A chaque sport ses chaussettes

Mis à jour le 17/11/2016 par Bérangère Barataud

Basses, hautes, fines, épaisses, en coton ou synthétique, il n’est pas toujours facile de se repérer dans les rayons de chaussettes ! Quelles sont leurs fonctions ? Quelles chaussettes choisir pour quel sport ? Découvrez en plus sur les chaussettes !

sport_chaussettes_1589126

Les fonctions de la chaussette

Lors de la pratique d’un sport, la principale fonction de la chaussette est de permettre une adaptation du pied à la chaussure. Elle lui sert, en quelques sortes, d’amortisseurs et de protection pour limiter les frottements entre le pied et la chaussure pouvant notamment causer des ampoules. Egalement, la chaussette permet l’évacuation de la transpiration, évitant ainsi une « macération » et le développement facilité de mycoses par exemple. Et par temps froid, la chaussette maintient le pied au chaud !

Quelles chaussettes pour quel sport ?

Le badminton : vous avez le choix entre les chaussettes basses ou les chaussettes mi-hautes (allant jusqu’à mi-mollet). Les chaussettes basses sont tricotées en coton peigné, avec les talons et pointes de pieds renforcés. Les chaussettes mi-hautes sont un peu plus épaisses et comportent des bouclettes sous le pied afin d’amortir les chocs.

Le basket-ball : pour un usage occasionnel ou régulier, choisissez des chaussettes en coton basses, mi-hautes ou hautes selon le lieu de la pratique : en intérieur ou en extérieur. Elles comportent une bande de serrage, des mailles fines et des pieds spécifiques (les chaussettes comportent un R pour le pied droit et un L pour le pied gauche).

La course à pied : pour les coureurs occasionnels, choisissez des chaussettes fines avec des coutures plates au bout des orteils pour éviter les irritations. Les pieds étant sujets à une forte transpiration lors de la course, optez pour des chaussettes à maille aérée pour favoriser l’élimination de la sueur et des mailles plus resserrées sur la partie centrale du pied. Les coureurs réguliers peuvent choisir des chaussettes plus spécifiques : hautes avec une compression du mollet pour réduire la fatigue musculaire, avec des fils permettant la réduction du risque d’ampoules, avec pieds spécifiques (R= pied droit, L = pied gauche) et une matière favorisant l’élimination de la transpiration.
Pour les coureurs sur chemins escarpés, favorisez les chaussettes mi-hautes avec un maintien de la cheville par des bandes resserrées, avec des fils permettant la réduction du risque d’ampoules et une maille aérée pour favoriser l’élimination de la transpiration.

L’équitation : le confort est assuré par des chaussettes hautes, fines, avec un intérieur en bouclettes et majoritairement en coton.

Le fitness : choisissez des chaussettes fines, basses, en coton et avec des bouclettes. Certaines comportent des picots antidérapants pour éviter de glisser, surtout si certains exercices sont pratiqués sans chaussures.

Le football : pour la pratique occasionnelle, choisissez plutôt des chaussettes en coton hautes et larges ne serrant pas les mollets et pour une pratique régulière, préférez des chaussettes en coton hautes, avec des bandes extensibles au niveau de la voute plantaire, de la cheville et du mollet. Optez pour des matières permettant une élimination rapide de la transpiration.

Le golf : prenez des chaussettes en coton mi-hautes (couvrant la cheville et le bas du mollet), fines avec ou sans semelle, en fines bouclettes.

La randonnée : les chaussettes les plus adaptées sont celles en coton montant jusqu’à mi-mollet, avec des zones renforcées pour un meilleur maintien dans la chaussure.

Le roller : les chaussettes sont hautes, épaisses et peuvent ou non comporter des zones de maintien. Choisissez-en avec des zones de maintien au niveau du pied et des mollets si vous êtes sujet à des douleurs musculaires.

Le rugby : vous avez le choix entre deux types de chaussettes : les chaussettes basses ou hautes, avec des renforcements dans les zones soumises à forte pression et des zones facilitant l’élimination de la sueur. Les chaussettes hautes permettent de mettre des protège-tibias.

Le ski : choisissez des chaussettes hautes, épaisses, renforcées au niveau des zones d’appui, maintenant le cou-de-pied (dessus du pied), renforcées au niveau du talon et des tendons d’Achille. L’intérieur doit être en bouclettes pour maintenir le pied au chaud.

Le tennis : le pied étant soumis à de fortes pressions, les chaussettes doivent être adaptées, fines avec des bouclettes.

Le vélo : si le vélo est pratiqué sur route ou sur piste, optez pour des chaussettes basses et fines. S’il s’agit de VTT, préférez plutôt les chaussettes basses et épaisses. Par temps froid, optez pour des chaussettes à bouclettes.

Et après l’effort ?

Certaines chaussettes favorisent la récupération. Elles agissent selon le même principe que les bas de contention en favorisant le retour veineux (circulation du sang du pied vers le haut de la jambe) par des points de compression adaptés.

Claire Velghe

Par Claire Velghe

Rédactrice santé et nutrition
Ingénieur en alimentation et santé, pianiste aguerrie et surtout experte en desserts maison !

Tous les articles de Claire
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*