Cancer du col de l’utérus : un vaccin pour se protéger

Mis à jour le 27/04/2016 par Bérangère Barataud

Près de 3000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont estimés chaque année. Aujourd'hui, il est possible de prévenir ce cancer grâce à un vaccin destiné aux jeunes filles. En pratique, quel est le meilleur moment pour se faire vacciner ? On fait le point.

Cancer du col de l'utérus

Cancer du col de l’utérus et infections HPV étroitement liés

Le cancer du col de l’utérus n’est pas héréditaire. Il est dû à un virus très répandu, le Papillomavirus Humain (HPV), qui se transmet par relations sexuelles, même protégées. Ce virus peut toucher les femmes à tout âge, dès l’adolescence.
Aujourd’hui, grâce à la vaccination, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans la majorité des cas.

Bon à savoir

Les infections par HPV sont les maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes dans le monde !

Un vaccin contre les infections à Papillomavirus Humain (HPV)

La vaccination contre les infections à Papillomavirus Humain est recommandée aux jeunes filles :

  • Avant le début de la vie sexuelle ou dans l’année qui suit le premier rapport. Le vaccin est d’autant plus efficace que les jeunes filles n’ont pas encore été exposées au risque d’infection par le Papillomavirus Humain.
  • Plus précisément chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans. Un rattrapage est toujours possible entre 15 et 19 ans révolus. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin.

Zoom sur les vaccins

Le Gardasil® et le Cervarix® sont les deux vaccins disponibles contre les infections à Papillomavirus Humain.
Ils font l’objet d’une surveillance renforcée par les autorités depuis leur mise sur le marché. A ce jour, aucun élément ne permet de remettre en cause leur efficacité.

Des effets secondaires ?
Une douleur, rougeur ou sensation de démangeaison peut apparaître au niveau du point d’injection. Un épisode de fièvre peut aussi survenir.

Quel schéma vaccinal ?

Pour le vaccin Gardasil® :

Vaccination initiée entre 11 et 13 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
Vaccination initiée entre 14 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.

Pour le vaccin Cervarix® :

Vaccination initiée entre 11 et 14 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
Vaccination initiée entre 15 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 1 et 6 mois.

En pratique, ces deux vaccins ne sont pas interchangeables : le schéma de vaccination doit être fait avec le même vaccin. Votre médecin saura vous conseiller.

Combien coûte le vaccin ?

Chaque ampoule de vaccin nécessaire pour une injection coûte environ 130 €.

Le vaccin est pris en charge à 65 % par l’Assurance maladie. Le reste est en général remboursé par les organismes complémentaires.

Le frottis en complément

Le frottis reste indispensable chez toutes les femmes entre 25 et 65 ans car la vaccination ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus. Il est recommandé tous les 3 ans, après deux frottis négatifs à un an d’intervalle.

Le frottis permet ainsi de détecter des lésions pré-cancéreuses au niveau du col de l’utérus et d’intervenir avant qu’elles n’évoluent en cancer. Près de 90 % des cancers sont aujourd’hui évités grâce au frottis !

Sources :

  • Haut Conseil de la santé publique
  • Institut Pasteur
  • Calendrier des vaccinations 2015, Inpes
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)
  • Ligue nationale contre le cancer
Bérangère Barataud

Par Bérangère Barataud

Férue de presse scientifique et d'infos santé, mais surtout maman poule !

Tous les articles de Bérangère
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*