Concilier sport et allergies respiratoires

Mis à jour le 21/04/2017 par Bérangère Barataud

On aurait tendance à penser que les allergies respiratoires et le sport font deux… Bien au contraire ! Pour faire de l’activité physique une alliée de votre allergie, suivez nos conseils pratiques.

sport et allergie respiratoire

Qu’est-ce que l’ allergie respiratoire ?

Une allergie respiratoire est une réaction anormale, inadaptée et excessive de l’organisme lors d’un contact avec une substance étrangère, a priori sans réel danger, que l’on appelle allergène. Les allergènes se trouvent le plus souvent dans l’air (pollens, moisissures, acariens, polluants…). Chez une personne non allergique, ces substances sont bien tolérées, alors que chez les personnes allergiques, elles déclenchent une réaction immunitaire excessive de l’organisme.
Les symptômes d’une réaction allergique sont variés : rhinite, asthme, eczéma, urticaire…

Les bienfaits de l’activité physique chez les personnes allergiques

La pratique d’une activité physique chez les personnes allergiques permet d’abord de rester en forme. Elle diminue l’essoufflement et les crises d’asthme. Elle améliore aussi le mental et le lien social.
Néanmoins, il est conseillé aux personnes allergiques de consulter au préalable un médecin pour les accompagner et les orienter vers la pratique sportive qui leur correspond le mieux.

Quels sports favoriser ?

La natation est un sport recommandé car il y a peu d’hyperventilation et l’air des piscines y est chaud et humide. Attention néanmoins aux piscines trop chlorées qui peuvent devenir irritantes pour les bronches.
La danse, les sports de combat (judo, taekwondo…) sont aussi possibles tant que la salle est bien aérée.
Les sports d’endurance comme l’athlétisme, le football, le basketball… peuvent se pratiquer, mais de manière encadrée avec un allergologue pour éviter toute hyperventilation prolongée responsable d’asthme.

Quels sports éviter ?

Les deux activités physiques à écarter sont la plongée sous-marine avec bouteille, à cause du risque d’embolie pulmonaire, et l’équitation, du fait du nombre important d’allergènes présents dans l’environnement.

Nos conseils

  • Évitez de vous rendre dans des lieux fortement exposés aux allergènes, ainsi que de sortir les jours de pics de pollution et de pollens ;
  • Pensez à bien aérer la salle dans laquelle vous faites du sport ;
  • Consultez régulièrement votre médecin et/ou allergologue pour un meilleur accompagnement dans votre pratique sportive ;
  • Avant un effort physique, pensez à bien vous échauffer ;
  • Ne forcez pas trop et faites des pauses si besoin ;
  • Hydratez-vous avant, pendant et après votre activité ;
  • Informez les personnes avec qui vous faites du sport de vos allergies respiratoires ;
  • Ayez toujours sur vous votre inhalateur ;
  • Après une activité en extérieur, lavez-vous les cheveux et changez de vêtements pour éviter de garder sur vous de potentiels allergènes.
Alexie Colson

Par Alexie Colson

Rédactrice nutrition et santé
Chargée de prévention en santé, adepte du body attack et surtout experte en salades composées !

Tous les articles de Alexie
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*