Cystite : les symptômes à connaître et les bons réflexes pour la prévenir

Mis à jour le 26/03/2018 par Bérangère Barataud

La cystite est une infection particulièrement douloureuse et désagréable. Comment se déclenche-t-elle ? Quels sont les signes qui doivent amener à consulter ? Et quelles sont les astuces pour l’éviter ? Suivez nos conseils…

cystite

Qu’est-ce que la cystite ?

La cystite est une infection urinaire au niveau de la vessie. Elle est dite aiguë lorsqu’elle est passagère et se soigne en quelques jours. Elle est récidivante lorsqu’elle survient au moins quatre fois par an. Votre médecin peut alors vous prescrire un traitement adapté.

Les causes : La cystite est provoquée par la bactérie Escherichia coli, naturellement présente dans le tube digestif. Si elle vient à pénétrer par l’urètre et à remonter dans la vessie, elle y prolifère et provoque alors une infection. Des IST (Infections Sexuellement Transmissibles), liées aux Chlamydiae ou gonocoques, ou d’autres micro-organismes peuvent également être à l’origine d’une infection urinaire.

Les symptômes : la cystite se manifeste par :

  • Des brûlures lorsque vous urinez ;
  • Une pression dans le bas du ventre ;
  • Une envie pressante avec l’impression de ne pas pouvoir se retenir ;
  • Une fausse envie d’uriner très fréquente ;
  • Des urines troubles avec une odeur désagréable et contenant éventuellement du sang.

Qui est concerné ? La cystite touche le plus souvent les femmes car l’orifice de l’urètre est plus proche de l’anus que chez l’homme. La longueur de l’urètre étant également plus courte chez la femme, la remontée des bactéries est facilitée.
Cependant, l’infection urinaire est également possible chez les messieurs, particulièrement chez l’homme âgé en raison des maladies de la prostate qui gênent la vidange de la vessie et favorisent les infections.

Les signes qui doivent vous alerter

Dès les premiers symptômes de la cystite, il est conseillé de prendre rendez-vous chez le médecin. Vous devez consulter en urgence si :

  • Vous êtes enceinte ;
  • Vous avez plus de 75 ans ;
  • Vous êtes diabétique ;
  • Vous avez une maladie chronique (cancer, VIH, greffe rénale…) et des problèmes des voies urinaires ;
  • Vous avez de la fièvre ou des douleurs dans le dos, il est possible que l’infection atteigne les reins ;
  • Vos symptômes ne disparaissent pas, même après 2 ou 3 jours de traitement ;
  • L’infection urinaire concerne un enfant.

Nos conseils

Comment prévenir les cystites ?

  • Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour ;
  • Urinez dès que vous en ressentez l’envie et faites-le complètement afin d’éviter qu’il persiste un résidu d’urine dans votre vessie ;
  • Évitez de vous retenir ;
  • Portez de préférence des sous-vêtements en coton, plus respirants ;
  • Limitez votre consommation de caféine et d’alcool ;
  • Prenez des mesures contre la constipation ;
  • N’utilisez pas de bain moussant.

De plus, pour les femmes :

  • Ne faites pas de douche vaginale, cela est trop agressif pour la flore vaginale et favorise les infections ;
  • Aux toilettes, veillez à toujours vous essuyer de l’avant vers l’arrière pour ne pas mettre le vagin en contact avec des bactéries provenant de l’anus ;
  • N’utilisez pas de produits d’hygiène intime parfumés ;
  • Urinez rapidement après chaque rapport sexuel ;
  • Préférez une autre méthode de contraception que les spermicides ;
  • Si vous êtes sujette aux cystites récidivantes, vous pouvez essayer les baies de canneberge (cranberry). Elles permettraient de prévenir l’infection urinaire car elles contiennent des substances anti-oxydantes qui empêchent les bactéries de se déposer sur les parois de la vessie et des voies urinaires.
Géraldine Colleu

Rédigé le 30 juillet 2014

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine Colleu
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*