Conseils pour faire du sport quand il fait chaud

Mis à jour le 12/06/2017 par Bérangère Barataud

Au printemps et en été, lorsqu’il fait beau et chaud, on est davantage tenté de pratiquer son activité sportive favorite en extérieur plutôt qu’en intérieur ! Mais quelques règles de prudence s’imposent… Quelle tenue vestimentaire adopter ? Quels sports favoriser ? Comment reconnaître les signes annonciateurs du « coup de chaleur » ? Découvrez nos conseils pour pratiquer un sport quand il fait chaud en toute sécurité !

sport en été

La tenue vestimentaire à adopter

Lorsqu’il fait chaud, le corps a tendance à perdre plus d’eau par la sueur qu’en temps normal pour réguler sa température. Les vêtements de sport à favoriser sont les vêtements amples, légers, facilitant l’évacuation de la transpiration et de couleur claire. En effet, les vêtements clairs ont tendance à « repousser » la chaleur alors qu’au contraire les vêtements sombres absorbent les rayons du soleil et chauffent votre peau. Si vous faites du sport aux heures où le soleil est au zénith, n’oubliez pas votre couvre-chef, vos lunettes de soleil… et votre crème solaire !

Les sports à favoriser en été

Les sports à favoriser sont ceux que l’on peut pratiquer à l’ombre (ex : randonnée, vélo en forêt) ou dans l’eau (natation, aquagym, aquabiking…). N’hésitez pas non plus à pratiquer votre activité en début ou en fin de journée, lorsque les températures sont les moins élevées.

Boire régulièrement

Que l’effort physique soit réalisé en intérieur ou en extérieur, il est essentiel de boire régulièrement pendant et après l’effort pour maintenir l’hydratation du corps. Ceci est d’autant plus vrai si l’effort est réalisé en extérieur et qu’il fait chaud. La boisson préconisée pour un effort de 45 minutes à 1h est l’eau. Au-delà, vous pouvez opter pour une boisson énergétique, également appelée « boisson de l’effort » qui compense les pertes en sels minéraux.
Si vous ressentez la sensation de soif au cours d’un effort physique, c’est que vous êtes déjà en situation de déshydratation. Buvez immédiatement et continuez à boire une ou deux gorgées très régulièrement, même après la fin de l’effort.

Ne pas chercher à battre un record

Par temps chaud, le corps s’épuise plus vite pour se réguler. Il vous est donc conseillé de diminuer l’intensité de votre effort pour que la pratique sportive reste un plaisir. Si vous êtes habitué à faire du sport en intérieur, redoublez de vigilance : commencez en douceur et augmentez l’intensité de l’effort au fur et à mesure des séances d’entraînement… tout en ne cherchant pas à dépasser vos limites !

Savoir reconnaître le coup de chaleur

Lorsque le corps est soumis à un effort trop important par des températures chaudes, il peut être victime du « coup de chaleur ». Il s’agit d’une augmentation de la température corporelle (40°C ou plus), accompagnée de symptômes : peau rouge et chaude, pouls accéléré, perte de connaissance… Avant que n’apparaisse le « coup de chaleur », des symptômes doivent vous alerter : la soif, des crampes, des étourdissements, des maux de tête, voire des nausées. Si, au cours d’un effort physique, vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, arrêtez-vous immédiatement, mettez-vous dans un endroit frais et à l’ombre, reposez-vous et buvez de l’eau ou une boisson énergétique par petites gorgées. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez votre médecin.

Comments

comments

Mots clefs

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*