Bien utiliser ses produits cosmétiques

Mis à jour le 08/02/2016 par Bérangère Barataud

Crèmes, shampooings, dentifrices, gels douche, teintures capillaires... nous utilisons tous des produits cosmétiques quotidiennement. Destinés à nettoyer, protéger, entretenir, parfumer ou embellir le corps, ils sont à usage externe (contrairement aux produits à ingérer, inhaler, injecter ou implanter). Ils se distinguent donc des produits médicaux, mais réclament néanmoins quelques règles d’usage pour en profiter en toute sécurité !

produits cosmétiques

Produits cosmétiques : conseils d’utilisation

Afin d’éviter d’éventuels effets indésirables dus à un mauvais usage de vos produits cosmétiques, il est bon de suivre quelques règles :

  • Si vous êtes allergique à une substance, vérifiez systématiquement la liste des ingrédients avant d’acheter ou d’utiliser un produit.

Zoom sur l’étiquette : la liste des ingrédients
Comme celle inscrite sur les produits alimentaires, la liste des ingrédients des produits cosmétiques présente les composants dans l’ordre décroissant de leur quantité dans le produit. Les 26 substances parfumantes les plus allergisantes doivent obligatoirement figurer sur cette liste, quelle que soit leur fonction, si l’une de ces substances représente plus de 0,001 % d’un produit non rincé (ex : crème) ou 0,01 % d’un produit rincé (ex : shampooing).

  • Respectez le mode d’emploi : zone d’utilisation du produit, quantité, fréquence d’utilisation, temps de pose et rinçage si nécessaire.
  • Respectez les mises en garde. Ex : évitez le contour des yeux, ne pas utiliser sur une peau irritée…
  • Respectez la durée de vie du produit.

Zoom sur l’étiquette : la durabilité du produit
Pour une durabilité inférieure à 30 mois : la date limite d’utilisation est inscrite sous la forme mois/année ou jour/mois/année.
Pour une durabilité supérieure à 30 mois, mais avec un risque de détérioration dans le temps : la durée maximale d’utilisation après ouverture ou « période après ouverture (PAO) » est indiquée sur le symbole d’un pot de crème ouvert. Ex : 12M = 12 mois
Certains produits ne nécessitent pas de limite d’utilisation après ouverture : les sprays, les unidoses et les produits pour lesquels il n’y a pas de risque de détérioration après ouverture (ex : les eaux de parfum).

  • N’utilisez pas un produit qui vous paraît suspect : couleur douteuse, présence de tâches, odeur anormale, corps étranger.
  • Lavez-vous les mains avant d’utiliser un produit (autre qu’un produit lavant !).
  • Refermez bien vos produits après chaque utilisation.
  • Pour une bonne conservation, évitez d’exposer vos produits à des variations de température et aux rayons directs du soleil.
  • Nettoyez régulièrement vos accessoires : pinceaux, éponges…
  • Ne partagez pas certains produits comme les sticks à lèvres.
  • Ne vous exposez pas immédiatement au soleil après avoir utilisé certaines catégories de produits, notamment ceux contenant des extraits végétaux, des huiles essentielles, de l’alcool (éthanol), ou si vous utilisez des eaux de parfum ou eaux de toilette. Il existe des parfums « spécial été » sans alcool, pensez-y !

Quels sont les risques d’un mauvais usage des produits cosmétiques ?

Les produits cosmétiques ne sont pas soumis à une autorisation de mise sur le marché, la seule obligation du fabriquant est de garantir son innocuité pour la santé des utilisateurs. Néanmoins, ils peuvent parfois être la cause d’effets indésirables plus ou moins graves :

  • Une irritation locale. Elle peut survenir chez les personnes à peau sensible. L’irritation est alors associée à une sensation de brûlure et de picotement et/ou de tiraillement. Elle peut apparaître dès la première utilisation ou après plusieurs jours. Si vous observez ce genre de réaction, arrêtez immédiatement d’utiliser le produit incriminé. La réaction est réversible et devrait disparaître rapidement. Par contre, si vous continuez à utiliser ce produit, il pourrait favoriser l’apparition d’une allergie.
  • L’allergie. La réaction allergique peut être retardée ou immédiate. Elle se manifeste sous forme d’eczéma, d’urticaire, d’une crise d’asthme, d’une gêne respiratoire et peut aller jusqu’au choc anaphylactique.
  • La réaction au soleil. Elle survient lors d’une exposition au soleil après l’utilisation d’un produit contenant une substance photosensibilisante (parfums, substances végétales). Une rougeur apparaît, parfois associée à des cloques ou à une pigmentation de la peau.
  • La réaction cutanée. Il s’agit généralement d’urticaire non allergique, d’acné ou de trouble de la pigmentation.

En cas d’effets indésirables :

  • Arrêtez immédiatement d’utiliser le produit, mais conservez-le pour d’éventuelles recherches (exploration allergologique ou analyse).
  • Consultez un professionnel de santé.
Géraldine Colleu

Par Géraldine Colleu

Rédactrice santé
Passionnée d'art et de lettres, mais surtout incollable en prévention santé !

Tous les articles de Géraldine
Votre avis nous intéresse
Laisser un commentaire, que pensez-vous de cet article ?

Blue Captcha Image Refresh

*