Don du sang, comment procéder ?

Mis à jour le 05/01/2015 par Sophie NIKLASZEWSKI

Chaque année, le don du sang, acte volontaire et gratuit, permet de soigner 1 million de malades. Si l’EFS (Etablissement Français du Sang) reçoit tous les ans plus de 2 millions de dons, les besoins restent croissants en raison de l’augmentation de l’espérance de vie, des progrès de la médecine et de la confiance des professionnels dans la sécurité des produits sanguins. Alors devenez un héros en sauvant une vie, donnez votre sang !

don_sang_110943005_web

Pourquoi a-t-on besoin de sang ?

Certaines maladies comme la leucémie ou les traitements de certains cancers par chimiothérapie ou radiothérapie, affectent la moelle osseuse . Les patients atteints de ces pathologies ont donc besoin très régulièrement de produits sanguins : globules rouges, plaquettes et plasma. De plus, le sang doit également être rapidement disponible en cas de complication lors d’interventions chirurgicales et d’accouchements. Enfin, les dons sont indispensables tout au long de l’année, car la durée de vie des produits sanguins est limitée (42 jours pour les globules rouges).

Qui peut donner ?

Pour donner son sang, il faut être majeur et âgé de moins de 70 ans, peser plus de 50 kg et être reconnu apte au don par le médecin de l’EFS. Tous les groupes sanguins sont utiles mais les donneurs du groupe O négatif sont particulièrement recherchés car ils sont donneurs universels. Leur groupe est ainsi compatible avec tous les autres.

Certaines situations peuvent vous obliger à différer votre don :

  • 1 jour pour le traitement d’une carie
  • 7 jours pour un traitement par antibiotiques ou des soins dentaires
  • 14 jours après une infection
  • 4 mois après un voyage dans un pays où sévit une maladie parasitaire (paludisme, maladie de Chagas…), une intervention chirurgicale, un piercing, un tatouage ou un rapport sexuel non protégé.

Bon à savoir

Le don est impossible pour les femmes enceintes et jusqu’à 6 mois après l’accouchement, ainsi que pour les personnes ayant subi une transfusion sanguine ou une greffe d’organe, de tissus ou de cellules, mais également pour les hommes ayant ou ayant eu des rapports avec une personne du même sexe.

Comment se passe le don ?

Le don de sang total se déroule en 4 étapes et ne prend pas plus de 30 à 45 minutes. Tout d’abord, votre dossier est enregistré. Si vous donnez pour la première fois, une pièce d’identité vous est demandée. Puis après avoir rempli un questionnaire, vous êtes reçu par un médecin pour un entretien et un examen médical, afin de vérifier votre aptitude au don. Un(e) infirmièr(e) est ensuite chargé de prélever votre sang (400 ml). Cet acte en lui-même ne dure que 10 minutes. Enfin, une collation vous est offerte.
Il est recommandé de boire régulièrement et de ne pas avoir d’activité physique importante pendant les 24h qui suivent un don. Vous pourrez effectuer un nouveau don de sang total dans 8 semaines.

Est-ce un acte sécurisé ?

Le don est sécurisé à chaque étape, pour le donneur comme pour le receveur :

  • lors de l’entretien pré-don, le médecin s’assure de l’aptitude du donneur,
  • le matériel de prélèvement (aiguille, tubes, poches) est stérile et à usage unique,
  • les prélèvements sont étiquetés pour une parfaite traçabilité et analyse. Si une anomalie est constatée, le donneur sera averti par courrier.
  • Enfin, un dernier contrôle est réalisé juste avant l’utilisation du produit sanguin pour vérifier la compatibilité entre donneur et receveur.

Où donner ?

Vous pouvez donner votre sang dans un Etablissement Français du Sang, fixe ou mobile. Retrouvez toutes les adresses et coordonnées des collectes en cliquant ici !

Sources :

Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*