendre en général la durée d’un cycle pilaire (environ 18 mois).

Est-ce que l’épilation laser est douloureuse ?

Si les différentes séances d’épilation se déroulent normalement et sont encadrées par un médecin spécialiste, elles sont généralement peu douloureuses. Elles peuvent provoquer quelques sensations de picotements et de brûlures légères sur l’instant et l’apparition de croûtes et d’un œdème par la suite, mais qui doivent disparaître en quelques jours.

Quels sont les dangers de l’épilation laser ?

Le danger principal de l’épilation laser est le risque de brûlures, qui peuvent arriver instantanément après l’application ou dans les heures qui suivent. Certaines brûlures peuvent atteindre le 3ème degré et sont donc très dangereuses pour la santé. Ces brûlures peuvent être causées par une durée d’application du laser trop importante sur une même zone, par une puissance trop élevée ou liées aux caractéristiques de la peau du patient. De plus, si le pointage du laser n’est pas suffisamment dirigé sur le poil, il peut détruire la mélanine de la peau environnante.
Il existe également des risques qui peuvent être collatéraux. En effet, si le laser n’est pas manipulé correctement, sa lumière peut atteindre des zones du corps très sensibles comme les yeux, ce qui entraînerait des dommages irréversibles.

Comment agir en prévention ?

Avant la séance
Tout d’abord, il faut savoir que seuls les médecins sont habilités à utiliser cette technique, donc renseignez-vous bien sur le praticien qui effectuera ces séances d’épilation (dermatologue ou médecin généraliste le plus souvent). Des séances réalisées par un personnel non formé peuvent entraîner des effets secondaires comme des cicatrices permanentes.
Il est conseillé de rencontrer le médecin responsable de l’intervention lors d’une première consultation afin de pouvoir dépister toute contre-indication (femmes enceintes, personnes diabétiques, patients en traitement contre l’acné, en radio, chimiothérapie…)
Il est aussi préférable de ne pas s’exposer au soleil (UV) pendant environ deux semaines avant la première séance. Enfin, il faut raser la zone à épiler 2 ou 3 jours avant la séance afin de permettre un pointage optimal du laser sur les poils à détruire.

Pendant la séance
Dans le but d’éviter ou de diminuer les sensations de gêne lors de l’intervention, le médecin peut, lors de la première consultation, prescrire une crème anesthésiante permettant d’apaiser les zones ciblées. Il doit aussi vous fournir des lunettes ou un système de protection pour protéger vos yeux du laser.

Après la séance
Tout comme avant le traitement, il est vivement déconseillé de s’exposer au soleil pendant deux semaines au minimum. L’utilisation d’une protection solaire est recommandée.

Sources :

Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*